NOUVEL JEAN (1945-    )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un militantisme architectural

Né le 12 août 1945 à Fumel (Lot-et-Garonne) de parents enseignants, Jean Nouvel passe son enfance à Sarlat et fait ses études à Bordeaux. En 1966, à vingt et un ans, il vient à Paris pour s'inscrire à l'École des beaux-arts. Durant quatre ans, il est en même temps le collaborateur de Claude Parent, architecte assez marginal, bouillant polémiste et brillant dessinateur, qui, ayant redécouvert avec Paul Virilio les beautés du bunker puis mis au point la théorie de la « fonction oblique », invente alors des univers d'une sombre plasticité en glorifiant la rudesse du béton armé.

En 1972, Nouvel est, avec son ami le peintre François Seigneur, lauréat de la première session du concours PAN, ce « programme architecture nouvelle » qui devait, année après année, révéler les jeunes générations d'architectes. Leur projet sacrifie au poncif du moment, celui de la multiplication cellulaire et de la répétitivité, dans une esthétique oblique encore très marquée par celle de Parent ; sa difficulté à trouver une « écriture » personnelle durera quelques années.

Très vite, il apparaît comme une des figures marquantes du militantisme architectural et politique des années 1970. Activiste infatigable, mêlé au monde du théâtre (Jean-Marie Serrault, plus tard le scénographe Jacques Le Marquet et Sylvia Monfort) ensuite au monde artistique (dès 1970, il est l'architecte de la biennale de Paris, puis l'animateur de sa section architecture, devenue en 1980, 1982 et 1985 un lieu essentiel du débat théorique), Jean Nouvel est de tous les combats. Le local qu'il partage avec d'autres architectes rue Lacuée, « loft » convivial établi dans un ancien atelier de serrurerie du quartier de la Bastille, devient un des foyers de l'activité architecturale parisienne. Nouvel participe à la création du mouvement Mars-76, destiné pour l'essentiel à lutter contre le corporatisme des architectes, puis à celle du syndicat de l'architecture en 1977, dressé contre l'ordre professionnel. La question de la ville et des stratégies urbaines figure très tôt parmi ses préoccupations essentielles. Aussi fait-il partie des organisateurs du concours de contre-projets pour les Halles qui, à la fin de l'année 1979, mobilisa six cents équipes d'architectes du monde entier. L'année suivante, il fonde la biennale d'Architecture dans le cadre de la biennale de Paris.

[...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  NOUVEL JEAN (1945- )  » est également traité dans :

ARCHITECTURE (Thèmes généraux) - Notions essentielles

  • Écrit par 
  • Antoine PICON
  •  • 4 952 mots

Dans le chapitre « Du postmodernisme aux incertitudes contemporaines »  : […] Rem Koolhaas refusent de se plier aux exigences des espaces urbains traditionnels. D'autres, comme Jean Nouvel, annoncent la fin de l'architecture tridimensionnelle, la fin de l'espace architectural, au profit d'un univers de textures et de lumières changeantes qui n'est pas sans faire songer au monde des ordinateurs et de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-themes-generaux-notions-essentielles/#i_98206

LA SEINE MUSICALE, Boulogne-Billancourt

  • Écrit par 
  • Eve ROY
  •  • 1 084 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De l’île-machine à la vallée de la culture »  : […] En 2009, Jean Nouvel, longtemps opposé à la démolition du site, est nommé architecte coordinateur du projet. Le plan directeur qu’il dessine prévoit notamment un jardin central sous serre (Michel Desvigne en est le paysagiste) et une mixité des programmes destinés à créer dynamisme et animation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-seine-musicale-boulogne-billancourt/#i_98206

PARIS

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BABELON, 
  • Michel FLEURY, 
  • Frédéric GILLI, 
  • Daniel NOIN, 
  • Jean ROBERT, 
  • Simon TEXIER, 
  • Jean TULARD
  •  • 32 097 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Un répertoire des formes »  : […] et d'autre de la rue des Hautes-Formes (xiiie, 1975-1979), inaugure quant à lui un moment de renouvellement formel important, dont Jean Nouvel et Henri Gaudin seront également deux des principaux acteurs. Le premier se fait connaître avec l'Institut du monde arabe (ve, 1981-1987), réalisé en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paris/#i_98206

QUAI BRANLY MUSÉE DU, Paris

  • Écrit par 
  • Julien GUILHEM, 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 3 227 mots

Dans le chapitre « Un nouveau musée, un musée nouveau »  : […] le 23 juin 2006. Son identité est d'abord à chercher dans un édifice à la conception très originale, dû à Jean Nouvel. Celui-ci a joué à la fois de l'espace qui lui était alloué, des contraintes urbanistiques et d'une nécessaire insertion dans l'environnement haussmannien d'un quartier bourgeois, en bordure de Seine, enfin de l'organisation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musee-du-quai-branly-paris/#i_98206

Pour citer l’article

François CHASLIN, « NOUVEL JEAN (1945-    ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-nouvel/