ARISTIDE JEAN-BERTRAND (1953- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Homme politique et prêtre salésien né le 15 juillet 1953, à Port-Salut (Haïti), président d'Haïti en 1991, 1994-1996 et 2001-2004.

Jean-Bertrand Aristide

Photographie : Jean-Bertrand Aristide

Photographie

Élu le 16 décembre 1990 président d'Haïti pour un mandat de cinq ans, le père Jean-Bertrand Aristide fut à plusieurs reprises chassé par ses opposants. Les pressions internationales, en particulier des États-Unis, permirent son retour au pouvoir. 

Crédits : Dirck Halstead/The LIFE Images Collection/ Getty Images

Afficher

Jean-Bertrand Aristide fréquente une école de Port-au-Prince dirigée par l'ordre salésien et, en 1966, entre au séminaire salésien de Cap-Haïtien où il se prépare à la prêtrise. En 1975, il se range du côté des pauvres et de Ti Kominoté Legliz (« petite église »), un mouvement issu de la théologie de la libération. L'année suivante, il retourne à Port-au-Prince pour étudier la psychologie à l'université d'État, dont il sort diplômé en 1979. La fin des années 1970 est marquée par un militantisme accrû contre le régime dictatorial de Jean-Claude Duvalier, et Jean-Bertrand Aristide, responsable de la programmation à Radio Cacique (station de radio catholique), appelle au changement. Il se retrouve souvent en désaccord avec ses supérieurs, qui l'incitent à quitter le pays. Jean-Bertrand Aristide passe la plus grande partie des six années suivantes à étudier la théologie biblique à l'étranger, et obtient une maîtrise en 1985 à l'université de Montréal. En 1982, il passe brièvement à Haïti pour son ordination.

Il rentre au pays en 1985, et devient curé de la paroisse de Saint-Jean-Bosco, un centre de résistance de Port-au-Prince. En 1986, l'année où Duvalier est chassé du pouvoir, Jean-Bertrand Aristide survit à une première tentative d'assassinat qui sera suivie de nombreuses autres. Il se fait réprimander par les Salésiens pour ses prises de positions politiques et fonde des orphelinats, notamment celui de Lafanmi Selavi. Au cours des années suivantes, il continue de mécontenter la hiérarchie catholique et l'armée. En 1987, l'Église tente de le transférer dans une paroisse moins centrale mais elle échoue quand ses partisans occupent la cathédrale de Port-au-Prince et organisent une grève de la faim. En 1988, un attentat perpétré au cours de l'offic [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Classification

Autres références

«  ARISTIDE JEAN-BERTRAND (1953- )  » est également traité dans :

AMÉRIQUE LATINE - Rapports entre Églises et États

  • Écrit par 
  • Jean Jacques KOURLIANDSKY
  •  • 6 706 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les réactions à l'encontre des nouveaux venus »  : […] Les régimes autoritaires et conservateurs latino-américains ont bien accueilli ces mouvements, indifférents aux réalités sociales et pour certains anticommunistes militants. Le pentecôtisme a ainsi fortement progressé au Chili après le coup d'État du général Pinochet. Les militaires uruguayens accordèrent quant à eux des facilités à Sun Myung Moon qui cherchait un point d'ancrage en Amérique lati […] Lire la suite

HAÏTI

  • Écrit par 
  • Jean Marie THÉODAT
  • , Universalis
  •  • 8 673 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Une nation en chantier, un État en faillite  »  : […] La nation haïtienne, soudée par une culture forte et une solidarité sans faille entre les générations, témoigne d'une vitalité dont les artistes sont les témoins les plus crédibles et les plus fidèles interprètes. Par sa peinture (Saint-Brice, Hyppolite), sa littérature (Jacques Roumain, Jacques Stephen Alexis), sa musique, le pays exerce un rayonnement culturel disproportionné et paradoxal compte […] Lire la suite

JAMAÏQUE

  • Écrit par 
  • Oruno D. LARA, 
  • Jean Marie THÉODAT
  • , Universalis
  •  • 7 647 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « De la domination du P.N.P. à l’alternance démocratique »  : […] Michael Manley revient au pouvoir, en février 1989, avec une majorité de 56 p. 100 des sièges au Parlement. Mais, en 1992, il meurt et son dauphin désigné, Percival J. Patterson, assure l'intérim. Rompant avec la polarisation idéologique très marquée de la décennie précédente, Patterson mène une politique conforme aux orientations suivies par Manley. En effet, le nouveau Premier ministre maintien […] Lire la suite

PRÉVAL RENÉ (1943-2017)

  • Écrit par 
  • Robert E. MAGUIRE
  • , Universalis
  •  • 676 mots

Homme politique haïtien, René Préval fut président de la République de 1996 à 2001, puis de 2006 à 2011. René García Préval est né le 17 janvier 1943 à Port-au-Prince. Il manifeste de l’intérêt pour la profession de son père, l’agronome Claude Préval et, en 1963, il quitte Haïti pour la Belgique afin d’étudier la discipline, à la faculté d’agronomie de Gembloux, puis à Louvain, avant de poursuivre […] Lire la suite

Les derniers événements

Haïti. Élection de Jovenel Moïse à la présidence de la République. 20 novembre 2016

des suffrages et Maryse Narcisse, candidate de la Fanmi Lavalas – « Famille Lavalas » –, le parti de l’ancien président Jean-Bertrand Aristide, 9 p. 100. Le taux de participation est de 21 p. 100. Le premier tour de l’élection présidentielle organisé en octobre 2015 avait été annulé pour fraudes […] Lire la suite

Haïti. Premier tour de l’élection présidentielle et second tour des législatives. 25 octobre 2015

, candidate de Fanmi Lavalas – « Famille Lavalas » –, la formation fondée par l’ancien président Jean-Bertrand Aristide, 7,1 p. 100. Le taux de participation est d’environ 26 p. 100. Le scrutin se déroule dans le calme, mais l’annonce des résultats préliminaires, le 5 novembre, suscitera […] Lire la suite

Haïti. Élection de Michel Martelly à la présidence. 18 mars - 25 avril 2011

Le 18, l'ancien président Jean-Bertrand Aristide, chassé du pouvoir en 1991 puis de nouveau en 2004, qui vivait en exil en Afrique du Sud, fait son retour à Port-au-Prince, où il est acclamé par des milliers de partisans. Le 20, l'ex-chanteur Michel Martelly remporte le second tour de l'élection […] Lire la suite

Haïti. Retour de Jean-Claude Duvalier en pleine crise électorale. 16-26 janvier 2011

présidentielle qui s'est tenu en novembre 2010. Le 18, la justice inculpe Jean-Claude Duvalier de détournement de fonds publics et d'abus de pouvoir. L'ancien « président à vie » est laissé en liberté. Le 19, l'ancien président Jean-Bertrand Aristide, chassé du pouvoir en février 2004 et exilé […] Lire la suite

Haïti. Élection de René Préval à la présidence de la République. 7-16 février 2006

Le 7 se déroulent, sous la protection des forces de l'O.N.U., les premières élections générales organisées depuis la chute du président Jean-Bertrand Aristide en février 2004. Celles-ci sont marquées par une forte participation (63 p. 100), en dépit de leur inorganisation et du climat de violence […] Lire la suite

Pour citer l’article

« ARISTIDE JEAN-BERTRAND (1953- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 avril 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-bertrand-aristide/