L'ÉTHIQUE PROTESTANTE ET L'ESPRIT DU CAPITALISME, Max WeberFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Après une série de travaux consacrés à l'Antiquité et au Moyen Âge, ainsi qu'à l'état économique et social de l'Allemagne wilhelminienne, Weber, libéré des tourments que lui infligent les charges d'un enseignement régulier, entame, à partir de 1904, des recherches sur la sociologie des religions qu'il poursuivra jusqu'en 1920. Sous l'impulsion de l'ouvrage Der moderne Kapitalismus (1902) de W. Sombart et du débat qui s'installe, autour des contributions de E. Gothein, W. Wittich et G. Jellinek, sur les rapports existant entre le capitalisme et le protestantisme, il publie dans les tomes XX et XXI de la revue Archiv für Sozialwissenschaft und SozialPolitik (1904-1905) un premier article rédigé avant et après son voyage aux États-Unis (été 1904), puis, l'année suivante, un second traitant plus spécifiquement de la question des sectes protestantes. Après de multiples réponses aux vives critiques (F. Rachfahl, L. Brentano) suscitées par ces textes et la publication de l'Éthique économique des religions mondiales (1915-1920), Weber, encouragé par la proximité de ses analyses avec celles menées par E. Troeltsch dans Die Soziallehren der christlichen Kirchen und Gruppen (1912), entreprend finalement le remaniement de l'ensemble de ses productions sur la thématique religieuse et les regroupe en 1919-1920 dans ses Gesammelte Aufsätze zur Religionssoziologie. L'Éthique protestante et l'esprit du capitalisme n'en est qu'une traduction partielle (introduction et première partie du tome I) éditée pour la première fois en France en 1964.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : docteur en sociologie, D.E.A. de philosophie, maître de conférences à l'université de Paris V-Sorbonne

Classification


Autres références

«  L'ÉTHIQUE PROTESTANTE ET L'ESPRIT DU CAPITALISME, Max Weber  » est également traité dans :

CAPITALISME - Sociologie

  • Écrit par 
  • Michel LALLEMENT
  •  • 3 508 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  Les origines du capitalisme »  : […] Au xviii e  siècle, le capitalisme industriel commence à déplier ses ailes. Dans les premiers écrits qu'il consacre à cette rupture majeure, notamment dans L'Idéologie allemande (1845-1846), Karl Marx brosse un tableau de vaste ampleur destiné à rendre raison des conditions de développement des forces productives. La sépar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/capitalisme-sociologie/#i_32245

CHANGEMENT SOCIAL

  • Écrit par 
  • François BOURRICAUD
  •  • 5 802 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La dimension endogène »  : […] Ainsi l'importance des facteurs endogènes dans le changement est-elle soulignée. Schumpeter voyait dans l'innovation une solution à la fois non nécessaire et non optimale, mais proprement créatrice, affectant les séries historiques d'une forte discontinuité et d'une irréversibilité plus ou moins marquée. Reste évidemment à se demander ce qu'il y a de proprement endogène dans l'innovation, sous pei […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/changement-social/#i_32245

ÉCONOMIE SOCIOLOGIE DE L'

  • Écrit par 
  • Frédéric LEBARON
  •  • 4 580 mots

Dans le chapitre «  La « sociologie économique » »  : […] Ce que l'on appelle la « sociologie économique » peut être conçue comme une « hybridation » particulière de la sociologie et de l'économie, arbitrairement séparées à la fin du xix e  siècle par l'histoire de la division du travail académique. On peut aussi retenir, au moins provisoirement, une définition plus simple encore. La sociologie économiqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sociologie-de-l-economie/#i_32245

IMAGINAIRE SOCIAL

  • Écrit par 
  • Pierre ANSART
  •  • 1 312 mots

Dans le chapitre « Les fonctions sociales de l'imaginaire social »  : […] Cette problématique de l'imaginaire n'est pas récente : elle a reçu des réponses élaborées depuis les origines de la réflexion philosophique ; elle a été renouvelée par les fondateurs modernes des sciences sociales. Ainsi, dans ses écrits sur la vie politique de son temps, Karl Marx insiste sur « le poids très lourd » que seraient les traditions anciennes dans le déroulement des révolutions. Dan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/imaginaire-social/#i_32245

PURITANISME

  • Écrit par 
  • Jean BAUBÉROT
  •  • 2 545 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Puritanisme et capitalisme »  : […] Dans son célèbre ouvrage L'Éthique protestante et l'esprit du capitalisme , M. Weber analyse l'influence du protestantisme – et spécialement du puritanisme – sur le développement de l'esprit capitaliste. Selon lui, la doctrine calviniste de la prédestination créant une certaine angoisse, l'activité et le succès professionnels sont interprétés par le fidèle comme des signes d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/puritanisme/#i_32245

VALEURS, sociologie

  • Écrit par 
  • Patrick PHARO
  •  • 2 321 mots

Plus encore que les normes, les valeurs font aujourd ' hui partie de ce vocabulaire de la sociologie qui s ' est progressivement imposé dans le langage courant pour désigner des idéaux ou principes régulateurs des meilleures fins humaines, susceptibles d ' avoir la priorité sur toute autre considération. Ce sens actuel de la valeur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/valeurs-sociologie/#i_32245

WEBER MAX (1864-1920)

  • Écrit par 
  • Julien FREUND
  •  • 3 661 mots

Dans le chapitre « L'œuvre sociologique »  : […] Weber est le maître de la sociologie compréhensive. Il n'exclut nullement les autres formes de la sociologie, mais il veut insister sur le fait que, puisqu'elle porte sur des relations et des institutions qui sont le fruit d'une activité poursuivant des fins et cherchant à promouvoir des valeurs, on ne saurait rendre compte valablement de la réalité sociale par la seule explication causale. Il fa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/max-weber/#i_32245

Pour citer l’article

Éric LETONTURIER, « L'ÉTHIQUE PROTESTANTE ET L'ESPRIT DU CAPITALISME, Max Weber - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-ethique-protestante-et-l-esprit-du-capitalisme/