KHONSOU ou CHONSOU, religion égyptienne

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Dieu égyptien à tête de faucon portant un disque lunaire ou un crocodile à tête de faucon, Khonsou est représenté à partir du Nouvel Empire, en jeune homme, souvent momiforme, coiffé de la boucle de l’enfance et d’un bandeau. Il tient les sceptres de Ptah et d’Osiris (ouas, djed, ankh, fouet, crosse) et porte un collier menat, symbole de protection et de renaissance.

Son nom apparaît dès l’Ancien Empire, mais c’est sous le Nouvel Empire, au sein de la triade qu’il forme avec Amon et Mout, que son culte prend de l’importance à Karnak.

Dieu jeune, il peut se renouveler comme la lune. Il est considéré comme l’œil lunaire de . Il peut être également un dieu guérisseur. Tout comme un autre dieu lunaire, Thot, il prend parfois la forme d’un babouin.

À Kom Ombo, il est considéré comme le fils d’Hathor et de Sobek. À l’époque tardive, il est doté de fonctions oraculaires.

—  Florence GOMBERT

Écrit par :

  • : chercheur associé au laboratoire de recherche du CNRS, UMR 8164 (axe Égypte, Proche-Orient, Soudan), Lille, conservateur au département des Antiquités égyptiennes du musée du Louvre

Classification


Autres références

«  KHONSOU ou CHONSOU, religion égyptienne  » est également traité dans :

AMON

  • Écrit par 
  • Yvan KOENIG
  • , Universalis
  •  • 754 mots
  •  • 3 médias

D'origine obscure — hermopolitaine ou thébaine —, le dieu égyptien Amon n'est d'abord qu'une divinité tout à fait secondaire, à la fonction mal définie. Son extraordinaire faveur fut liée à l'ascension des princes thébains. Dieu dynastique sous la XII e  dynastie, il connut la gloire lorsque les princes thébains eurent chassé les Hyksos au début du Nouvel Empire. Il devint dieu suprême de l'Égypte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amon/#i_87839

ÉGYPTE ANTIQUE (Civilisation) - La religion

  • Écrit par 
  • Jean VERCOUTTER
  •  • 11 361 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « Les cosmogonies »  : […] D'autre part, les Égyptiens ont opéré eux-mêmes des regroupements de leurs dieux, d'une double façon : par famille, à l'intérieur d'un même nome ou d'un sanctuaire, ce sont les « triades » ; et en plus grands ensembles, ce sont les « ennéades ». La triade est un groupe immuable : père, mère, fils, à l'image de la famille humaine. L'exemple le plus connu est la triade thébaine composée d' Amon, le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/egypte-antique-civilisation-la-religion/#i_87839

OASIS ÉGYPTIENNES, archéologie

  • Écrit par 
  • Christiane M. ZIVIE-COCHE
  •  • 5 652 mots

Dans le chapitre « L'oasis de Kharga »  : […] Cette oasis s'étend de manière discontinue sur une longueur de 185 kilomètres, de Kharga, la capitale, au nord, à Douch, le point le plus méridional, entre la latitude de Louxor et celle d'Assouan, dans la vallée. Sa largeur oscille entre 20 et 80 kilomètres et elle est reliée à la vallée par une route asphaltée de Kharga à Assiout. Sa superficie a beaucoup régressé depuis l'Antiquité comme le mon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oasis-egyptiennes-archeologie/#i_87839

THÉBAINE TRIADE

  • Écrit par 
  • Yvan KOENIG
  •  • 193 mots
  •  • 1 média

Dans la religion égyptienne, on appelle triade thébaine le groupe divin que forme Amon de Karnak avec Mout et Khonsou. Amon avait généralement un double aspect : soit l'aspect humain ordinaire, soit l'aspect ithyphallique de Min, dieu de la fertilité . Il porte fréquemment l'ancienne coiffure du dieu Min, et un mortier surmonté de deux hautes plumes. Il est le roi des dieux et est accompagné de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/triade-thebaine/#i_87839

Pour citer l’article

Florence GOMBERT, « KHONSOU ou CHONSOU, religion égyptienne », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/khonsou-chonsou/