CAZENEUVE JEAN (1915-2005)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Sociologue et homme de télévision français. Normalien, agrégé de philosophie, docteur ès lettres, Jean Cazeneuve enseigne à la faculté des lettres d'Alexandrie (1948-1950), puis mène une étude anthropologique au Nouveau-Mexique (1954-1955). Deux ans plus tard, il intègre le C.N.R.S., puis, en 1966, obtient une chaire de sociologie à la Sorbonne. En parallèle, Cazeneuve s'ouvre une carrière à l'O.R.T.F. : il y est d'abord membre du conseil d'administration (1964-1970 et 1972-1974), puis président du comité des programmes de télévision (1971-1974) et enfin P.-D.G. de T.F.1 (1975-1977). Devenu représentant de la France auprès du Conseil de l'Europe (1978-1980), il est nommé ensuite vice-président du Haut Comité de la langue française (1980-1981), puis élu président de l'Académie des sciences morales et politiques en 1983. Il a publié, entre autres, Les Pouvoirs de la télévision (1970), La Société de l'ubiquité (1972), Et si plus rien n'était sacré (1991).

—  Universalis

Classification


Autres références

«  CAZENEUVE JEAN (1915-2005)  » est également traité dans :

LA SOCIÉTÉ DE L'UBIQUITÉ : COMMUNICATION ET DIFFUSION, Jean Cazeneuve - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Éric LETONTURIER
  •  • 1 007 mots

Au moment où paraît La Société de l'ubiquité, Jean Cazeneuve a déjà consacré plusieurs ouvrages au thème de la communication (Sociologie de la radio-télévision et La Grande Chance de la télévision en 1963, Les Pouvoir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-societe-de-l-ubiquite-communication-et-diffusion/#i_547

ETHNOLOGIE - Ethnographie

  • Écrit par 
  • Geza de ROHAN-CSERMAK
  •  • 5 066 mots

Dans le chapitre « Définitions ethnologiques modernes »  : […] L'ethnologie, de nos jours, accepte formellement la prise de position d'Ampère. À sa suite, il serait difficile de trouver une définition plus approfondie que celle de Shirokogoroff (1935), qui voit dans l'ethnographie une aide technique pour l'ethnologie. « La technique de l'ethnographie est bien avancée : l'ethnographe utilise sa connaissance te […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ethnologie-ethnographie/#i_547

INITIATION

  • Écrit par 
  • Roger BASTIDE
  •  • 7 138 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'interprétation sociologique »  : […] Les sociologues, pour leur part, ont d'abord mis en lumière les diverses fonctions de l'initiation tribale : faire passer les jeunes garçons de la domination féminine à l'autorité masculine, les intégrer au clan ou à la tribu (B. Laubscher) ; assurer le contrôle de la société organisée et la perpétuation des valeurs éthiques d'une génération à une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/initiation/#i_547

MAGIE

  • Écrit par 
  • René ALLEAU, 
  • Roger BASTIDE
  •  • 11 230 mots

Dans le chapitre « Religion et magie »  : […] Puisque, dans la perspective de Mauss, religion et magie dérivent également du mana , quelle différence alors les sépare ? La religion est-elle licite et la magie illicite ? Mais à côté de la magie noire et de la sorcellerie, considérées comme criminelles, il existe une magie blanche, au service du culte (exorciser les démons qui provoquent les ma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/magie/#i_547

SACRIFICE

  • Écrit par 
  • Roger BASTIDE
  •  • 3 520 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La nature du sacrifice »  : […] Au lieu de chercher l'unité du sacrifice dans un point de départ bien hypothétique, car on ne sait rien des origines, ne vaudrait-il pas mieux la chercher, par exemple avec H. Hubert et M.  Mauss, dans le mécanisme même de la cérémonie ? Le sacrifice est avant tout une consécration : l'homme et le divin ne sont pas en contact direct, il faut un in […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sacrifice/#i_547

Pour citer l’article

« CAZENEUVE JEAN - (1915-2005) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-cazeneuve/