Paul CLAUDEL

maître en histoire et géographie

ADLER VICTOR (1852-1918)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 747 mots

Né à Prague, d'une famille juive aisée, Victor Adler entre au collège à Vienne, ville dans laquelle il poursuit des études supérieures en chimie et en médecine. Militant du mouvement national radical allemand, dont le but est la réalisation de la Grande Allemagne (Autriche et Allemagne réunies), il participe au congrès du Parti progressiste allemand en 1880. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/victor-adler/#i_0

AMIENS CHARTE D' (1906)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 868 mots

Motion votée au IXe congrès confédéral de la C.G.T., tenu du 8 au 16 octobre 1906, la Charte d'Amiens est considérée comme le texte fondamental du syndicalisme révolutionnaire.La C.G.T. avait été créée au congrès de Limoges en 1895 par la Fédération des Bourses du travail (et à so […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charte-d-amiens/#i_0

AXELROD PAVEL BORISSOVITCH (1850-1928)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 401 mots

Né à Chklov dans une famille de paysans juifs, Axelrod suit les cours de l'école secondaire tout en organisant une école pour enfants de Juifs pauvres. À dix-huit ans il découvre Lassalle et s'engage dans le mouvement révolutionnaire. Populiste, il tente d'organiser à Kiev des cercles d'étudiants révolutionnaires. En 1872-1874, il participe à la croisade populi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pavel-borissovitch-axelrod/#i_0

BELIN RENÉ (1898-1977)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 504 mots

Commis à la Compagnie des téléphones, puis rédacteur aux P.T.T. en 1920, René Belin est secrétaire du syndicat C.G.T. des postiers de la région lyonnaise en 1926. Devenu secrétaire de la Fédération nationale des P.T.T., il est révoqué pour fait de grève (1930). Il accède en 1933 au bureau national de la C.G.T., aux côtés de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rene-belin/#i_0

BOURSES DU TRAVAIL

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 311 mots

C'est sous la Révolution française, semble-t-il, que germe l'idée des Bourses du travail : il s'agissait de créer des organismes où seraient concentrées les offres et les demandes de main-d'œuvre. Mais elle ne se réalise que vers la fin du xixe siècle, en 1886, lorsque le Conseil municipal de Paris adopte un proje […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bourses-du-travail/#i_0

BURNS JOHN ELLIOT (1858-1943)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 535 mots

Alors qu'il n'est qu'un jeune ouvrier mécanicien, Burns adhère au socialisme. Il participe, avec Hyndmann notamment, à la fondation de la Democratic Federation, première organisation ouvrière anglaise se réclamant du marxisme. Dénonçant le « défensisme » des leaders syndicalistes, Burns et ses camarades exigent une action ouvrière offensive débouchant sur la politique ; ils avancent les mots d'ord […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-elliot-burns/#i_0

CACHIN MARCEL (1869-1958)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 751 mots

Né à Paimpol, d'un père gendarme et d'une mère de vieille souche paysanne, Cachin fait des études secondaires grâce à une bourse, puis prépare une licence de philosophie à la faculté de Bordeaux ; il y suit les cours de Durkheim. Il a vingt ans lorsqu'il rejoint le groupe des étudiants socialistes de Bordeaux, de tendance guesdiste. Très vite pris par l'action politique, Cachin abandonne ses étude […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marcel-cachin/#i_0

CASERIO SANTO JERONIMO (1873-1894)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 159 mots

Fils d'un batelier, Caserio est né en Lombardie. Devenu apprenti boulanger, il se convertit à l'anarchisme à une période où le terrorisme anarchiste italien connaît son apogée. Ses activités politiques lui valent une condamnation puis l'exil. Il exerce son métier à Lyon, à Vienne et à Sète. C'est dans cette derni […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/santo-jeronimo-caserio/#i_0

CONFÉDÉRATION INTERNATIONALE DES SYNDICATS LIBRES (C.I.S.L.)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 520 mots

