INTERVENTION DE L'ÉTAT, économie

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Économie publique

D'un point de vue normatif, d'abord, l'économie publique traite de la définition même du rôle de l'État : comment définir ses objectifs, quelles sont les justifications de son intervention dans l'économie ? D'un point de vue positif, ensuite, elle analyse les instruments de cette intervention et leurs effets sur l'économie. Dans cette perspective, elle utilise les avancées de la « théorie des incitations » et, plus généralement, de la théorie des jeux. Comme discipline, enfin, l'économie publique fait l'objet de nombreuses applications empiriques dans les secteurs des transports, de l'environnement, de la santé ou des télécommunications, où elle a permis des avancées importantes en matière de tarification, de concurrence ou de réglementation. En revanche, et conformément à la tradition, l'économie publique, qui relève de la microéconomie, ne traite pas des instruments spécifiquement macroéconomiques de l'État, qui restent du ressort de la politique économique.

Raisons d'être et modalités de l'intervention de l'État

Efficacité et redistribution

Dans une vision minimaliste, la seule fonction de l'État serait de protéger l'individu contre la violence. L'État n'est nécessaire que parce qu'il permet d'échapper à la loi de la nature où les droits des autres ne sont pas suffisamment reconnus. En garantissant juridiquement les contrats, l'État permet d'instaurer la confiance entre les individus, ce qui favorise la coopération.

L'économie publique va bien au-delà en associant à l'intervention de l'État deux grandes justifications : l'efficacité et la redistribution.

En proposant une modélisation rigoureuse du fonctionnement du marché, la théorie de l'équilibre général a constitué l'une des avancées les plus significatives dans l'histoire de la pensée économique. Un de ses résultats fondamentaux concerne l'efficacité au sens de Pareto : si le marché fonctionne parfaitement, il n'existe pas, une fois que le système des prix s'est ajusté de manière à égaliser offres et demandes, de possibilité d'échange volontaire mutuellement profitable. En ce sens, le marché débouche sur une utilisation efficace des ressources sans gaspillage.

Malgré son intérêt conceptuel de premier plan, il est vite apparu que cette théorie offrait une description assez pauvre de la réalité. Plusieurs des hypothèses qui la fondent et qui garantissent l'efficacité du marché peuvent être mises en cause. Ainsi, les agents sont supposés avoir un comportement naïf face au marché : ils réagissent au système de prix sans soupçonner que leur comportement influence les équilibres. Or, dans la réalité, certains agents – des entreprises par exemple – ont une taille suffisante pour peser sur les prix. De plus, on admet que les rendements sont décroissants, que tous les biens sont des biens privés et que tous les marchés sont ouverts. Enfin, l'information est supposée parfaite et partagée par tous les agents, alors qu'il est clair que le fait de disposer d'une information privilégiée donne un avantage stratégique que les agents essaient d'utiliser en leur faveur. Lorsque ces hypothèses ne sont plus vérifiées, la concurrence ne conduit plus nécessairement à l'efficacité. La première justification de l'intervention publique dans l'économie correspond alors au traitement de ces inefficacités.

La seconde justification concerne l'objectif de redistribution. En effet, même si le marché était efficace, rien ne garantirait qu'il permette de réaliser un état souhaitable du point de vue de l'équité, dans lequel, par exemple, chaque citoyen serait assuré d'un niveau de vie minimal. La concurrence est un mécanisme incitatif qui pousse les agents à utiliser au mieux leurs ressources ; elle n'a ni pour objet ni pour vertu de corriger les éventuelles injustices de la répartition des patrimoines, des talents, des états de santé, etc.

Comment définir l'intérêt public ?

Une fois ces deux justifications théoriques admises, reste à définir la « fonction objectif » de l'État qui permet d'orienter son action : comment choisir entre deux politiques qui améliorent l'efficacité, quels sont les critères qui permettent d'opter pour telle ou telle mesure de redistribution ?

