PERRONET JEAN-RODOLPHE (1708-1794)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fondateur et directeur de l'École des ponts et chaussées, Jean-Rodolphe Perronet est aussi le plus grand constructeur d'ouvrages d'art français du xviiie siècle. Par la réputation qu'il acquiert au cours de sa longue carrière comme par la multiplicité de ses centres d'intérêt, il apparaît comme une des figures phares de la profession d'ingénieur au siècle des Lumières, une profession qu'il contribue à faire évoluer dans le sens d'une plus grande autonomie par rapport au modèle traditionnel du technicien artiste, proche parent de l'architecte.

Jean-Rodolphe Perronet naît en 1708 à Suresnes. Issu d'une excellente famille suisse des environs de Fribourg, son père qui avait appartenu aux gardes suisses s'était mésallié en épousant une simple paysanne. Devenu cabaretier, ce père mourra vers 1725 sans laisser de fortune à son fils. À bien des égards, la réussite de ce dernier peut être interprétée comme le fruit d'un désir de revanche sur des débuts plutôt obscurs dans la vie.

Ce désir conduit tout d'abord le jeune Jean-Rodolphe Perronet à essayer d'entrer dans le prestigieux corps des ingénieurs des fortifications. Il doit très vite y renoncer par suite de son manque de fortune, et il se tourne alors vers l'architecture en entrant au service du premier architecte de la Ville de Paris, Debeausire. Celui-ci l'emploie notamment au projet du grand égout et à la construction du quai des Tuileries. En marge de ces tâches absorbantes, Perronet perfectionne ses connaissances mathématiques et physiques en suivant les leçons de Privat de Molières au Collège de France. En 1735, il rejoint un corps des Ponts et Chaussées de création récente et qui est encore loin de concurrencer celui des ingénieurs des fortifications. Nommé dans la généralité d'Alençon, Perronet se fait très rapidement remarquer par ses qualités de technicien et d'organisateur. Il perfectionne les techniqu [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur d'histoire de l'architecture et des techniques à la Graduate School of Design de l'université Harvard, Cambridge, Massachusetts (États-Unis)

Classification


Autres références

«  PERRONET JEAN-RODOLPHE (1708-1794)  » est également traité dans :

PONTS & CHAUSSÉES ÉCOLE DES

  • Écrit par 
  • Konstantinos CHATZIS
  •  • 1 241 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L’École des ponts et chaussées aux xviiie et xixe siècles »  : […] Durant le xviii e  siècle, l’École des ponts et chaussées (E.P.C.) reste un établissement très différent d’une école moderne d’ingénieurs. Le directeur de l’établissement, l’ingénieur Jean-Rodolphe Perronet (1708-1794), choisit les futurs élèves à la suite d’un simple entretien informel. À l’intérieur de l’établissement, ce sont les élèves les pl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-des-ponts-et-chaussees/#i_48457

Pour citer l’article

Antoine PICON, « PERRONET JEAN-RODOLPHE - (1708-1794) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-rodolphe-perronet/