NEWMAN JOHN HENRY (1801-1890)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le philosophe

On pourrait douter que dans cet homme complet – à la fois poète, romancier, historien, essayiste, prédicateur, polémiste, théologien – il y eût encore place pour le philosophe. L'œuvre philosophique de Newman n'est d'ailleurs pas considérable et est demeurée jusqu'à ces derniers temps inédite ; cependant, elle se répartit sur toute sa vie. Ses premiers écrits sont une discussion avec les « noétiques » (aristotéliciens) d'Oxford. La Proof of Theism (1859) est le résumé de trente années de réflexion personnelle sur la preuve de l'existence de Dieu reconnue non par les « voies » classiques mais par la conscience. La Grammaire de l'assentiment (1870) répond aux objections du libéral William Froude. Les derniers écrits concernent les théories darwinistes et scientistes de la fin du siècle. Tout au long de son œuvre, Newman a fait de la philosophie presque sans le savoir ; et, si l'on doit concéder qu'il n'avait pas la « tête métaphysique », là réside précisément le caractère particulier et l'intérêt de ce penseur sans dénomination et rebelle à toute appartenance.

Aussi cette philosophie est-elle retrouvée et exposée de nos jours (par M. Nédoncelle, A. J. Boekraad, E. Sillem, J. Collins) plutôt qu'elle n'est livrée dans une œuvre continue. C'est le type même d'une philosophie personnaliste : isolement du moi (otherwordliness), réciprocité des consciences, assentiment personnel et sens de l'autorité, expérience d'un maître et juge des consciences, sens du devoir, rencontre de Dieu au cœur de la conscience (éthico-religieuse), dans la tradition religieuse de l'humanité ou par l'action humaine. Ces thèmes – où les arguments cosmologiques sont symptomatiquement absents – sont développés dans l'œuvre de Newman de façon aussi profonde qu'ils peuvent l'être et l'ont jamais été.

Comme son nom l'indique, An Essay in Aid of a Grammar in Assent (Grammaire de l'assentiment) est une réflexion sur l'assentiment (distingué de l'inférence) et non sur la certitude qui, depuis Descartes et Kant, commande la démarche réflexive de l'esprit. Sur quoi se fonde un tel assentiment, [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages

Écrit par :

  • : directeur du Centre d'études Istina et de la revue Istina

Classification

Autres références

«  NEWMAN JOHN HENRY (1801-1890)  » est également traité dans :

ANGLAIS (ART ET CULTURE) - Littérature

  • Écrit par 
  • Elisabeth ANGEL-PEREZ, 
  • Jacques DARRAS, 
  • Jean GATTÉGNO, 
  • Vanessa GUIGNERY, 
  • Christine JORDIS, 
  • Ann LECERCLE, 
  • Mario PRAZ
  •  • 28 328 mots
  •  • 28 médias

Dans le chapitre « Le compromis victorien »  : […] Le type le plus représentatif de ce « compromis victorien » est Thomas Babington Macaulay (1800-1859), mais il y eut plusieurs réactions d'un caractère idéaliste contre le rationalisme prédominant et l'illusion d'un équilibre enfin établi. Notamment Thomas Carlyle (1795-1881), qui, entre autres œuvres plus connues, critiqua l'organisation sociale moderne dans Past and Present (1843). Enthousiaste […] Lire la suite

APOLOGÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Bernard DUPUY
  •  • 3 540 mots

Dans le chapitre « Du Moyen Âge à l'époque contemporaine »  : […] La démarche apologétique classique du christianisme avait été formulée par saint Anselme dans son Proslogion (1078) : fides quaerens intellectum . La foi recherche les motifs qui, sans prétendre démontrer ce qui demeure mystérieux pour la raison, permettent de croire, et fondent un « jugement de crédibilité ». Mais les motifs de crédibilité ne sont pas la foi. Leur rapport à la foi restait à éluc […] Lire la suite

OXFORD MOUVEMENT D'

  • Écrit par 
  • Maurice NÉDONCELLE
  •  • 1 534 mots

Mouvement d'idées qui s'est produit dans l'Église anglicane au xix e siècle et qui a eu pour but d'y raviver les éléments catholiques de sa tradition sans lui retirer pourtant son indépendance à l'égard de la papauté. Inauguré en 1833, ce mouvement a été appelé « tractarien » à cause des Tracts for the Times que publièrent ses dirigeants. Gravement ébranlé en 1845 par la conversion de Newman au […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

Vatican – Royaume-Uni. Visite du pape Benoît XVI au Royaume-Uni. 16-19 septembre 2010

personnes – intellectuels, militants athées, féministes ou homosexuels – manifestent dans la capitale contre les «orientations conservatrices» du pape, le coût de sa visite et sa gestion du scandale des prêtres pédophiles. Le 19, à Birmingham, Benoît XVI préside la cérémonie de béatification du cardinal John Henry Newman, théologien anglican du xix […] Lire la suite

Pour citer l’article

Bernard DUPUY, « NEWMAN JOHN HENRY - (1801-1890) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/john-henry-newman/