KAWASAKI

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Kawasaki est une ville japonaise de 1,49 million d’habitants (2016) située dans le département de Kanagawa, entre Tōkyō au nord-est et Yokohama au sud-ouest. Tout en longueur, elle s'étire d'ouest en est sur 144,35 kilomètres carrés en suivant le cours du fleuve Tama, à l'embouchure duquel le port et la ville-étape historique de Kawasaki ont été aménagés.

Japon : carte administrative

Japon : carte administrative

Carte

Carte administrative du Japon. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Si des établissements antérieurs sont attestés, Kawasaki est citée en 1623 comme l'une des cinquante-trois étapes de la voie routière du Tokaidō, qui relie Edo (actuelle Tōkyō et siège du shōgunat) à la capitale impériale de Kyōto. La municipalité moderne de Kawasaki est fondée sous l'ère Taishō en 1924, à la suite des destructions dues au grand séisme du Kantō de 1923. Son statut est réformé en 1972 et lui donne officiellement le rang de ville (shi). Le cœur de l'urbanité de Kawasaki se trouve à l'est, dans l'arrondissement du même nom, entre le port et la gare centrale (inaugurée en 1872).

Ville de passage au territoire sillonné par de nombreuses lignes ferroviaires et autoroutes, Kawasaki hérite aussi d’un passé industriel important qui en fait l'un des pôles industrialo-portuaires majeurs du Keihin, le littoral reliant Tōkyō à Yokohama. À la suite des très nombreuses destructions de la Seconde Guerre mondiale dues à la situation stratégique de Kawasaki du point de vue logistique, routier et portuaire, le plan de 1960, qui s'inscrit dans la renaissance de la puissance industrielle de la ville, inaugure l'aménagement de combinats géants sur les terre-pleins du front de mer.

Malgré son poids économique et démographique qui en fait la neuvième ville du Japon, Kawasaki peine toutefois à s'imposer entre Tōkyō et Yokohama. Ses dynamiques territoriales traduisent son statut d'intermédiaire. Un mouvement périurbain et un desserrement depuis Tōkyō et Yokohama entraînent une urbanisation assez anarchique au nord-ouest et au sud-ouest de son territoire dès les années 1970. Une diffusion, plus planifiée, du dynamisme littoral vers l'est accompagne à la même époque la croissance des a [...]



1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  KAWASAKI  » est également traité dans :

JAPON (Le territoire et les hommes) - Géographie

  • Écrit par 
  • Philippe PELLETIER
  •  • 13 244 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Une population très urbanisée »  : […] La population vivant dans les communes urbaines ( shi ) dépasse celle des communes rurales (« bourgs », chō  ; et « villages », son ) dès le milieu des années 1950. Les espaces très peuplés, ou D.I.D. ( densely inhabited districts , traduction anglaise de la classification japonaise de jinkō shūchū chiku ), ont une densité supérieure à quatre mille habitants au kilomètre carré pour une masse aggl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/japon-le-territoire-et-les-hommes-geographie/#i_44219

Pour citer l’article

Raphaël LANGUILLON-AUSSEL, « KAWASAKI », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/kawasaki/