LANGLAIS JEAN (1907-1991)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'organiste et compositeur français Jean Langlais s'inscrivait dans la lignée de César Franck ; il occupa les mêmes fonctions que celui-ci à la tribune de Sainte-Clotilde pendant plus de quarante ans.

Il naît à La Fontenelle (Ille-et-Vilaine) le 15 février 1907 dans une famille de tailleurs de pierre et est frappé de cécité dès l'âge de deux ans. Il entre à l'Institut national des jeunes aveugles en 1917, où il étudie l'orgue (avec André Marchal) et le violon. En 1927, il est admis au Conservatoire de Paris, où il devient l'élève de Marcel Dupré pour l'orgue (premier prix en 1930), de Noël Gallon pour le contrepoint et de Paul Dukas pour la composition (premier prix en 1932). Dans la classe de Dukas, il est le condisciple d'Olivier Messiaen. Il travaille simultanément l'improvisation avec Charles Tournemire, jusqu'en 1939. Il débute comme organiste à Saint-Pierre-de-Montrouge à Paris (1934-1945). Puis il succède à Ermend-Bonnal, lui-même successeur de Charles Tournemire, aux grandes orgues Cavaillé-Coll de la basilique Sainte-Clotilde à Paris (1945-1988). C'est sur cet instrument, qui avait été construit pour César Franck, que se déroulera l'essentiel de sa carrière, en dehors des nombreuses tournées qu'il effectue à l'étranger, particulièrement aux États-Unis, où il se rend pour la première fois en 1952. Il y fait connaître l'école française de l'orgue et compose de nombreuses œuvres pour des musiciens ou des chorales américaines. Il enseigne à l'Institut national des jeunes aveugles (1930-1968) et à la Schola cantorum (1961-1976). Il se retire en 1988 après un dernier récital au Royal Festival Hall de Londres et meurt à Paris le 8 mai 1991.

Langlais avait hérité de Marcel Dupré une grande virtuosité qu'il ne considérait pas, néanmoins, comme une fin en soi. Improvisateur de talent, il savait recréer les œuvres en fonction du contexte dans lequel elles devaient s'insérer, notamment le contenu de la liturgie à laquelle il participait. À une époque où le catholicisme a connu de grands boulever [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : chef d'orchestre, musicologue, producteur à Radio-France

Classification

Pour citer l’article

Alain PÂRIS, « LANGLAIS JEAN - (1907-1991) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 septembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-langlais/