RODBERTUS JOHANN KARL (1805-1875)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Économiste et homme politique allemand. D'abord magistrat, Rodbertus s'établit sur son grand domaine de Poméranie où, passionné par l'« agriculture savante », il se voue aux études économiques et aux affaires locales. En 1848 et 1849, il prend une part très active à la politique générale de son pays ; il est député au Parlement prussien et, pendant un mois, ministre du Culte et de l'Instruction publique. Politiquement, il est monarchiste, conservateur et partisan fervent de l'unité allemande. Parmi ses nombreuses publications consacrées à des questions de science économique, de finances et de politique, ses plus importants ouvrages sont les Revendications des classes laborieuses (Die Forderungen der arbeitenden Klassen, 1837), Pour la connaissance de notre situation économique (Zur Erkenntniss unserer staatswirtschaftlichen Zustände, 1842) et les Lettres sociales à Kirchmann (Soziale Briefe an von Kirchmann, 1850-1851), dont la quatrième, Le Capital (Das Kapital), parut séparément en 1885. Sa doctrine économique est à la fois socialiste et conservatrice. Proche sur certains points de F. Lassalle avec lequel il entretint une correspondance active, il croit à l'avènement ultérieur du régime socialisant, mais refuse, en raison des périls que courrait la civilisation, de se joindre à ceux qui prônent l'abolition immédiate du droit de propriété. Tous ses travaux tendent à prouver, à l'encontre de F. Bastiat, que les salaires ouvriers, considérés comme une fraction du revenu national, diminuent, tandis que les revenus des propriétaires augmentent. Pour mettre fin à cette évolution, source de paupérisme et de crises, Rodbertus préconise une tarification générale des salaires par l'État.

—  François BURDEAU

Écrit par :

Classification


Autres références

«  RODBERTUS JOHANN KARL (1805-1875)  » est également traité dans :

ALLEMAGNE (Histoire) - Allemagne moderne et contemporaine

  • Écrit par 
  • Michel EUDE, 
  • Alfred GROSSER
  •  • 26 839 mots
  •  • 39 médias

Dans le chapitre « Les doctrines socialistes »  : […] La diffusion des doctrines socialistes va de pair avec l'industrialisation de l'Allemagne. Le mot Sozialismus apparaît en 1840, moins usité cependant que celui de Kommunismus. Les origines en sont françaises – Saint-Simon, Louis Blanc, Cabet – plutôt qu'anglaises, et les premiers foyers socialistes sont de petits groupes fixés à l'étranger : ouvriers par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemagne-histoire-allemagne-moderne-et-contemporaine/#i_10779

Pour citer l’article

François BURDEAU, « RODBERTUS JOHANN KARL - (1805-1875) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/johann-karl-rodbertus/