Environ un an après la scission intervenue à la Fédération syndicale mondiale (F.S.M.) en janvier 1949, les organisations qui ont rompu tiennent la conférence constitutive d'une nouvelle Internationale syndicale. L'anticommunisme est commun aux centrales américaine, anglaise et européennes qui prennent l'initiative de la Conférence de B […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/confederation-internationale-des-syndicats-libres/#i_0

CONFÉDÉRATION INTERNATIONALE DES SYNDICATS CHRÉTIENS (C.I.S.C.)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 757 mots

À la fin du xixe siècle se créent en France, en Allemagne et dans d'autres pays européens des syndicats chrétiens. En 1908, à Munich, l'Allemagne, l'Autriche, la Belgique, les Pays-Bas, la Russie, l'Italie, la Suède, la Suisse créent un Secrétariat international des syndicats chrétiens. Ce sont de loin les syndica […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/confederation-internationale-des-syndicats-chretiens/#i_0

CRÉMIEUX ISAAC MOÏSE dit ADOLPHE (1796-1880)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 740 mots

Né à Nîmes dans une famille juive de négociants en soie originaires du Comtat Venaissin, Crémieux voit son père, ancien Jacobin, devenir bonapartiste sous la Restauration. Le jeune Isaac, dont le prénom a été francisé par son père en Adolphe, est brillamment reçu au barreau de Nîmes en 1817. Il acquiert très vite une grande notoriété dans la défense de ses coreligionnaires. La révolution de 1830 l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cremieux-isaac-moise-dit-adolphe/#i_0

DANIELSON AXEL FERDINAND (1863-1899)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 276 mots

Originaire d'une famille ouvrière, ayant peu fréquenté l'école, Danielson est, avec Auguste Palm, l'un des fondateurs du Parti socialiste suédois. Lorsque Palm lance le journal Arbetet à Malmö, c'est à Danielson qu'il confie le poste de rédacteur en chef : il le restera jusqu'à sa mort. De même, le Club socialiste de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/axel-ferdinand-danielson/#i_0

DÜHRING KARL EUGEN (1833-1921)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 811 mots

Fils d'un petit fonctionnaire prussien, Karl Dühring mène de front des études de droit et de mathématiques à l'université de Berlin. Il envisage une carrière dans la magistrature, mais devient aveugle et doit renoncer (1861). Il se dirige alors vers l'enseignement et est chargé de cours (Privat-Dozent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-eugen-duhring/#i_0

ERFURT CONGRÈS D' (1891)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 847 mots

Trois ans après son congrès de fondation à Gotha (1875), le Parti social-démocrate allemand se voit interdire toute activité. L'unification s'était faite sur un programme d'inspiration lassallienne, violemment critiqué par Karl Marx. La clandestinité empêche la social-démocratie allemande de tenir un véritable congrès, et le programme de Gotha reste le seu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/congres-d-erfurt/#i_0

FAURE PAUL (1878-1960)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 485 mots

Né à Périgueux, Paul Faure vient très jeune au socialisme et adhère au Parti ouvrier français de Jules Guesde. Élu à la direction du parti, il y représente la Haute-Vienne, dont la fédération est des plus actives : en 1904, son organe, Le Populaire du Centre, est le seul journal fédéral qui soit quotidien. Pendant la Première Guerre mondiale, Faure est minoritaire au sein de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-faure/#i_0

FAURE SÉBASTIEN (1852-1942)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 336 mots

Fils de négociants, Sébastien Faure se prépare à entrer dans les ordres. Des revers de fortune et la mort de son père changent le cours de sa vie. Militant socialiste en 1885, il est candidat du Parti ouvrier français aux élections législatives de Bordeaux, puis se tourne vers le mouvement anarchiste dont il devient l'un des leaders. Opposé à la fois à l'anarcho-syndicalisme et à la propagande par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sebastien-faure/#i_0

FÉDÉRATION SYNDICALE INTERNATIONALE (F.S.I.)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 846 mots

