LE BLOND JEAN-BAPTISTE ALEXANDRE (1679-1719)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'architecte français Jean-Baptiste Alexandre Le Blond a construit en France et en Russie, et les études qui lui ont été consacrées ont été menées par des chercheurs de ces deux pays. Dans les années 1910, Le Blond attira, comme beaucoup de ses compatriotes qui avaient travaillé en Russie, l'attention des auteurs de la revue d'art Starye gody (Les Anciennes Années). Louis Réau en parla dans ses publications consacrées à l'expansion de l'art français en Europe au xviiie siècle. La première recherche fondamentale de la période française de Le Blond fut entreprise en 1934 par Boris Lossky dans une thèse soutenue à l'École du Louvre. La période russe de l'architecte fit l'objet de nombreuses publications en Russie dont les plus complètes sont celles de Ninele Kaliazina au cours des années 1970-1990.

Le Blond est né à Paris en 1679 dans la famille du peintre et graveur Jean Le Blond, membre de l'Académie royale de peinture et de sculpture, qui fut aussi marchand d'estampes dans sa boutique À la cloche d'argent. Jean-Baptiste Alexandre apprit à dessiner en copiant chez son père les gravures des ornemanistes de son temps, surtout celles de Jean Le Pautre. Selon Mariette, Le Blond se forma sous l'égide du menuisier G. Feuillet « qui sçavoit de l'architecture et de la perspective plus que ne comportoit son état ». Selon Antoine-Joseph Dezallier d'Argenville, il fut élève de Nicolas Girard, architecte du duc d'Orléans. En tout cas on ne peut certainement pas, contrairement à ce qu'on croyait autrefois, compter parmi ses maîtres le célèbre André Le Nôtre.

Les débuts de Le Blond à Paris furent liés au dessin et à la théorie de l'architecture. En 1706, il dessina plusieurs planches pour l'édition de l'Histoire de l'abbaye royale de Saint-Denis. Il fut ensuite l'auteur non seulement de tous les dessins, mais aussi de l'essentiel du livre paru sous le nom de Dezallier d'Argenville : La Théorie et la pratique du jardinage édité en 1709 par Mariette Père. En 1710 Le Blond prépara, chez le même éditeur, [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : chargée de recherche au centre André-Chastel, université de Paris-IV-Sorbonne, docteur en histoire et civilisation de l'École des hautes études en sciences sociales, habilitée à diriger les recherches

Classification


Autres références

«  LE BLOND JEAN-BAPTISTE ALEXANDRE (1679-1719)  » est également traité dans :

PETERHOF, Russie

  • Écrit par 
  • Olga MEDVEDKOVA
  •  • 881 mots
  •  • 1 média

à Pétersbourg des recueils de dessins et des gravures qui lui servirent ensuite pour concevoir sa propre résidence. Il rencontra également l'architecte français Jean-Baptiste Alexandre Le Blond (1679-1719) qu'il prit à son service. Dès son arrivée en Russie en 1717, Le Blond participa activement à la transformation de Peterhof en construisant un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peterhof-russie/#i_70367

Pour citer l’article

Olga MEDVEDKOVA, « LE BLOND JEAN-BAPTISTE ALEXANDRE - (1679-1719) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-baptiste-alexandre-le-blond/