HEATH EDWARD (1916-2005)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Edward Heath

Edward Heath
Crédits : Central Press/ Getty

photographie

Edward Heath et Margaret Thatcher, 1970

Edward Heath et Margaret Thatcher, 1970
Crédits : Hulton Getty

photographie

Georges Pompidou et Edward Heath, 1972

Georges Pompidou et Edward Heath, 1972
Crédits : Hulton Getty

photographie


Premier ministre conservateur du Royaume-Uni de juin 1970 à mars 1974, Edward Richard George Heath est né le 9 juillet 1916, à Broadstairs dans le Kent ; il est mort à Salisbury, dans le Wiltshire, le 17 juillet 2005.

Ted Heath, fils unique de parents modestes est un produit de l'enseignement secondaire public, entrant à Balliol College (Oxford) grâce à une bourse pour y étudier le piano. Il quitte cependant Oxford avec le diplôme de P.P.E. (Philosophy, Politics & Economics), qui ouvre la voie royale de la politique et de la haute administration. Toute sa vie, il fut un excellent pianiste et un chef d'orchestre amateur ; il fut aussi un fanatique de voile.

Élu dans la circonscription de Bexley, dans la banlieue aisée du sud de Londres, dès février 1950, il réélu constamment jusqu'en 2001. C'est Churchill, redevenu Premier ministre, qui lui fait franchir les premiers échelons dans la hiérarchie du parti tory, en le chargeant de la discipline dans le groupe parlementaire. Après les élections d'octobre 1959, que Harold MacMillan, leader du parti depuis janvier 1957, remporte haut la main, Heath devient ministre du Travail puis, après la déclaration de candidature du Royaume-Uni au Marché commun, il est nommé numéro deux du Foreign Office, chargé de la négociation avec les Six, choix délibéré car Heath est partisan convaincu de l'adhésion britannique. Il ressent le « veto » de De Gaulle, en janvier 1963, comme un camouflet personnel.

Mais la chance lui sourit rapidement. Alec Douglas-Home, qui a succédé à MacMillan en 1963, démissionne de son poste de leader deux ans plus tard. Heath lui succède. Il est le premier leader conservateur à être élu par l'ensemble des députés. Il est aussi le premier « méritocrate ».

En tant que leader de l'opposition, il a du mal à s'affirmer au Parlement et dans le pays ; et, quand Wilson provoque des élections anticipées, en mars 1966, les conservateurs subissent leur plus lourde défaite depuis 1945. Puis arrive la victoire-miracle de juin 1970, que personne n'attend, y compris la plupart des [...]

Edward Heath

Edward Heath

Photographie

Battu largement par les travaillistes menés par Harold Wilson lors des législatives de 1966, Edward Heath devient Premier ministre à l'issue des élections du 18 juin 1970. 

Crédits : Central Press/ Getty

Afficher

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : directeur de recherche honoraire au C.N.R.S., chercheur associé au Centre d'études et de recherches internationales

Classification


Autres références

«  HEATH EDWARD (1916-2005)  » est également traité dans :

CONSERVATEURS, Royaume-Uni

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 1 218 mots
  •  • 4 médias

L'un des grands partis politiques britanniques, dont le nom apparaît vers 1836 pour succéder au traditionnel terme « tory ». Dès la naissance du parti, Robert Peel lui fixe l'objectif d'associer classes moyennes et supérieures et de favoriser les évolutions qui ne compromettraient pas les fondements de l'ordre et de la vie nationale. Constamment attentif à l'importance des problèmes sociaux et sol […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conservateurs-royaume-uni/#i_47608

ROYAUME-UNI - Histoire

  • Écrit par 
  • Bertrand LEMONNIER, 
  • Roland MARX
  •  • 43 250 mots
  •  • 65 médias

Dans le chapitre « L'âge des désillusions »  : […] Les années 1960 ont été celles de bien des déceptions, mais aussi de retournements significatifs et des progrès d'une conception humaine des relations sociales. En annonçant, au Cap, en 1961, qu'« un vent du changement » s'était levé sur l'Afrique, Harold Macmillan entendait mettre ses auditeurs devant l'alternative de l'abandon de l' apartheid ou du départ d'un Commonwealth dont l'élargissement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/royaume-uni-histoire/#i_47608

ROYAUME-UNI - Le système politique

  • Écrit par 
  • Jacques LERUEZ
  •  • 10 912 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Multiplication des « rébellions » »  : […] Il n'empêche que, dans la période récente, on a assisté à une nette montée de l'indiscipline, tant au sein du parti conservateur que du parti travailliste. Chez les conservateurs, si l'on met à part quelques accès de mauvaise humeur de la droite impérialiste au moment de la décolonisation, les premières manifestations d'indiscipline collective systématique apparaissent sous le gouvernement Heath […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/royaume-uni-le-systeme-politique/#i_47608

Les derniers événements

1er-31 octobre 1990 • Crise du GolfePression croissante des États-Unis.

trois jours de négociations et un entretien avec le président irakien, l'ancien Premier ministre conservateur britannique, Edward Heath, qui agissait sur son initiative personnelle, ne parvient pas à ramener de Bagdad plus de trente-trois de ses compatriotes otages. Le 25, le secrétaire américain à [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Jacques LERUEZ, « HEATH EDWARD - (1916-2005) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/edward-heath/