LYTTELTON HUMPHREY (1921-2008)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Trompettiste, clarinettiste, chef d'orchestre et compositeur, le Britannique Humphrey Lyttelton fut pendant plus d'un demi-siècle une des figures dominantes du jazz anglais.

Fils d'un professeur du célèbre Eton College, Humphrey Richard Adeane Lyttelton naît le 23 mai 1921, à Eton. Ses parents pratiquent tous deux la musique en amateur. Dès l'âge de quinze ans, Humphrey Lyttelton découvre le jazz et, inspiré surtout par Louis Armstrong, se met à apprendre la trompette en autodidacte. Après avoir effectué son service militaire durant la Seconde Guerre mondiale, Lyttelton rejoint en 1947 les Dixielanders de George Webb et forme son propre ensemble l'année suivante. Ce premier groupe, qui enregistre avec Sidney Bechet en 1949, comprend le clarinettiste Wally Fawkes et fait revivre le dixieland des années 1920. Au milieu de la décennie 1950, l'orchestre s'oriente vers le swing.

Excellent trompettiste affichant ses préférences pour les débuts du jazz, Humphrey Lyttelton se met à la clarinette dans les années 1960. Il joue et effectue des tournées avec des Américains de passage en Grande-Bretagne, comme Jimmy Rushing, Big Joe Turner ou Buck Clayton.

Parmi ses enregistrements comme leader, on mentionnera : Irish Black Bottom (1949), Trog's Blues (1951), Humph at the Conway (1954), I Play as I Please (1957), 21 Years On (1969), South Bank Swing Session (1973), It Seems Like Yesterday (1983), Beano Boogie (1989).

Outre sa carrière musicale, Lyttelton travaille comme dessinateur pour le The Daily Mail jusqu'au milieu des années 1950. Il écrit par ailleurs des histoires drôles pour le magazine Punch, signe des critiques gastronomiques dans les revues Harper's Magazine et Queen, fonde le label discographique Calligraph en 1984 et rédige plusieurs ouvrages d'importance sur l'histoire du jazz, notamment The Best of Jazz, vol. I : Basin Street to Harlem : Jazz Masters and Masterpieces, 1917-1930 (Robson Books, Londres, 1978), vol. II : Enter the Giants, 1931-1944 (Unwin, Londres, 1984 ; rééd. The Best of Jazz, Robson Books, Londres, 1998). Jusqu'au début des années 2000, Humphrey Lyttelton joue avec son groupe et anime pour la B.B.C. deux programmes radiophoniques très appréciés : The Best of Jazz et I'm Sorry I Haven't a Clue. Grâce à son savant mélange d'érudition et de bonne humeur, cette dernière émission, parodique, lui permet de toucher une nouvelle génération de fans. Humphrey Lyttelton meurt le 25 avril 2008, à Barnet (Hertfordshire).

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« LYTTELTON HUMPHREY - (1921-2008) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/humphrey-lyttelton/