IMPEACHMENT

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Forme de responsabilité pénale des autorités politiques, l'impeachment, dont l'équivalent français correspond grosso modo à la responsabilité pénale du chef de l'État et des ministres, est né en Grande-Bretagne au xviie siècle ; c'est ainsi qu'en 1689, deux proches conseillers du roi sont exécutés à l'issue de la procédure d'impeachment amorcée par la mise en accusation devant le Parlement, la chambre des Communes et celle des Lords. Durant tout le xviiie siècle, la seule responsabilité qu'encourent les ministres est une responsabilité pénale mise en œuvre suivant cette procédure. C'est là le seul moyen dont disposent les Chambres, moyen très limité dans la mesure où une responsabilité pénale étant forcément individuelle, toute responsabilité solidaire et collective du Cabinet est exclue. Progressivement supplantée par la responsabilité politique en Grande-Bretagne, l'institution de l'impeachment a été exportée aux États-Unis, régime présidentiel sans responsabilité politique du pouvoir exécutif devant le Congrès, où elle conserve, dans une faible mesure, sa signification première.

L'impeachment est prévu par la Constitution américaine de 1787. L'article premier, section 3, établit le pouvoir juridictionnel du Sénat et fixe la peine applicable. La condamnation maximale est la destitution, éventuellement assortie de l'interdiction d'exercer aucune fonction publique à l'avenir, sans préjudice des poursuites civiles ou pénales susceptibles d'être exercées par d'autres juridictions. Seuls quatre juges fédéraux ont été effectivement destitués jusqu'à présent, bien plus nombreux étant ceux qui ont préféré démissionner au stade de l'enquête préalable ; tel fut également le cas du président Nixon, qui a choisi de quitter le pouvoir, le 9 août 1974. L'article 2, section 4, est rédigé ainsi : « Le président, le vice-président et tous les fonctionnaires civils des États-Unis pourront être destitués de leurs fonctions sur mise en accusation suivie de condamnation pour trahison, concussion ou autres crimes ou délits. » L'impeachment est donc utilisable contre tous les fonctionnaires civils américains ; mais, en raison de sa lourdeur, la procédure n'a été engagée, ou n'a failli être engagée que contre trois présidents et quelques juges fédéraux. La formule « autres crimes ou délits » est tellement imprécise qu'elle permet une appréciation très large des faits incriminés, sous réserve qu'il s'agisse bien d'infractions pénales. Mais cette exigence n'est pas vraiment respectée dans les faits, tel que cela ressort des trop rares exemples tirés de la pratique, puisque des considérations d'ordre politique ne cessent d'interférer.

La procédure se déroule en plusieurs étapes. C'est à la chambre des Représentants qu'il appartient de la mettre en marche, sur proposition de sa commission des affaires juridiques, qui doit dresser l'acte d'accusation (articles of impeachment). Dans l'hypothèse où la Chambre vote la mise en accusation, pour laquelle la majorité simple suffit, le dossier est transmis au Sénat qui peut prononcer l'impeachment à la majorité des deux tiers des sénateurs présents. Le premier exemple d'un président à l'encontre duquel la procédure a été engagée est celui d'Andrew Johnson, en 1868, pour des raisons politiques, non dissimulées d'ailleurs ; les sénateurs reprochaient au président de s'opposer à une loi (considérée aujourd'hui comme totalement inconstitutionnelle) qu'ils avaient votée à trois reprises. Dans cette affaire, le Sénat était donc à la fois juge et partie, ce qui explique que les droits de la défense n'ont été que sommairement respectés. L'impeachment n'a pas été prononcé, car il manquait une voix pour atteindre la majorité requise des deux tiers. Quant au président Nixon, il a précisément démissionné au moment où sa mise en accusation par la chambre des Représentants ne faisait plus aucun doute, les chefs d'accusation retenus contre lui étant « l'obstruction à l'égard de la justice », « l'abus de pouvoir » et « outrage au Congrès » pour le refus de remettre les enregistrements demandés par la commission d'enquête. Là encore, il est très difficile de déceler des actes tombant sous le coup du droit pénal. Dans le troisième cas de mise en accusation d'un président, qui concernai [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  IMPEACHMENT  » est également traité dans :

