BECK JULIAN (1925-1985)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né en 1925 dans un milieu aisé de juifs new-yorkais (ses parents étaient enseignants), Julian Beck s'intéresse d'abord à la peinture : Peggy Guggenheim organisera une exposition de ses œuvres dans sa galerie Art of this Century. Pourtant, le travail solitaire du peintre ne lui convient guère. Le théâtre l'attire davantage. En 1943, il rencontre Judith Malina, qui étudie le théâtre à la New School for Social Research de New York. Ensemble, ils fondent, en 1947, leur propre troupe : le Living Theatre.

Si Julian Beck se proclame déjà « anarchiste » en quête de nouvelles voies de création théâtrale ; s'il refuse dès cette époque tout rapport marchand traditionnel avec le public (les spectateurs ne paient pas de billets d'entrée mais donnent ce qu'ils veulent, les comédiens se partageant la recette) ; s'il s'intéresse à des auteurs d'« avant-garde » – comme Paul Goodman – ou « étrangers » – comme Lorca, Jarry, Cocteau, Pirandello, et Brecht, bien sûr –, ce n'est qu'en 1959 qu'il crée le scandale avec The Connection de Jack Gelder. À travers ce spectacle sur la drogue et au cours duquel, à l'entracte, les comédiens viennent demander aux spectateurs de quoi s'acheter de nouvelles « doses », Beck rompt radicalement avec toute psychologie placée sous le signe d'une introspection collective au profit d'un théâtre qui se veut « action », « confrontation » avec la société, disparition des frontières qui séparent l'acteur du spectateur.

Suit une brève tournée en Europe, un passage remarqué au Théâtre des Nations, la découverte d'Artaud et du Théâtre de la cruauté, la création de spectacles comme Dans la jungle des villes, ou Homme pour Homme de Brecht et surtout, en 1963, The Brig (La Taule) de Kenneth H. Brown, qui relate la vie dans un camp disciplinaire de marines : le naturalisme y est d'une telle violence que, sur le plateau, les comédiens ne simulent pas les brimades mais les subissent ou les [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : journaliste, responsable de la rubrique théâtrale à La Croix

Classification


Autres références

«  BECK JULIAN (1925-1985)  » est également traité dans :

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - Le théâtre et le cinéma

  • Écrit par 
  • Geneviève FABRE, 
  • Liliane KERJAN, 
  • Joël MAGNY
  •  • 9 417 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La recherche théâtrale »  : […] Si les animateurs de théâtre ont pendant quelques années choisi l'engagement dans l'actualité et la subversion, ils n'ont jamais perdu de vue la recherche théâtrale. Un travail incessant a été mené pour renouveler les structures dramatiques, le jeu des comédiens et le rapport entre scène et salle, et pour repenser la fonction de l'art dans la socié […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-arts-et-culture-le-theatre-et-le-cinema/#i_87300

LIVING THEATRE

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  •  • 975 mots

Judith Malina et Julian Beck fondent la compagnie du Living Theatre en 1950. Onze ans plus tard, le Living joue à Paris au Théâtre des Nations, une pièce de Jack Gelber, The Connection ( L'Intermédiaire ). En 1966, la troupe, qui connaît des difficultés aux États-Unis, revient à Paris avec The Brig ( La Taule ) de Kenneth Brown. Alors commence la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/living-theatre/#i_87300

MALINA JUDITH (1926-2015)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 411 mots

Née le 4 juin 1926 à Kiel (Allemagne), Judith Malina, fille de rabbin, émigre en 1928 à New York avec sa famille. Par la suite, elle étudie le théâtre avec le théoricien et metteur en scène allemand Erwin Piscator à la New School for Social Research de New York. Exilé lui aussi, il avait réfléchi au cours des années 1920, dans un dialogue parfois […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/judith-malina/#i_87300

THÉÂTRE OCCIDENTAL - Le nouveau théâtre

  • Écrit par 
  • Bernard DORT
  •  • 5 453 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Une nouvelle pratique »  : […] De plus, ce n'est pas seulement au niveau de l'œuvre écrite que le théâtre a exercé sa contestation (qui est aussi, souvent, une autocontestation). Là encore Brecht et Artaud ont trouvé sinon des disciples du moins un écho. Pour différents, voire opposés qu'ils soient, l'un et l'autre avaient mis l'accent sur la nécessité de transformer radicalemen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-occidental-le-nouveau-theatre/#i_87300

Pour citer l’article

Didier MÉREUZE, « BECK JULIAN - (1925-1985) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/julian-beck/