Choix social

Lorsque deux mesures concurrentes permettent l'une et l'autre d'augmenter l'efficacité économique et [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 17 pages

Écrit par :

  • : professeur des Universités, université de la Méditerranée
  • : membre de l'Institut, professeur honoraire à l'université de Paris-II

Classification

Autres références

«  INTERVENTION DE L'ÉTAT, économie  » est également traité dans :

ALIMENTATION (Économie et politique alimentaires) - Enjeux de politiques publiques

  • Écrit par 
  • Daniel NAIRAUD
  •  • 6 100 mots

Éduquer, instruire, protéger les individus, aménager les conditions de leur liberté, réprimer les conduites qui nuisent à autrui, lutter contre les fraudes, telles sont les missions essentielles des États. Si le choix des aliments est un acte libre, il n'en reste pas moins que se nourrir est vital et que tous les hommes n'ont pas un accès égal à la nourriture. Dès lors, la question de l'intervent […] Lire la suite

AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE

  • Écrit par 
  • François TAULELLE
  •  • 1 276 mots

Dans le chapitre « La géographie active »  : […] L'aménagement du territoire est aussi une politique publique qui se définit par deux conditions essentielles : une représentation globale du territoire et un discours indiquant des priorités géographiques. En France, le discours géographique qui sert de socle aux politiques d'aménagement apparaît au sein des services de l'État après la Seconde Guerre mondiale. À la planification sectorielle de Jea […] Lire la suite

AMÉRIQUE LATINE - Évolution géopolitique

  • Écrit par 
  • Georges COUFFIGNAL
  •  • 7 479 mots

Dans le chapitre « Ouverture des économies et accroissement de la pauvreté »  : […] Le retour de la démocratie s'est fait à un moment où les nouveaux élus avaient à gérer en même temps une mutation radicale dans le champ de l'économie. En Amérique latine, la construction de l'État au xix e  siècle a précédé celle de la nation. Dès l'origine, celui-ci a joué un rôle essentiel dans le développement. La colonisation espagnole et la colonisation portugaise avaient mis en place un sy […] Lire la suite

ARGENTINE

  • Écrit par 
  • Jacques BRASSEUL, 
  • Romain GAIGNARD, 
  • Roland LABARRE, 
  • Luis MIOTTI, 
  • Carlos QUENAN, 
  • Jérémy RUBENSTEIN, 
  • Sébastien VELUT
  •  • 36 989 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « De l'effondrement à la sortie de crise »  : […] Après le défaut de la dette publique externe et la brutale dévaluation du peso, les autorités instaurent, alors que la crise bat son plein, une « pésification asymétrique » des actifs et des passifs du système bancaire : 1 peso par dollar pour les crédits bancaires et 1,4 peso par dollar pour les dépôts. Cela affecte durement la situation patrimoniale des institutions financières, et ce d'autant p […] Lire la suite

ASSURANCE - Histoire et droit de l'assurance

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre AUDINOT, 
  • Jacques GARNIER
  • , Universalis
  •  • 7 480 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le contrôle des sociétés d''assurance »  : […] L'importance des actifs gérés par les sociétés d'assurances et la volonté de soustraire l'industrie de l'assurance aux influences financières a, presque depuis l'origine, conduit les pouvoirs publics à s'intéresser à ce secteur d'activité. Au cours de la seconde partie du xx e  siècle, l'intervention de l'État actionnaire a complété celle de l'État contrôleur. En France, jusqu'au début des années […] Lire la suite

BANQUE - Économie de la banque

  • Écrit par 
  • Emmanuelle GABILLON, 
  • Jean-Charles ROCHET
  •  • 7 882 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Réglementation prudentielle et supervision bancaire »  : […] L'intervention publique dans le domaine bancaire prend trois formes principales : les réglementations prudentielles (dans lesquelles nous incluons les décisions de fermeture de banques) ; l'assurance des dépôts ; et les interventions de la banque centrale en tant que prêteur en dernier ressort. Les justifications de ces interventions sont controversées, mais elles tournent toutes autour de la frag […] Lire la suite

BANQUE - Supervision prudentielle

  • Écrit par 
  • Jézabel COUPPEY, 
  • Dominique PLIHON
  •  • 6 046 mots

Dans le chapitre « De la déréglementation à la re-réglementation prudentielle »  : […] Les modalités de l'intervention publique dans la sphère bancaire et financière ont beaucoup évolué à la suite de la mutation financière (extension et intégration croissante des marchés de capitaux, déspécialisation des banques, etc.). L'objectif de l'intervention publique qui prévalait encore dans les années 1980, en France et dans de nombreux autres pays européens, était essentiellement de se su […] Lire la suite

