INGÉNIEUR ET ARCHITECTE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Des hybrides d'un nouveau genre

La multiplication des figures d'architecte-ingénieur participe de la même tendance de fond. Elle est en effet rendue possible par la porosité croissante de la frontière entre les deux professions. La personnalité la plus connue est sans conteste celle de Santiago Calatrava, dont l'œuvre explore les frontières mouvantes existant entre architecture et ingénierie. De Zurich à New York en passant par Lyon-Satolas (auj. Lyon-Saint-Exupéry) dans les années 1990, il est symptomatique que la gare de chemin de fer, ce symbole de la juxtaposition parfois conflictuelle des compétences de l'architecte et de l'ingénieur au xixe siècle, avec son bâtiment voyageurs en pierre de taille et sa halle métallique tournant le dos à l'histoire des styles, soit devenue l'un de ses programmes fétiches. Elle lui permet d'explorer les effets plastiques qui naissent de la confusion entre architecture et structure.

Non sans quelque perversité, Calatrava conçoit en effet l'architecture comme un exercice capable de mettre à mal certains présupposés de la discipline, telle la distance censée séparer l'espace architectural de la structure. Simultanément, envisagée du point de vue de l'ingénieur, sa démarche n'est pas moins dérangeante. Car tout est surdimensionné dans son œuvre, à des fins d'expressivité, contrairement au principe d'économie structurelle qui gouverne encore la plupart des réalisations d'ingénierie. Ni complètement architecte, ni ingénieur dans l'acception courante du terme, Calatrava fonctionne en réalité à la limite de ces deux domaines, en transgressant, à la façon d'un hérétique, les évidences et les idées reçues.

En retrait de cet itinéraire à la fois spectaculaire et à certains égards discutable, les parcours conjuguant ingénierie et architecture se sont multipliés ces dernières années. En France, un Jacques Ferrier se réclame par exemple de Jean Prouvé, dans des réalisations marquées par un souci de simplicité et de rigueur, comme l'usine des eaux de la S.A.G.E.P. (1998) à Joinville. Totalement différente dans ses présupposés théoriques comme da [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages



Médias de l’article

La tour Eiffel

La tour Eiffel
Crédits : Medioimages/ Photodisc/ Getty Images

photographie

Le Corbusier

Le Corbusier
Crédits : Felix Man/ Getty Images

photographie

Caserne de pompiers, Z. Hadid

Caserne de pompiers, Z. Hadid
Crédits : Hilbich/ AKG

photographie

Ambassade des Pays-Bas à Berlin, R. Koolhaas

Ambassade des Pays-Bas à Berlin, R. Koolhaas
Crédits : L. M. Peter/ AKG

photographie

Afficher les 5 médias de l'article





Écrit par :

  • : professeur d'histoire de l'architecture et des techniques à la Graduate school of design de l'université Harvard, Cambridge, Massachusetts (États-Unis)

Classification


Autres références

«  INGÉNIEUR ET ARCHITECTE  » est également traité dans :

ARCHITECTES ET INGÉNIEURS (expositions)

  • Écrit par 
  • Michel COTTE
  •  • 1 240 mots

L'ouvrage d'art et le grand bâtiment public ou industriel prennent place à la frontière de deux cultures, celle des architectes et celle des ingénieurs. Confrontation et complémentarité, affirmation d'autonomie et source mutuelle d'inspiration, l'ambiguïté paraît marquer cette rencontre. Les démarches intellectuelles s'opposent : l'architecte affirme une vision d'ensemble au nom de ses conceptions […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Antoine PICON, « INGÉNIEUR ET ARCHITECTE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ingenieur-et-architecte/