Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

INDUSTRIE La civilisation industrielle

L'expression « civilisation industrielle » est d'un emploi récent. Pour préciser le sens employé ici, et l'importance que ce concept pourrait prendre dans l'avenir, un aperçu historique s'impose concernant l'origine et l'évolution des deux termes qu'elle contient. L'adjectif « industriel » vient du substantif « industrie ». À l'origine, ce mot signifiait seulement « industrieux ». Mais depuis des générations il désigne les mines, les usines, ainsi que les transports, les communications. Au commencement du xxe siècle, on attribuait en France à J. A. Chaptal (1756-1832) le premier usage de ce terme au sens actuel dans son livre De l'industrie française, paru en 1819. On sait maintenant que cette acception se rencontrait parfois au xviiie siècle et même avant, mais on ignore quand exactement le qualificatif a perdu son sens primitif. Aujourd'hui, on a tendance, surtout aux États-Unis, à appliquer cet adjectif à la plupart des activités productrices. Tout est industriel, y compris le cinéma et la télévision, et même la publicité, l'enseignement, la musique ou la peinture ! Voilà pourquoi il semble normal d'appeler les sociétés actuelles des sociétés industrielles.

Sous l'influence de Marx, et presque autant sous celle des économistes libre-échangistes, l'apparition des sociétés industrielles est considérée comme le résultat de la « révolution industrielle ». Cette dernière expression paraît dater du début du xixe siècle. Elle est peut-être d'origine française. Pourtant, c'est en Angleterre qu' Arnold Toynbee (l'oncle du célèbre historien) a situé la naissance de ce phénomène au xviiie siècle.

Toynbee est mort jeune, en 1883, et n'a laissé qu'une esquisse de sa thèse sous forme d'une série de conférences, publiée en 1884 d'après les notes de deux auditeurs. C'est Paul Mantoux qui l'a développée dans La Révolution industrielle au dix-huitième siècle (1906). Un peu plus tard, sous l'influence des œuvres des Hammond qui faisaient autrefois autorité, la période s'étendant de 1760 (accession de George III au trône) à 1832 (First Reform Act) a été considérée comme l'époque par excellence de cette « révolution ». Depuis lors la thèse selon laquelle les profonds changements qui ont engendré l'industrialisation datent du xviiie siècle et ont eu lieu en Angleterre conserve un grand nombre de partisans ; la société industrielle serait l'enfant des facteurs économiques de source anglaise.

Dans les langues occidentales, le mot «   civilisation » paraît être d'usage plus récent que le mot « industrie ». Il date vraisemblablement du milieu du xviiie siècle et a, lui aussi, changé de signification. Le marquis de Mirabeau est peut-être le premier à l'avoir employé, dans un ouvrage imprimé en 1757 (L'Amy des Hommes ou Traité de la population). Il l'a défini plus tard dans un autre écrit : L'Amy des Femmes ou Traité de la civilisation(1766). « La civilisation d'un peuple est l'adoucissement de ses mœurs, l'urbanité, la politesse, et les connaissances répandues de manière que les bienséances y soient observées et y tiennent lieu de loix de détail... La civilisation ne fait rien pour la société si elle ne luy donne le fond et la forme de la vertu. C'est du sein des sociétés adoucies par tous ces ingrédients qu'on vient de citer, qu'est née la conception de l'humanité. »

En somme, c'était apparemment un ensemble de qualités humaines se retrouvant dans tous les domaines de la vie qui donnait au mot sa résonance. Des hommes du xviiie siècle, comme Montesquieu et Voltaire, Hume, Adam Smith et Burke, Kant et Schiller, Franklin et Jefferson, crurent que leurs contemporains étaient en train de créer[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : professeur honoraire à l'université de Chicago.

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

<it>Coucher de soleil à Rouen, le déchargement du bois</it>, C. Pissarro

Coucher de soleil à Rouen, le déchargement du bois, C. Pissarro

Enrico Fermi

Enrico Fermi

Autres références

  • AÉRONAUTIQUE CIVILE (INDUSTRIE)

    • Écrit par Georges VILLE
    • 2 387 mots

    La construction aéronautique civile a connu un développement remarquable dans la seconde moitié du xxe siècle ; grâce à la coopération Airbus, l'industrie européenne a réussi à accompagner cette progression et a acquis une position avantageuse. Une telle situation se maintiendra-t-elle au ...

  • ACIER - Économie

    • Écrit par Franco MANNATO
    • 10 178 mots
    La production d'acier brut a fortement bénéficié des guerres qui ont fait progresser les volumes de production, mais lors de la Seconde Guerre mondiale de nouveaux sites de production ont été développés dans des pays non belligérants, ce qui a permis de démarrer, dans ces pays, une sidérurgie qui s'est...
  • ALIMENTATION (Économie et politique alimentaires) - Économie agroalimentaire

    • Écrit par Jean-Pierre HUIBAN, Egizio VALCESCHINI
    • 7 359 mots
    • 6 médias

    Dans les pays développés, les industries agroalimentaires représentent un monde qui semble familier. Chacun, confronté à la nécessité de se nourrir, entretient, sinon des contacts quotidiens, du moins une relation suivie avec les producteurs et les distributeurs alimentaires. C'est un fait majeur qu'aujourd'hui,...

  • ALLEMAGNE (Géographie) - Aspects naturels et héritages

    • Écrit par François REITEL
    • 8 281 mots
    • 6 médias
    Sil'industrie allemande peut faire remonter ses origines au Moyen Âge, le grand essor, toutefois, ne date que du xixe siècle. Le Harz, l'Erzgebirge, le Siegerland étaient d'actives régions minières et métallurgiques avant cette date. La découverte du charbon dans l'avant-pays du Massif schisteux...
  • Afficher les 76 références

Voir aussi