CENSURE MOTION DE

  • Écrit par 
  • Daniel AMSON
  •  • 1 168 mots

Demande déposée par un ou plusieurs parlementaires, tendant à obtenir la condamnation du gouvernement par l'Assemblée à laquelle ils appartiennent. Expressément prévue en France par la Constitution de la IV e République, la motion de censure tomba rapidement en désuétude, le gouvernement préférant, en général, mettre en jeu sa responsabilité devant le Parlement. C'est pourquoi, dans son effort po […] Lire la suite

CLINTON BILL (1946- )

  • Écrit par 
  • Pierre MELANDRI
  • , Universalis
  •  • 2 274 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Sous le signe du scandale ou de la prospérité ? »  : […] En 1997, il peut conforter l'image d'« homme de la paix et de la prospérité » qu'il a su se forger. Tout en évitant un heurt frontal avec le Kremlin, il parvient à réaliser une extension de l'O.T.A.N. limitée à la Pologne, la Hongrie et la République tchèque, et poursuit une politique d'« engagement » avec Pékin. Surtout, il arrache ce qui pourrait bien se révéler, aux yeux de la postérité, son pl […] Lire la suite

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Claude FOHLEN, 
  • Annick FOUCRIER, 
  • Marie-France TOINET
  •  • 33 202 mots
  •  • 58 médias

Dans le chapitre « Congrès républicain contre président démocrate »  : […] La victoire des républicains aux élections de mi-mandat en 1994 leur donne, pour la première fois depuis 1952, la majorité dans les deux chambres du Congrès. Le nouveau président de la Chambre des représentants, Newt Gingrich, annonce aux républicains un « Contrat avec l'Amérique », qui consiste à accentuer le démantèlement des mesures sociales du New Deal et des années 1960, et à limiter l'actio […] Lire la suite

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Le territoire et les hommes) - La démocratie institutionnelle

  • Écrit par 
  • Serge HURTIG
  • , Universalis
  •  • 10 418 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Limites à l'influence du président »  : […] Élu pour quatre ans et incarnant l'unité nationale, titulaire de pouvoirs considérables, le président peut néanmoins voir son autorité amoindrie et battue en brèche. L'opinion publique est fluctuante et, si la popularité du président reste longtemps faible, l'efficacité de son action peut en souffrir. Élus dans des circonscriptions d'une étendue inférieure à la sienne, les membres du Congrès sont […] Lire la suite

JUSTICE - Justice politique

  • Écrit par 
  • Robert CHARVIN
  •  • 8 856 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre «  Juger les hommes au pouvoir »  : […] L'apparition des principes démocratiques, à partir du xviii e  siècle, a donné à certaines assemblées ou juridictions une fonction de contre-pouvoir face à l'exécutif : il s'agissait de rendre les gouvernants responsables de leurs actes. La plupart des démocraties classiques mettent en œuvre une procédure spéciale mettant en jeu la responsabilité pénale des titulaires du pouvoir. C'est en Grande- […] Lire la suite

PARAGUAY

  • Écrit par 
  • Rubén BAREIRO-SAGUIER, 
  • Renée FREGOSI, 
  • Sylvain SOUCHAUD
  •  • 13 247 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le défi de la triple modernisation politique, économique et sociale »  : […] Sans aucune expérience gouvernementale, le président Lugo s’entoure cependant de ministres compétents, comme Dioniso Borda aux Finances, qui vont tenter de faire bouger les lignes tant au niveau économique que social : réforme fiscale historique dans une région où l’impôt sur le revenu est souvent quasi inexistant, choix d’un dollar relativement bas, impulsion de la diversification productive, ra […] Lire la suite

RÉGIME PRÉSIDENTIEL

  • Écrit par 
  • Georges VEDEL
  •  • 5 865 mots

Dans le chapitre « L'autonomie de chacun des deux pouvoirs »  : […] L'autonomie de chacun des deux pouvoirs au regard de l'autre se manifeste par deux caractères, qui font de nouveau contraste avec le régime parlementaire. Tout d'abord, chaque pouvoir a ses compétences propres dans l'exercice desquelles l'autre n'intervient pas, sinon exceptionnellement, par l'exercice de la « faculté d'empêcher ». Aux Chambres, donc, le pouvoir législatif et le pouvoir financier […] Lire la suite