Très tôt le mouvement syndical a senti la nécessité de se regrouper par-delà les frontières nationales. Mais les premières associations se forment sur la base des fédérations de métiers : ainsi se créent les fédérations professionnelles internationales des mineurs, des métallurgistes, des travailleurs des transports. De nombreuses tentatives, émanant notamment des centrales syndicales scandinaves, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/federation-syndicale-internationale/#i_0

FÉDÉRATION SYNDICALE MONDIALE (F.S.M.)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 1 290 mots

La montée des fascismes avive, à la fin des années 1930, le désir d'unité des forces syndicales à l'échelle mondiale ; aussi l'Internationale syndicale rouge décide-t-elle de disparaître en vue de rejoindre la Fédération syndicale internationale (F.S.I.). Mais survient […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/federation-syndicale-mondiale/#i_0

FERRER Y GUARDIA FRANCISCO (1859-1909)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 209 mots

Anarchiste catalan, Ferrer s'exile d'abord à Paris, où il noue de nombreux contacts, puis rentre en 1901, en Espagne, où il ouvre la Escuela moderna (l'École moderne) à Barcelone : il s'agit d'une tentative d'enseignement laïque, scientifique et libertaire analogue à celle que mène Sébastien Faure en France. Il fonde aussi une maison d'édition consacrée essentiellement à la publication d'ouvrages […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francisco-ferrer-y-guardia/#i_0

FRACHON BENOÎT (1893-1975)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 549 mots

Né dans une petite commune proche de Saint-Étienne, Benoît Frachon est issu d'une famille de mineurs. Militant ouvrier dès 1909, il participe à la grève des métallurgistes pour la reconnaissance du droit syndical en 1910. À cette époque il adhère au syndicalisme révolutionnaire et participe aux activités d'un petit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/benoit-frachon/#i_0

FROUNZE MIKHAÏL VASSILIEVITCH (1885-1925)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 488 mots

Né au Turkestan d'un père officier de santé, Frounze poursuit ses études à l'Institut polytechnique de Saint-Pétersbourg ; il s'affilie aux cercles révolutionnaires d'étudiants et d'ouvriers, puis adhère au Parti social-démocrate, y adoptant les positions de la tendance bolchevique (1903). Expulsé de Saint-Pétersbourg en 1904 à la suite d'une manif […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mikhail-vassilievitch-frounze/#i_0

GOTHA CONGRÈS DE (1875)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 613 mots

Le mouvement socialiste allemand a deux composantes lorsque s'ouvre le congrès de Gotha, le 22 mai 1875 : d'une part, l'Association générale des travailleurs allemands, fondée par Ferdinand Lassalle en 1863 ; d'autre part, le Parti ouvrier social-démocrate allemand, fondé en 1869 à Eisenach par Auguste Bebel et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/congres-de-gotha/#i_0

GRAVE JEAN (1854-1939)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 411 mots

Né dans le Puy-de-Dôme, Jean Grave suit à Paris l'enseignement des Frères des écoles chrétiennes jusqu'à l'âge de onze ans. Mis en apprentissage, il se forme lui-même grâce à de nombreuses lectures. Jean Grave succède à son père comme cordonnier en 1876 et commence à fréquenter assidûment les milieux politiques. Converti à l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-grave/#i_0

HARMEL LÉON (1829-1915)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 410 mots

Ayant hérité de son père la filature du Val-des-Bois près de Reims, Léon Harmel entreprend de faire de son usine une sorte de communauté chrétienne où les ouvriers dirigent eux-mêmes un ensemble d'œuvres sociales : mutuelle scolaire, enseignement ménager, cité ouvrière... Il institue, en 1883, la participation des travailleurs à la direction et au maintien de la discipline dans l'entreprise. De pl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leon-harmel/#i_0

HUYSMANS CAMILLE (1871-1968)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 397 mots

Né à Bilzen dans le Limbourg, Huysmans suit les cours de l'École normale des humanités, rattachée à l'université de Liège. Socialiste convaincu, il milite dès l'âge de dix-sept ans. Licencié ès lettres, spécialiste des langues germaniques, agrégé enfin, il n'exerce que peu de temps le professorat ; en 1897, le ministère le révoque en raison de ses opinions pol […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/camille-huysmans/#i_0