BUCHANAN JAMES (1919-2013)

  • Écrit par 
  • Françoise PICHON-MAMÈRE
  •  • 1 071 mots

James Mc Gill Buchanan est né le 2 octobre 1919 à Murfreesboro dans le Tennessee. Après des études universitaires, il poursuit sa formation de chercheur à l'université de Chicago où il obtient un doctorat en 1948. De 1957 à 1967, professeur à l'université de Charlottesville en Virginie, il dirige le Centre Thomas Jefferson d'études d'économie politique et de philosophie sociale qu'il avait fondé […] Lire la suite

CAPITALISME - Histoire

  • Écrit par 
  • Patrick VERLEY
  •  • 6 276 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  L'État est-il l'ennemi de l'économie de marché ? »  : […] Écrivant dans les années 1940, Polanyi pouvait avec raison avoir l'impression que les libres mécanismes du marché étaient irrémédiablement entravés par l'action de l'État non seulement dans les pays totalitaires, mais aussi dans les pays démocratiques où la crise avait révélé que l'économie de marché, loin de s'autoréguler, menait plutôt à l'anarchie économique et au désastre si les États n'interv […] Lire la suite

CAPITALISME - Sociologie

  • Écrit par 
  • Michel LALLEMENT
  •  • 3 509 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  Un siècle de métamorphoses »  : […] Telle que la décrit Aron, la société industrielle correspond à un moment précis de l'histoire du capitalisme. En fait, celui-ci a connu de nombreuses péripéties qui interdisent d'assimiler trop rapidement le capitalisme à un type de société donné. L'image renvoyée par les premiers sociologues doit ainsi être modifiée lorsque, à la fin du xix e  siècle, la diversification de la production et la mo […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

4-28 février 2022 Suisse. Annonce de sanctions contre la Russie.

Le 25, le conseiller fédéral chargé de l’Économie, de la Formation et de la Recherche Guy Parmelin précise la nature de ces mesures. Il annonce l’interdiction de « nouer de nouvelles relations d’affaires » avec les personnes et les entreprises sanctionnées par l’UE et l’obligation d’informer le secrétariat d’État à l’Économie des affaires en cours. […] Lire la suite

4-23 février 2022 Canada. Fin du mouvement des camionneurs.

L’Ontario met également fin à l’état d’urgence. […] Lire la suite

4-28 janvier 2022 Kazakhstan. Répression des troubles et purge de l'appareil d'État.

Il s’agit de la première intervention de l’OSTC depuis sa création en octobre 2002. Le 7, le président Tokaïev annonce que « l’ordre constitutionnel a été largement rétabli » dans le pays. Le 9, une chaîne contrôlée par le ministère de l’Information fait état de cent soixante-quatre civils tués lors de la répression des émeutes. La veille, la police avait annoncé avoir arrêté près de huit mille personnes. […] Lire la suite

6-29 octobre 2019 Syrie. Intervention turque dans le Nord-Est.

Le 6, le président américain Donald Trump annonce le retrait des forces américaines stationnées dans le nord-est du pays et assure Ankara de la neutralité de son pays en cas d’intervention militaire turque en Syrie. Un millier de membres des forces spéciales américaines appuient dans cette région les forces kurdes des Unités de protection du peuple (YPG), principale composante des Forces démocratiques syriennes (FDS) qui combattent l’organisation État islamique (EI). […] Lire la suite

7-31 août 2014 Ukraine. Contre-offensive séparatiste et surenchère russe

Ces sanctions affectent l'économie russe, provoquant la chute du rouble, la fuite des capitaux et la défiance des investisseurs. Le 7 également, le secrétaire général de l'O.T.A.N. Anders Fogh Rasmussen, en visite à Kiev, réitère son soutien à l'Ukraine et dénonce le progrès « en intensité et en sophistication » de l'aide russe aux séparatistes ainsi que l'augmentation du nombre de soldats russes massés derrière la frontière ukrainienne. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Dominique HENRIET, André PIETTRE, « INTERVENTION DE L'ÉTAT, économie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/intervention-de-l-etat-economie/