SÉNAT AMÉRICAIN

  • Écrit par 
  • André KASPI
  •  • 719 mots

Le Congrès fédéral américain est composé de deux assemblées législatives, dont l'une est le Sénat. Chaque État, quelle que soit sa population, désigne au suffrage universel deux sénateurs ; suivant la Constitution, tout candidat doit avoir la nationalité américaine depuis neuf ans, résider dans l'État où il se présente et être agé de trente ans. Le district de Columbia et les territoires d'outre-m […] Lire la suite

TRUMP DONALD (1946- )

  • Écrit par 
  • Alix MEYER, 
  • Vincent MICHELOT
  •  • 2 275 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « De la défiance populaire à la mise en accusation »  : […] Élu par une minorité d’Américains, le président Trump suscite la très forte défiance de la majorité de la population. Les manifestations dans le cadre de la Marche des femmes le jour de son investiture sont suivies d’une amplification des mouvements qui dénoncent les violences policières à l’encontre des Africains-Américains (mouvement Black Lives Matter). Les accusations de racisme à l’encontre […] Lire la suite

Les derniers événements

13 février 2021 États-Unis. Échec de la procédure d'impeachment visant Donald Trump.

Il s’agissait de la seconde procédure d’impeachment engagée contre Donald Trump, après sa mise en accusation, liée à l’affaire ukrainienne, pour abus de pouvoir et entrave au travail du Congrès, en septembre 2019.  […] Lire la suite

1er-22 janvier 2021 États-Unis. Assaut du Capitole et investiture du président Joe Biden.

Le procès pour impeachment doit être mené par le Sénat où la destitution de Donald Trump doit être approuvée à la majorité des deux tiers. Celui-ci a déjà été mis en accusation en décembre 2019. Le 14, Joe Biden présente ses mesures de lutte contre la pandémie de Covid-19, auxquelles doivent être consacrés 400 des 1 900 milliards de dollars (1 575 milliards d’euros) du plan de relance qu’il entend soumettre au Congrès. […] Lire la suite

5 février 2020 États-Unis. Échec de la procédure de destitution du président Donald Trump.

Le Sénat à majorité républicaine acquitte le président Donald Trump des accusations d’abus de pouvoir et d’entrave au travail du Congrès portées contre lui par la majorité démocrate de la Chambre des représentants, ce qui met fin à la procédure d’impeachment engagée en septembre 2019. Le sénateur de l’Utah Mitt Romney est le seul républicain à juger le président Trump coupable d’abus de pouvoir. […] Lire la suite

15-31 janvier 2020 États-Unis. Procès en destitution de Donald Trump.

Le 15, la Chambre des représentants transmet au Sénat les deux articles de la mise en accusation du président Donald Trump, qu’elle a adoptés en décembre 2019 dans le cadre de la procédure d’impeachment engagée en septembre 2019 par la majorité démocrate. Le président est accusé d’abus de pouvoir et d’entrave au travail du Congrès pour avoir demandé au président ukrainien Volodymyr Zelensky, en juillet 2019, d’ouvrir une enquête sur l’ancien vice-président Joe Biden, un adversaire potentiel à l’élection présidentielle de 2020, en contrepartie de l’octroi d’une aide militaire à Kiev. […] Lire la suite

18-26 septembre 2019 États-Unis. Lancement d'une procédure d'impeachment contre le président Donald Trump.

Le 24, la démocrate Nancy Pelosi, speaker (présidente) de la Chambre des représentants, annonce le lancement d’une procédure d’impeachment (destitution) à l’encontre du président Trump qu’elle accuse d’avoir violé la Constitution en demandant à un dirigeant étranger d’enquêter sur un adversaire politique. Donald Trump reconnaît en partie les faits, tout en en minimisant l’importance. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Nicolas NITSCH, « IMPEACHMENT », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/impeachment/