Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

LUCAS GEORGE (1944- )

Réalisateur, producteur et scénariste américain, né le 14 mai 1944 à Modesto, en Californie.

John Williams et George Lucas
 - crédits : Featureflash/ Shutterstock

John Williams et George Lucas

George Lucas commence à s'intéresser au cinéma pendant ses études secondaires. Encouragé par le directeur de la photographie Haskell Wexler, il s'inscrit à la faculté de cinéma de l'université de Californie du Sud, à Los Angeles. Au cours de ses études, il réalise des courts-métrages expérimentaux portant la trace de la contre-culture californienne. Diplômé en 1966, il tourne son premier long-métrage, THX 1138 (THX 1138) en 1971. Ce film de science-fiction pessimiste, qui décrit une société déshumanisée et robotisée vivant dans un avenir lointain, s'inscrit dans ce courant de contestation. Tourné avec peu de moyens, son deuxième film, American Graffiti (1973, American Graffiti), qui affiche une tendance « rétro » et porte un regard affectueux sur la vie des adolescents américains du début des années 1960, connaît un succès inattendu. George Lucas consacre les quatre années suivantes à l'écriture et au tournage de Star Wars (1977, La Guerre des étoiles), un film de cape et d'épée intergalactique qui présente des personnages hauts en couleur, des décors extraterrestres réalistes et un déploiement d'effets spéciaux stupéfiants. Le film connaît aussitôt un triomphe dans les salles et bat le record mondial du nombre d'entrées. Il inspire également la création d'un grand nombre de films de science-fiction qui font appel aux tout nouveaux effets spéciaux numériques qu'il a utilisés avec maestria. En 1978 et 1979, George Lucas fonde la société de production Lucasfilms, qui comprend plusieurs firmes, notamment Industrial Light and Magic, considérée comme l'atelier d'effets spéciaux le plus prestigieux du cinéma américain.

George Lucas est le producteur exécutif des deux volets suivants de la saga de La Guerre des étoiles (The Empire Strikes Back [1980, L'Empire contre-attaque]et The Return of the Jedi [1983, Le Retour du Jedi]) et de la série des Indiana Jones dirigée par Steven Spielberg. Pendant les années 1980 et moins souvent au cours des années 1990, George Lucas se limite à la production, avec quelques succès mitigés, dont Willow (1988, Willow) et des échecs retentissants tel Howard the Duck (1986, Howard). En 1997, il ajoute quelques effets spéciaux numériques à la série de La Guerre des étoiles, qui est très bien reçue à sa sortie et éveille la curiosité du public à l'occasion de la sortie la plus attendue de la décennie, celle de Star Wars : Episode I-The Phantom Menace (1999, Stars Wars : Épisode I-La Menace fantôme), premier volet d'une trilogie dont l'intrigue est antérieure à celle de La Guerre des étoiles. Le film, dont George Lucas assure la réalisation après vingt ans d'absence, ne connaît qu'un succès mitigé auprès des critiques mais engrange des profits considérables. Il est suivi de Star Wars : Episode II-Attack of the Clones (2002, Star Wars : Épisode II-L'Attaque des clones) et de Star Wars : Episode III-Revenge of the Sith (2005, Star Wars : Épisode III-La Revanche des Sith). En 2012, George Lucas cède sa société de production à The Walt Disney Company. Celle-ci met en chantier une nouvelle trilogie de Star Wars, qui se situe après Le Retour du Jedi dans la chronologie de la saga. Le premier volet, Star Wars : Épisode VII-Le Réveil de la Force, mis en scène par J. J. Abrams, sort en 2015. Si le film rencontre un énorme succès populaire, beaucoup lui reprochent son manque de créativité.

— Universalis

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • Universalis : services rédactionnels de l'Encyclopædia Universalis

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • LA GUERRE DES ÉTOILES, film de George Lucas

    • Écrit par Laurent JULLIER
    • 848 mots

    George Lucas n'a pas toujours été ce milliardaire à chemise de bûcheron qui, d'une conférence de presse à l'autre, fait avec désinvolture l'apologie d'un cinéma tout numérique. Il n'a pas toujours incarné à lui seul, aux yeux des aficionados de l'art et essai, l'industrie américaine du ...

  • APOCALYPSE NOW (F. F. Coppola), en bref

    • Écrit par Joël MAGNY
    • 226 mots

    Sept ans de gestation, treize mois de tournage, deux ans de montage, plusieurs versions, jusqu'à la dernière en 2001 ! Œuvre de la démesure, Apocalypse Now est, selon l'expression même de F. F. Coppola, un « opéra filmique ». C'est lui qui, en tant que producteur, a suggéré à John Milius...

  • CINÉMA (Aspects généraux) - Histoire

    • Écrit par Marc CERISUELO, Jean COLLET, Claude-Jean PHILIPPE
    • 21 694 mots
    • 41 médias
    ...hollywoodienne peut engendrer une grande diversité de productions tout en maintenant une réelle exigence artistique. Il en va de même pour son compère George Lucas, né en 1944, dont l' « audace wagnérienne » touche au but avec la réalisation de la seconde trilogie – chronologiquement la première... –...
  • CINÉMA (Aspects généraux) - Les techniques du cinéma

    • Écrit par Michel BAPTISTE, Pierre BRARD, Jean COLLET, Michel FAVREAU, Tony GAUTHIER
    • 17 534 mots
    • 17 médias
    ...prenant diverses positions, toujours image par image. Ce genre de réalisation, extrêmement complexe, a été mis en œuvre dans La Guerre des étoiles de George Lucas, au cours de la scène de combat où des engins chasseurs se poursuivent et se croisent pour enfin piquer dans la tranchée étroite de l'Étoile...
  • COPPOLA FRANCIS FORD - (repères chronologiques)

    • Écrit par Joël MAGNY
    • 1 169 mots

    7 avril 1939 Naissance de Francis Ford Coppola à Detroit (Michigan), de Carmine Coppola, musicien d'ascendance napolitaine, alors flûtiste sous la direction d'Arturo Toscanini, et d'Italia, fille d'un célèbre compositeur italien du début du siècle, Francesco Pennino.

    1948-1949...

  • Afficher les 10 références

Voir aussi