IGLESIAS Y POSSE PABLO (1850-1925)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 293 mots

Né dans une famille pauvre, Iglesias est mis en apprentissage très jeune dans une imprimerie. Ouvrier typographe, autodidacte, il s'affilie en 1868 à la section madrilène de la Ire Internationale ainsi qu'à l'Alliance de la démocratie sociale de Bakounine. En 1870, il collabore pour la première fois à un journal de Madrid, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pablo-iglesias-y-posse/#i_0

INTERNATIONALE SYNDICALE ROUGE

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 1 044 mots

La scission syndicale n'a jamais été un objectif stratégique de l'Internationale communiste. Et cependant, du 3 au 19 juillet 1921, se tient à Moscou le congrès constitutif de l'Internationale syndicale rouge. Le schisme était certes prévisible, mais les bolcheviks avaient souvent pensé, dans un premier temps, regrouper partis et syndicats dans une même inter […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/internationale-syndicale-rouge/#i_0

JOUHAUX LÉON (1879-1954)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 851 mots

Né à Aubervilliers, d'un père ancien communard, employé dans une manufacture de tabac, Léon Jouhaux, après avoir obtenu son certificat d'études et préparé l'École des arts et métiers, est embauché d'abord dans une serrurerie ; puis il rejoint son père à la manufacture. Il a alors seize ans et fréquente les groupes anarchistes. En 1901, il est condamné à trois mois de prison avec l'anarchiste Liber […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leon-jouhaux/#i_0

KAUTSKY KARL (1854-1938)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 424 mots

Né à Prague, Kautsky milite tout d'abord au sein de la social-démocratie autrichienne ; exilé à Zurich, il devient marxiste sous l'influence de Bernstein avec lequel il anime Der Sozial-Demokrat (1880-1881). Pendant deux ans, il est à Londres le secrétaire d'Engels, puis il adhère au Parti social-démocrate allemand et fonde à Stuttgart Le Temps nouveau ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-kautsky/#i_0

KIENTHAL CONFÉRENCE DE (1916)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 924 mots

La première conférence des socialistes opposés à la guerre s'était tenue à Zimmerwald, en septembre 1915. Malgré l'opposition de la direction de l'Internationale socialiste et des partis socialistes ralliés à la politique d'union sacrée, malgré la censure des gouvernements engagés dans le conflit, elle connaît un retentissement considérable ; en Allemagne, en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conference-de-kienthal/#i_0

KROPOTKINE PIOTR ALEXEÏEVITCH (1842-1921)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 690 mots

Issu de l'aristocratie moscovite, Piotr Alexeïevitch Kropotkine commence une carrière militaire après avoir été page à la cour du tsar. Affecté en Sibérie, il emploie les loisirs de la vie de garnison à approfondir ses connaissances géographiques, anthropologiques et sociologiques. Sa sympathie pour l'insurrection polonaise de 1863 l'amène à démissionner de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/piotr-alexeievitch-kropotkine/#i_0

KROUPSKAÏA NADEJDA KONSTANTINOVNA (1869-1939)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 529 mots

Née à Saint-Pétersbourg, Nadejda Konstantinovna Kroupskaïa, fille de militaire, doit interrompre ses études à l'âge de quatorze ans à la suite de la mort de son père. Tolstoïenne convaincue, elle enseigne de 1891 à 1896 dans une école du dimanche et donne des cours du soir aux travailleurs. C'est à cette époque qu'elle découvre le marxisme et devie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nadejda-konstantinovna-kroupskaia/#i_0

LAFARGUE PAUL (1842-1911)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 390 mots

Né à Santiago de Cuba, Français de souche bordelaise, Paul Lafargue se vante de réunir en lui le sang de trois races opprimées : les races juive, caraïbe, mulâtre. Pendant qu'il poursuit ses études à la faculté de médecine de Paris, il collabore au journal La Rive gauche, de tendance proudhonienne. Comme il participe au premier Congrès inte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-lafargue/#i_0

