LA GUERRE DES ÉTOILES, film de George Lucas

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

George Lucas n'a pas toujours été ce milliardaire à chemise de bûcheron qui, d'une conférence de presse à l'autre, fait avec désinvolture l'apologie d'un cinéma tout numérique. Il n'a pas toujours incarné à lui seul, aux yeux des aficionados de l'art et essai, l'industrie américaine du pop-corn movie. Jadis, étudiant en cinéma, il a tourné des courts-métrages expérimentaux et s'est inscrit dans le courant de la contre-culture californienne. Le premier long-métrage qu'il réalise en 1971, THX 1138, en porte la trace – ce film de science-fiction décrit un univers totalitaire souterrain, dont la classe au pouvoir rend obligatoire la prise de drogues et fait croire à tort que la surface est inhabitable ; le héros y est poursuivi pour avoir eu des relations sexuelles. Le deuxième, American Graffiti, apporte deux ans plus tard à Lucas le succès en s'inscrivant à propos dans la vague « rétro » (on dit nostalgia film aux États-Unis). Le divorce avec les cinéphiles naît du troisième, La Guerre des étoiles (Star Wars). Les grands studios hollywoodiens refusent pourtant de le produire – la Fox acceptera difficilement de le distribuer – et aucune star n'en assure à l'avance la couverture médiatique. Dès la sortie, ce 19 mai 1977, le public en décide autrement ; adieu la contre-culture, place au « phénomène de société ». À l'amour fou des clubs de fans, aux montagnes de jouets, aux jeux vidéo, au culte mondial s'ajoutent, au cours de quelque trente ans de succès, cinq autres volets. Pourtant, à l'origine, le film n'affichait que les prétentions d'une science-fiction « rétro », avec son histoire de princesse à délivrer et ses scènes séparées par des volets latéraux à la manière d'un Kurosawa des années 1950. Quels « petits plus » ont bien pu déclencher un aussi colossal engouement ?


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  LA GUERRE DES ÉTOILES, George Lucas  » est également traité dans :

CINÉMA (Aspects généraux) - Les techniques du cinéma

  • Écrit par 
  • Michel BAPTISTE, 
  • Pierre BRARD, 
  • Jean COLLET, 
  • Michel FAVREAU, 
  • Tony GAUTHIER
  •  • 17 482 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Trucages, effets spéciaux »  : […] C'est Georges Méliès qui inventa le premier trucage . Et comme cela arrive souvent, ce fut par hasard : « Veut-on savoir comment me vint la première idée d'appliquer le truc au cinématographe ? Bien simplement, ma foi. Un blocage de l'appareil dont je me servais au début (appareil rudimentaire dans lequel la pellicule se déchirait ou s'accrochait souvent et refusait d'avancer) produisit un effet i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-aspects-generaux-les-techniques-du-cinema/#i_37946

FISHER CARRIE (1956-2016)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 580 mots
  •  • 1 média

L’actrice américaine et auteur Carrie Fisher fut surtout célèbre pour son rôle de la princesse Leia dans le space opera Star Wars . Carrie Frances Fisher naît le 21 octobre 1956 à Los Angeles. Elle est la fille de la star de cinéma Debbie Reynolds et du crooner Eddie Fisher. Ses parents divorcent – un événement très médiatisé – alors qu’elle est encore t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carrie-fisher/#i_37946

LUCAS GEORGE (1944- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 647 mots
  •  • 1 média

Réalisateur, producteur et scénariste américain, né le 14 mai 1944 à Modesto, en Californie. George Lucas commence à s'intéresser au cinéma pendant ses études secondaires. Encouragé par le directeur de la photographie Haskell Wexler, il s'inscrit à la faculté de cinéma de l'université de Californie du Sud, à Los Angeles. Au cours de ses études, il réalise des courts-métrages expérimentaux portant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-lucas/#i_37946

WILLIAMS JOHN (1932- )

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 473 mots
  •  • 1 média

Cinq oscars, un nom inséparable de Star Wars et des aventures d'Indiana Jones : compositeur, arrangeur et chef d'orchestre, l'Américain John Williams s'est affirmé comme un des maîtres de la musique hollywoodienne. Dans les années 1970, Hollywood voit le retour des superproductions et des « films catastrophe », dont l'accompagnement exige une musique renouant avec la traditi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-williams/#i_37946

Voir aussi

Pour citer l’article

Laurent JULLIER, « LA GUERRE DES ÉTOILES, film de George Lucas », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-guerre-des-etoiles/