Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

NAUTILE, submersible

Le Nautile est un sous-marin habité d'observation et d'intervention qui appartient à l'Ifremer. Pouvant atteindre des profondeurs de 6 000 mètres, il a été conçu au début des années 1980 par les ingénieurs de la Direction des constructions et armes navales (D.C.A.N.) et du Cnexo (Centre national pour l'exploitation des océans, devenu depuis l'Ifremer). Il est en service depuis 1984. Il rend accessible 97 p. 100 des fonds océaniques d'où son nom de code initial, SM97.

Caractéristiques du « Nautile »

Le sous-marin <it>Nautile</it>

Le sous-marin Nautile

Le Nautile se caractérise par un poids faible (19,5 tonnes dans l'air, pour une plongée à 6 000 mètres) et des dimensions compactes au regard de ses performances (8 mètres de longueur, 2,7 mètres de largeur et 3,81 mètres de hauteur). Il peut ainsi être déployé à partir d'un navire support de faible tonnage comme L'Atalante et le Pourquoi Pas ?, deux des bateaux océanographiques de l'Ifremer. Ce submersible jaune embarque un pilote, un copilote et un observateur dans une sphère en titane de 2,1 mètres de diamètre intérieur, percée de trois hublots frontaux de 12 centimètres de diamètre et d'une porte d'accès au-dessus de la sphère. La sphère elle-même est constituée de deux hémisphères forgés, dont la plus grande épaisseur atteint 62 millimètres.

Le mode de fonctionnement du submersible est comparable à celui d'une montgolfière : la descente est réalisée grâce à un lest dont une partie est larguée à l'arrivée sur le fond, le reliquat sert à déclencher la remontée. La flottabilité du submersible est assurée par un flotteur en mousse syntactique. Ce matériau est constitué de microbilles de verre intégrées dans une matrice synthétique recouverte d'une fine peau en complexe verre-résine. Au total, pour équilibrer le sous-marin, il faut 8 mètres cubesd'une mousse de densité 0,55 tonne/mètre cube donnant un poids total de 4,4 tonnes.

Le Nautile se déplace à l'aide de deux systèmes de propulsion : d'une part, un propulseur principal orientable qui est situé à l'arrière du submersible ; d'autre part, un ensemble dit auxiliaire, constitué de deux propulseurs verticaux (placés sur chaque côté du submersible) et deux propulseurs transversaux (l'un à l'avant, l'autre à l'arrière). La vitesse de déplacement longitudinale peut atteindre 1,7 nœud. Sur le fond, son rayon d'action à 1,5 nœud est inférieur à dix kilomètres. Une plongée typique à 6 000 mètres de profondeur nécessite deux heures pour effectuer la descente et deux heures pour la remontée, ce qui laisse une autonomie de travail effectif sur le fond de quatre à six heures.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : responsable de l'unité systèmes sous-marins de l'Ifremer

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Média

Le sous-marin <it>Nautile</it>

Le sous-marin Nautile

Autres références

  • CYANA, sous-marin

    • Écrit par Universalis, Lucien LAUBIER
    • 735 mots
    • 1 média

    Cyana est un sous-marin habité d'exploration et d'intervention pesant 9 tonnes et pouvant descendre à 3 000 mètres de profondeur. Entré en service en 1969, il a été opérationnel jusqu'en 2003. Il a été construit en 1966 par l'équipe du commandant Cousteau. En 1969, il devient la propriété du Cnexo...

  • FAUNE DES GRANDES PROFONDEURS - (repères chronologiques)

    • Écrit par Lucien LAUBIER
    • 1 157 mots

    Février 1977 Campagne de géologie et de géochimie du submersible américain Alvin sur la ride des Galápagos : premières observations, par 2 500 mètres de profondeur, de la faune associée à l'hydrothermalisme.

    Février-mars 1978 Campagne de géologie du submersible français ...

  • OCÉANOGRAPHIE

    • Écrit par Patrick GEISTDOERFER
    • 10 052 mots
    • 11 médias
    ...construit par la marine des États-Unis, est lancé en 1964 et utilisé par l’Institut océanographique de Woods Hole. La France met en service, en 1984, le Nautile– construit, comme ses prédécesseurs, à l’arsenal de Toulon –, sous-marin qui poursuit une longue carrière. La Russie possède les submersibles...

Voir aussi