LASSALLE FERDINAND (1825-1864)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 516 mots

Né dans une famille de riches négociants juifs de Breslau, Ferdinand Lassalle suit les cours de l'université de sa ville natale, puis de celle de Berlin. Influencé par Fichte et par Hegel ainsi que par l'économiste List, il est favorable à une sorte de socialisme d'État : c'est à l'État qu'il appartient de faire régn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ferdinand-lassalle/#i_0

LAVROV PETR LAVROVITCH (1823-1900)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 297 mots

Issu d'une famille de propriétaires aisés de la région de Pskov, Lavrov entre à l'école d'artillerie de Saint-Pétersbourg, puis y devient professeur de mathématiques à l'âge de vingt et un ans. Il collabore, pour le domaine philosophique, au Dictionnaire encyclopédique russe (1864). Influencé par sa rencontre avec Tchernychevski […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/petr-lavrovitch-lavrov/#i_0

LIEBKNECHT KARL (1871-1919)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 859 mots

Né à Leipzig, Karl Liebknecht est le fils d'un des fondateurs du Parti social-démocrate allemand, Wilhelm Liebknecht. Bachelier à dix-neuf ans, docteur en droit et en sciences politiques en 1897, il ouvre un cabinet d'avocat à Berlin avec son frère Theodor. C'est à cette époque qu'il commence à militer dans l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-liebknecht/#i_0

MALATESTA ENRICO (1853-1932)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 752 mots

Né dans la région napolitaine, d'une famille paysanne, Malatesta est arrêté dès l'âge de treize ans pour insultes au roi. Il suit des études de médecine, qu'il abandonne après son adhésion, en 1871, à la Ire Internationale. Il y rejoint la tendance bakouninienne et participe, en 1872, au congrès constitutif du mouvement anarchiste de Saint-Imier. Au congrès de Berne, en 1876 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enrico-malatesta/#i_0

MALON BENOÎT (1841-1893)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 603 mots

Né dans une famille de journaliers, Benoît Malon, dès l'âge de sept ans, travaille aux champs. Autodidacte, il monte à Paris en 1863 et se fait embaucher dans une teinturerie de Puteaux ; il y anime en 1866 la grande grève des ouvriers teinturiers. Adhérent à l'Internationale dès la création de la section parisienne, il es […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/benoit-malon/#i_0

MARCHLEWSKI JULIAN (1866-1925)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 349 mots

Né d'un père polonais et d'une mère allemande, Julian Marchlewski suit des études secondaires, puis, frappé par la misère des masses polonaises, décide d'aller au peuple et se fait ouvrier teinturier. Après l'échec de son expérience populiste, il reprend des études de philosophie et il adhère au marxisme. Militant clandestin, il participe avec Rosa Luxembu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/julian-marchlewski/#i_0

MARTOV IOULI OSSIPOVITCH CEDERBAUM dit (1873-1923)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 337 mots

Né à Constantinople, Iouli Martov est avec Plekhanov et Axelrod un des créateurs du Parti ouvrier social-démocrate russe et fondateur de la première Iskra (L'Étincelle). Au congrès du parti en 1903 (qui se tient à Bruxelles, puis à Londres), il est l'animateur de la fraction qui s'oppose à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/martov/#i_0

MARTYNOV ALEXANDRE SAMOÏLOVITCH PIKER dit (1865-1935)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 183 mots

Fils de commerçants, Martynov adhère au mouvement populiste Narodnaïa Volia (la Volonté du peuple) en 1884. Condamné à quatre ans de prison en 1887, il adhère au Parti social-démocrate ouvrier, dans lequel il anime le courant dit « économiste » pour lequel l'avènement du socialisme en Russie est inéluctable si la société russe parcourt la série des étapes qu'a connues l'Europe occidentale depuis l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/martynov/#i_0

MEHRING FRANZ (1846-1919)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 292 mots

