Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

IFREMER (Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer)

Établissement public à caractère industriel et commercial, l'Ifremer, Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer, est placé sous la tutelle conjointe du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, et du ministère de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie. Créé en 1984, par fusion du Centre national pour l'exploitation des océans (Cnexo) et de l'Institut scientifique et technique des pêches maritimes (I.S.T.P.M.), il est le seul organisme de recherche français dont la vocation est de couvrir l'ensemble des disciplines exclusivement maritimes.

De la côte à l'océan profond : de nombreux domaines de recherche

L' Ifremer contribue, par ses travaux et expertises, à la connaissance des océans et de leurs ressources, à la surveillance du milieu marin et du littoral, et au développement durable des activités maritimes. À ces fins, il conçoit et met en œuvre des outils d'observation, d'expérimentation et de surveillance. Les moyens navals de l'Ifremer participent depuis 2008 à la T.G.I.R. (Très grande infrastructure de recherche) « Flotte océanographique française ». Cette flotte est gérée au sein d'une unité mixte de service (U.M.S.) qui est commune au Centre national de la recherche scientifique (C.N.R.S.), à l'Ifremer, à l'Institut polaire français Paul-Émile-Victor (I.P.E.V.) et à l'Institut de recherche pour le développement (I.R.D.).

L'Ifremer travaille en réseau avec la communauté scientifique française, métropolitaine et outre-mer, ainsi qu'avec les organismes de nombreux pays, dans le cadre de grands programmes européens et internationaux.

L'Ifremer est membre de l'Alliance nationale de recherche pour l'environnement (AllEnvi) et de l'Alliance nationale de coordination de la recherche pour l'énergie (A.N.C.R.E.). Dans le cadre des investissements d'avenir, l'Ifremer est coordonnateur de l'Equipex (équipement d'excellence) NAOS (Novel Argo Ocean Observing System), dont l'un des principaux objectifs est le renforcement de la contribution française et européenne au réseau international Argo (réseau de flotteurs dispersés dans l'océan mondial qui mesurent la température et la salinité de l'eau entre la surface et 2000 mètres de profondeur). Il est aussi partenaire des LabEx (laboratoires d'excellence) « Mer » – visant à renforcer les connaissances et la compréhension de l'océan, dans le contexte particulier du changement climatique –, « Corail » – permettant d'étudier les écosystèmes coralliens dans le but de mieux les protéger –, « Côte » – associant plusieurs disciplines afin d'identifier les mécanismes d'évolution des écosystèmes et prédire leurs réponses aux changements environnementaux – ainsi que des I.E.E.D. (Instituts d'excellence en matière d'énergies décarbonées) France Énergies Marines – afin de stimuler la compétitivité française de la filière des énergies marines renouvelables – et Green Stars – dont l'objectif est de produire des bio-carburants performants grâce à des micro-algues qui utilisent les émissions de dioxyde de carbone et les nutriments issus des rejets des activités humaines.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : directrice de l'information scientifique, de la médiation, de la communication et des relations institutionnelles à l'Ifremer

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Média

Le sous-marin <it>Nautile</it>

Le sous-marin Nautile

Autres références

  • CYANA, sous-marin

    • Écrit par Universalis, Lucien LAUBIER
    • 735 mots
    • 1 média

    Cyana est un sous-marin habité d'exploration et d'intervention pesant 9 tonnes et pouvant descendre à 3 000 mètres de profondeur. Entré en service en 1969, il a été opérationnel jusqu'en 2003. Il a été construit en 1966 par l'équipe du commandant Cousteau. En 1969, il devient la propriété du Cnexo...

  • ÉPAULARD, sous-marin

    • Écrit par Gilles CHATRY, Lucien LAUBIER
    • 557 mots

    Conçu dans les années 1970 par le Cnexo (Centre national pour l’exploitation des océans, devenu Ifremer en 1984) et construit par la société ECA (spécialisée dans la conception et la fabrication d'équipements et de systèmes robotisés opérant en milieu hostile) au port de Brégaillon à La Seyne-sur-Mer...

  • LAUBIER LUCIEN (1936-2008)

    • Écrit par Universalis
    • 323 mots

    Biologiste et océanographe français. Né le 22 septembre 1936 à Lille, Lucien Laubier, docteur ès sciences de l'université de Paris (1965), débute sa carrière au laboratoire Arago de Banyuls-sur-Mer (Pyrénées-Orientales). Devenu conseiller scientifique au Centre national pour l'exploitation des océans...

  • NAUTILE, submersible

    • Écrit par Vincent RIGAUD
    • 930 mots
    • 1 média

    Le Nautile est un sous-marin habité d'observation et d'intervention qui appartient à l'Ifremer. Pouvant atteindre des profondeurs de 6 000 mètres, il a été conçu au début des années 1980 par les ingénieurs de la Direction des constructions et armes navales (D.C.A.N.) et du Cnexo (Centre national pour...

Voir aussi