MONNET JEAN (1888-1979)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

À l'origine du Conseil européen

La dernière action importante menée par Jean Monnet pour la construction de l'Europe fut l'institution du Conseil européen, réunissant trois fois par an les chefs d'État ou de gouvernement des pays membres des Communautés européennes et le président de la commission. L'utilité de telles réunions au sommet était apparue avec la conférence de La Haye (déc. 1969) et la conférence de Paris (oct. 1972). Mais celles-ci n'étaient pas organisées de façon régulière. Jean Monnet estimait qu'il fallait les institutionnaliser afin de donner une impulsion politique véritable aux Communautés dont les mécanismes institutionnels avaient perdu de leur efficacité avec le développement de la bureaucratie, l'abus de la technicité et l'exigence de l'unanimité pour la plupart des décisions. Alors que son comité d'action s'était appuyé sur les partis politiques et les syndicats, il apparaissait désormais nécessaire – compte tenu de la marginalisation du Parlement européen à cette époque – de concentrer l'influence sur les chefs de l'exécutif et de leur demander de prendre la responsabilité directe des problèmes européens. D'autant qu'au sommet de Paris d'octobre 1972, ils s'étaient engagés à mettre sur pied l'Union économique et monétaire et l'Union européenne pour 1980.

Dès 1973, Jean Monnet élaborait un projet de « gouvernement européen provisoire » composé des neuf chefs d'État ou de gouvernement et prenait contact avec Edward Heath, Premier ministre britannique, Willy Brandt, chancelier d'Allemagne fédérale et Michel Jobert, ministre français des Affaires étrangères, très proche du président Pompidou. Ce dernier proposa à ses partenaires des réunions régulières. Le sommet de Copenhague, en décembre 1973, fut convoqué dans cet esprit, mais la crise pétrolière le condamna à l'échec. En 1974, Jean Monnet reprit ses efforts auprès des nouveaux responsables politiques : Harold Wilson, Helmut Schmidt et Valéry Giscard d'Estaing. Le nouveau président de la République française r [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  MONNET JEAN (1888-1979)  » est également traité dans :

HIRSCH ÉTIENNE (1901-1994)

  • Écrit par 
  • Florence MURACCIOLE
  •  • 831 mots

La France et l'Europe lui doivent beaucoup, mais elles le savent peu, tant Étienne Hirsch a traversé le siècle avec discrétion. Ce “grand commis”, pourtant, n'a guère manqué les rendez-vous de l'histoire, mais il répugnait à paraître. L'homme privé, aussi, savait cacher ses blessures : la mort en déportation de son père, de sa mère, de sa sœur et de quatre neveux ; celle, dans un accident de voitu […] Lire la suite

LAMOUR PHILIPPE (1903-1992)

  • Écrit par 
  • Jacques PELISSIER
  •  • 899 mots

Philippe Lamour naît le 12 février 1903 à Landrecies, dans le Nord, d'un père agriculteur et artisan brasseur. Après de brillantes études de droit, à Paris, il participe très jeune aux mouvements d'idées qui foisonnent dans les domaines des lettres, de la musique, du cinéma, de l'architecture. En 1930, il fonde avec Jeanne Walter (dont il épousera la fille Geneviève) la revue Plans , où se retrouv […] Lire la suite

SCHUMAN ROBERT (1886-1963)

  • Écrit par 
  • André KASPI
  •  • 434 mots

Il fut l'un des principaux hommes d'État dans la France de l'après-guerre. Né de parents lorrains établis à Luxembourg, après des études dans les facultés de droit allemandes, il entreprit, au lendemain de la Grande Guerre, une carrière politique en France et se vit élire député de la Moselle dès 1919 ; de 1924 à 1938, il siégea à la Chambre des députés dans les rangs des démocrates-populaires. En […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

11 février 1999 France. Exclusion de deux collégiennes musulmanes porteuses du foulard islamique

Jean-Monnet de Flers (Orne) décide l'exclusion de deux élèves musulmanes qui ne respectaient pas l'obligation d'assiduité au cours d'éducation physique du fait de leur refus de quitter leur foulard. C'est l'une des cinq limites à la manifestation d'appartenance établies par le Conseil d'État dans un avis de novembre 1989 consécutif à l'affaire du collège […] Lire la suite

9 novembre 1988 France. Entrée de Jean Monnet au Panthéon

Jean Monnet sont transférées au Panthéon. Au cours de la cérémonie est honoré celui qui, en 1950, inspira à Robert Schuman l'idée d'une Communauté européenne du charbon et de l'acier (C.E.C.A.), première ébauche de la future C.E.E. En présence de plusieurs chefs d'État et de gouvernement de la C.E.E., François Mitterrand évoque, dans son allocution […] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre GERBET, « MONNET JEAN - (1888-1979) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 septembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-monnet/