Né dans un milieu bourgeois, Franz Mehring est un écrivain et un journaliste libéral qui évolue vers le socialisme entre 1870 et 1880. Se consacrant à l'histoire et à la critique littéraire, il adhère au Parti social-démocrate allemand dont il devient un publiciste renommé. En 1897, il fait paraître L'Histoire de la social-démocrat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/franz-mehring/#i_0

MICHEL LOUISE (1830-1905)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 440 mots

Née le 29 mai 1830 à Vroncourt-la-Côte (Haute-Marne), fille d'un châtelain et de sa servante, Louise Michel grandit au château de ses grands-parents. Elle y reçoit une éducation libérale et une bonne instruction dans une ambiance voltairienne, qui lui permettent d'obtenir son brevet de capacité : la voilà institutrice. Mais elle refuse de prêter serment à l'empereur et ouvre alors une école privée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louise-michel/#i_0

MILLERAND ALEXANDRE (1859-1943)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 430 mots

Avocat à Paris, Millerand collabore au journal La Justice de Georges Clemenceau ; élu député de la Seine en 1885, il évolue rapidement vers le socialisme. Il refuse cependant de s'affilier à l'un des partis se réclamant de lui et anime le groupe des socialistes indépendants. Millerand développe un programme qui va servir de charte au socialisme réformiste, dans son discours de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-millerand/#i_0

MINISTÉRIALISME

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 306 mots

Un socialiste peut-il faire partie d'un gouvernement bourgeois ? Le débat engagé dans le mouvement socialiste français, puis européen, autour du ministérialisme, fut provoqué par l'entrée d'Alexandre Millerand dans le ministère Waldeck-Rousseau, le 22 juin 1899. Il apparaît à la fois comme une conséquence de l'importante poussée électorale social […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ministerialisme/#i_0

NETCHAÏEV SERGUEÏ GUENNADIEVITCH (1847-1882)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 366 mots

Né dans une famille d'ouvriers, autodidacte, Netchaïev obtient un poste d'instituteur à Saint-Pétersbourg où il fréquente les cercles d'étudiants révolutionnaires. Poursuivi pour ses activités, il se réfugie à Genève où il rencontre Bakounine. Avec l'aide, semble-t-il, de ce dernier, il écrit Le Catéchisme révolutionnaire (1868) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/serguei-guennadievitch-netchaiev/#i_0

O.C.I. (Organisation communiste internationaliste)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 1 041 mots

Organisation trotskiste (dont les militants sont parfois nommés, du nom de leur leader, Pierre Boussel, alias Lambert, « lambertistes »), l'O.C.I. a pour origine une scission au sein de la IVe Internationale (1952). L'O.C.I. va inspirer l'action des Comités d'alliance ouvrière (C.A.O.), organisations ouvrières dont l'organe est Informations ouvrières ; de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/organisation-communiste-internationaliste/#i_0

PANNEKOEK ANTON (1873-1960)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 1 014 mots

Né dans un village de Gueldre en Hollande, Anton Pannekoek poursuit des études de mathématiques et d'astronomie à l'université de Leyde et obtient le titre de docteur en astronomie en 1902. Venu très jeune au marxisme, il adhère en 1901 au jeune Parti ouvrier social-démocrate de Hollande. Marxiste et révolutionnaire convaincu, il combat le réformisme des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anton-pannekoek/#i_0

PELLOUTIER FERNAND (1867-1901)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 336 mots

Fils d'un fonctionnaire des postes, Pelloutier est né à Paris. Il fait ses études au petit séminaire de Guérande puis au collège de Saint-Nazaire. Ayant échoué au baccalauréat, il se consacre au journalisme et collabore à un journal local, La Démocratie de l'Ouest, où il rencontre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fernand-pelloutier/#i_0

POSSIBILISME

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 397 mots

Au sein de ce qui allait s'appeler le Parti ouvrier français, fondé en 1879, s'est formée une tendance opposée à l'orientation marxiste prônée par Jules Guesde et Paul Lafargue. Conduits par Paul Brousse, Jean Allemane et Jules Joffrin, ses membres décident de se séparer des guesdistes lors du congrès de Saint-Étienne (1882) et créent la Fédération des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/possibilisme/#i_0

