THÉBAINE TRIADE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Dans la religion égyptienne, on appelle triade thébaine le groupe divin que forme Amon de Karnak avec Mout et Khonsou. Amon avait généralement un double aspect : soit l'aspect humain ordinaire, soit l'aspect ithyphallique de Min, dieu de la fertilité. Il porte fréquemment l'ancienne coiffure du dieu Min, et un mortier surmonté de deux hautes plumes. Il est le roi des dieux et est accompagné de la déesse Amonit, qui porte également le nom de la déesse Mout et dont le temple était bâti au sud du temple d'Amon, près du lac d'Isherou. Le dieu Khonsou est un petit dieu lunaire momiforme, qui porte souvent le croissant de lune sur la tête. Il est aussi le chef des mauvais génies qui apportaient la maladie et la mort. Il « conçoit les destins » et a un rôle déterminant sur la vie de chaque homme. Dans un texte fameux, la princesse de Bakhtan fait appel à la statue du dieu Khonsou pour être guérie : « Puis ce dieu se rendit à l'endroit où était Bentrech. Il fit passer le fluide magique dans la fille du prince de Bakhtan : elle se trouva bien aussitôt. »

Le dieu Amon-Min, dieu de la Fertilité

Le dieu Amon-Min, dieu de la Fertilité

photographie

ART ÉGYPTIEN, Nouvel Empire, XVIIIe dynastie, Le dieu Amon-Min, dieu de la Fertilité - Relief provenant du temple de Thoutmosis III à Deir el-Bahari, calcaire peint. Musée de Louxor. 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

—  Yvan KOENIG

Écrit par :

  • : docteur de troisième cycle, chargé de recherche au C.N.R.S, professeur à l'École pratique des hautes études (IVe section)

Classification


Autres références

«  THÉBAINE TRIADE  » est également traité dans :

AMON

  • Écrit par 
  • Yvan KOENIG
  • , Universalis
  •  • 754 mots
  •  • 3 médias

D'origine obscure — hermopolitaine ou thébaine —, le dieu égyptien Amon n'est d'abord qu'une divinité tout à fait secondaire, à la fonction mal définie. Son extraordinaire faveur fut liée à l'ascension des princes thébains. Dieu dynastique sous la XII e  dynastie, il connut la gloire lorsque les princes thébains eurent chassé les Hyksos au début du Nouvel Empire. Il devint […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amon/#i_11319

ÉGYPTE ANTIQUE (Civilisation) - La religion

  • Écrit par 
  • Jean VERCOUTTER
  •  • 11 361 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « Les cosmogonies »  : […] D'autre part, les Égyptiens ont opéré eux-mêmes des regroupements de leurs dieux, d'une double façon : par famille, à l'intérieur d'un même nome ou d'un sanctuaire, ce sont les « triades » ; et en plus grands ensembles, ce sont les « ennéades ». La triade est un groupe immuable : père, mère, fils, à l'image de la famille humaine. L'exemple le plus connu est la triade thébaine composée d' Amon, le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/egypte-antique-civilisation-la-religion/#i_11319

Pour citer l’article

Yvan KOENIG, « THÉBAINE TRIADE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/triade-thebaine/