Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

ICHTHYOSAURES ou ICHTYOSAURES

Groupe éteint de reptiles aquatiques, dont la plupart ressemblaient à des dauphins par leur aspect et leur mode de vie. Les ichthyosaures n'étaient pas des dinosaures ; apparentés de loin aux lézards et aux serpents (lépidosaures), ils furent les plus spécialisés de tous les reptiles marins.

Les ichthyosaures avaient une très vaste distribution géographique. Ils sont aussi représentés durant presque tout le Mésozoïque (de 245 à 90 millions d'années environ). Mais c'est pendant le Trias (245 à 200 millions d'années) et le Jurassique (200 à 145 millions d'années) que leur abondance et leur diversité furent les plus grandes. Des spécimens sont remarquablement bien conservés dans les schistes à grains fins du Jurassique inférieur du Sud de l'Allemagne. Certains montrent encore le contour du corps, y compris celui d'une nageoire dorsale bien développée et sans support osseux. Dans quelques cas, des squelettes de petits ichthyosaures à l'état embryonnaire sont conservés à l'intérieur du corps d'individus adultes, parfois même dans une position indiquant qu'ils étaient prêts à naître.

Mâchoires d'ichthyosaure

Mâchoires d'ichthyosaure

Ichthyosaurus, genre représentatif auquel le groupe doit son nom, est particulièrement bien connu dans le Jurassique inférieur d'Angleterre. Il mesurait environ 3 mètres de longueur et était probablement capable de se déplacer dans l'eau à grande vitesse. Son aspect rappelle celui d'un poisson (ichthus, en grec). Son corps était hydrodynamique ; son cou n'était pas marqué, le passage tête-tronc étant graduel. Les membres de cet animal étaient transformés en palettes natatoires qui servaient à se diriger. Ichthyosaurus se propulsait grâce aux mouvements de sa queue, qui ressemblait à celle d'un poisson, et aux ondulations latérales du corps. Sa colonne vertébrale, composée de vertèbres en forme de disques, s'incurvait pour soutenir le lobe inférieur de la nageoire caudale ; le lobe supérieur n'avait pas de support osseux. Les premières reconstitutions montraient les ichthyosaures avec une colonne vertébrale droite. Il fallut attendre la découverte de spécimens particulièrement bien conservés pour qu'une courbure dans la région caudale soit remarquée. Les mâchoires d'Ichthyosaurus étaient longues et portaient de nombreuses dents pointues. Les yeux étaient très grands et les narines étaient placées loin en arrière, sur le sommet du crâne, ce qui est une adaptation à un mode de vie aquatique. Il est improbable qu'ils aient pu s'aventurer sur la terre ferme, ne se reproduisant certainement qu'en mer. En cas d'échouage, ils auraient été en aussi mauvaise posture qu'une baleine dans les mêmes conditions.

Les premiers ichthyosaures connus proviennent du Trias inférieur d'Asie. C'étaient alors des formes au corps allongé, nageant par ondulations du corps, qui ne montraient pas encore toutes les spécialisations visibles chez les espèces plus récentes. Dès le Trias supérieur, certaines lignées avaient atteint une grande taille. Des fossiles trouvés à l'ouest des États-Unis et du Canada indiquent que certains ichthyosaures pouvaient dépasser 13 mètres de longueur. Ces animaux, au corps élancé et aux longues nageoires, semblent avoir été des prédateurs, se nourrissant de poissons et autres organismes marins, qu'ils chassaient à l'affût. Les ichthyosaures finirent d'acquérir leur aspect typique au début du Jurassique, avec l'apparition d'une morphologie rappelant celle d'un thon, suggérant une grande mobilité et la possibilité de poursuivre les proies à grande vitesse. Il se peut qu'ils aient été adaptés aussi bien à la plongée profonde qu'à la prédation près de la surface. Dès cette époque, les lignées les moins évoluées avaient déjà disparu. Les ichthyosaures persistèrent jusqu'au [...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • Universalis : services rédactionnels de l'Encyclopædia Universalis

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Média

Mâchoires d'ichthyosaure

Mâchoires d'ichthyosaure

Autres références

  • ANNING MARY (1799-1847)

    • Écrit par Eric BUFFETAUT
    • 1 138 mots
    • 1 média
    ...reptile marin jusque-là non identifié, auquel le naturaliste allemand Charles Konig (1774-1851) – qui fera toute sa carrière en Angleterre – donne le nom d’Ichthyosaurus (« poisson-lézard ») en 1817. Ce fossile est cédé au British Museum en 1819. Ce n’est pas la première découverte de restes d’un tel ...
  • DÉTERMINATION DU SEXE CHEZ LES VERTÉBRÉS FOSSILES

    • Écrit par Eric BUFFETAUT
    • 1 767 mots
    • 3 médias
    ...exceptionnelle de certains fossiles peut permettre une détermination du sexe sans grande ambiguïté, via la reproduction. On connaît depuis le xixe siècle des fossiles d'ichthyosaures (reptiles aquatiques) – ils proviennent en particulier des schistes bitumineux du Toarcien (Jurassique inférieur, environ...
  • MEMBRES

    • Écrit par Claude GILLOT, Armand de RICQLÈS
    • 15 056 mots
    • 13 médias
    ...aussi des membres pairs transformés en palettes un peu comparables à celles des Cétacés, au moins au membre postérieur plus développé que l'antérieur. Les Ichthyosaures ont peut-être porté à leur plus haut degré les modifications du chiridium en palette natatoire. Tous les éléments osseux de l'autopode...
  • REPTILES FOSSILES

    • Écrit par Armand de RICQLÈS, Pierre-Antoine SAINT-ANDRÉ
    • 11 596 mots
    • 14 médias
    On a longtemps admis de façon habituelle que les fosses temporales desIchthyosaures, situées très haut sur l'arrière-crâne, permettaient de définir un type crânien particulier, dit parapside. Pourtant, Romer et McGowan sont parvenus indépendamment à la conclusion (1968) que les fosses temporales des...

Voir aussi