POUGET ÉMILE (1860-1931)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 304 mots

Né à Rodez, Pouget est élevé dans une famille de républicains militants. Monté à Paris en 1875, il travaille comme employé dans un magasin de nouveautés et fréquente les groupes politiques avancés, notamment anarchistes. En 1879, il fonde le premier syndicat d'employés. Sa participation, avec Louise Michel, à la manifes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emile-pouget/#i_0

PROGRAMME DE TRANSITION

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 660 mots

Rédigé par Trotski, le Programme de transition sert de base politique à la conférence de fondation de la IVe Internationale en septembre 1938 ; trente délégués, représentant dix pays dans lesquels ils sont dénoncés tant par les socialistes réformistes que par les communistes staliniens, approuvent ce texte, intitulé L'Agonie du capitalisme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/programme-de-transition/#i_0

RAVACHOL FRANÇOIS CLAUDIUS KŒNIGSTEIN dit (1859-1892)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 560 mots

De son vrai nom Kœnigstein, Ravachol naît dans une famille ouvrière de Saint-Chamond. La misère et les désaccords familiaux entraînent le père, hollandais d'origine, à abandonner le foyer, et à l'âge de huit ans Ravachol est « placé » à la campagne pendant la belle saison ; l'hiver, il retourne à l'école. Après quelques années d'apprentissage, il devient ouvrier teinturier ; à dix-huit ans, il lit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ravachol/#i_0

RIZZI BRUNO (1901-1977)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 536 mots

Né le 20 mars 1901 à Poggio Rusco (Mantoue) et mort le 13 janvier 1977 à Bussolengo (Véronne), le commerçant génois Bruno Rizzi adhère au Parti communiste italien après le congrès de fondation de Livourne (1920) et y milite au sein de la tendance ultragauche, dirigée par Amadeo Bordiga.Sous le régime fasciste, Rizzi abandonne toute activité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bruno-rizzi/#i_0

ROSSONI EDMONDO (1884-1965)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 280 mots

Né près de Ferrare, Edmondo Rossoni vient très vite à l'anarchisme et au syndicalisme révolutionnaire. Militant actif et connu, il dirige la Bourse du travail de Parme, considérée comme La Mecque du syndicalisme révolutionnaire. Exilé à Londres, il participe à la tentative de création d'une Internationale anarc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edmondo-rossoni/#i_0

SACCO & VANZETTI AFFAIRE (1920-1927)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 569 mots

Nicolas Sacco, né en 1891 dans un village d'Italie du Sud, émigre aux États-Unis en 1908 ; ouvrier cordonnier à Boston, il se rend au Mexique en 1917 pour éviter la mobilisation. D'abord républicain, Sacco devient socialiste, puis anarchiste militant. Bartolomeo Vanzetti, né en 1888 dans l'Italie du Nord, d'une famille bourgeoise, s'intéresse très tôt au soc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/affaire-sacco-et-vanzetti/#i_0

SECOURS ROUGE INTERNATIONAL

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 718 mots

C'est le 29 décembre 1922 que la Société des vieux bolcheviks, lors d'une de ses sessions, lance l'idée d'une association russe « d'aide et de solidarité internationale aux combattants de la Révolution » ; celle-ci reçoit le nom de Secours rouge. Très vite, l'idée est reprise par l'Internationale communiste et le Secours rouge s'adjoint de nombreuses sections nationales. Lors de sa première confér […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/secours-rouge-international/#i_0

SEMBAT MARCEL (1862-1922)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 260 mots

Avocat, Marcel Sembat fréquente les peintres Matisse, Signac et Marquet. Socialiste indépendant, il est élu député en 1893 dans le XVIIIe arrondissement de Paris et sera réélu constamment jusqu'à sa mort. Il adhère au Comité révolutionnaire central d'Édouard Vaillant, de tendance blanquiste. Partisan de l'unité des forces soci […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marcel-sembat/#i_0

TESSIER GASTON (1887-1960)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 507 mots

Né à Paris, d'origine bretonne, Tessier est à seize ans employé dans une maison de commerce. Il fréquente les cercles d'études des œuvres de jeunesse catholique et il rencontre Marc Sangnier dont il deviendra le disciple et l'ami. En 1905 il adhère au syndicat des employés du commerce et de l'industrie ; celui-ci a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaston-tessier/#i_0

TOURS (CONGRÈS DE)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 996 mots

Le XVIIIe congrès du Parti socialiste unifié, section française de l'Internationale ouvrière, s'ouvre le 25 décembre 1920 à Tours, salle du Manège. L'enjeu en est clair : le parti adhérera-t-il ou n'adhérera-t-il pas à la IIIe Internationale, fondée par les révolutionnaires russes en 1919. Quelle que soit l'issue du vote, les délégués au congrès savent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tours-congres-de/#i_0

TRISTAN FLORA (1803-1844)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 494 mots

Née à Saint-Mandé, enfant naturelle d'une mère française et d'un père aristocrate péruvien, dont la mort prématurée laissera la famille dans la misère, Flora Tristan est d'abord ouvrière coloriste. Son mariage avec le graveur André Chazal sera une catastrophe qui la poursuivra toute sa vie. En 1825, elle s'enfuit du domicile conjugal avec ses deux enfants dont Aline, future mère de Gauguin. En 182 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/flora-tristan/#i_0

VAILLANT AUGUSTE (1861-1894)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 283 mots

Né dans les Ardennes, Vaillant connaît une enfance misérable. À l'âge de douze ans, il vit seul à Paris où il est condamné pour mendicité et vol. Successivement apprenti pâtissier, frappeur, cordonnier, laboureur, il est attiré par les doctrines socialistes et milite aux Indépendants de Montmartre. En 1890, il émigre en Argentine, mais il y échoue et rentre en France. La misère dans laquelle il se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/auguste-vaillant/#i_0

VOGT KARL (1817-1895)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 250 mots

Naturaliste, Karl Vogt enseigne à l'université de Giessen, sa ville natale. Remarqué pour ses activités politiques, il est élu député au parlement de Francfort en 1848. Après le reflux de la vague révolutionnaire, il doit s'exiler en raison de ses idées socialisantes. Il obtient une chaire d'enseignement d'histoire naturelle à Genève.Il n'en poursuit pas moins ses activités politiques et se fait p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-vogt/#i_0

ZASSOULITCH VERA IVANOVNA (1849-1919)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 103 mots

D'origine noble, la Russe Vera Zassoulitch est d'abord une militante du mouvement populiste terroriste Narodnaja Volja (Liberté du peuple) ; elle devient célèbre le jour de 1878 où elle tire un coup de revolver sur le grand maître de la police pétersbourgeoise, Trepov, qu'elle manque. Acquittée, elle émigre. À Genève elle se lie avec Plekhanov, Pavel et Axelrod, et adhère à leur Groupe pour la lib […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vera-ivanovna-zassoulitch/#i_0

ZETKIN CLARA (1857-1933)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 738 mots

Née à Wiederau dans une famille d'instituteurs polonais, Clara Eisner (devenue, après son mariage, Clara Zetkin) est élève au collège d'enseignement pour jeunes filles de Leipzig, où elle subit l'influence du féministe August Schmidt. Dès cette époque, elle établit des contacts avec le Parti social-démocrate allemand qui vient de se constituer, et elle s'y inscrit en 1881. Institutrice elle-même, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clara-zetkin/#i_0

ZIMMERWALD CONFÉRENCE DE (1915)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 945 mots

L'Europe est en guerre depuis treize mois lorsque s'ouvre le 5 septembre 1915 à Zimmerwald, près de Berne, la première conférence socialiste internationale depuis l'effondrement de l'Internationale socialiste en août 1914. Les tentatives de renouer des liens internationaux ont été nombreuses ; elles venaient soit de partis socialistes de pays neutres ou non e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conference-de-zimmerwald/#i_0