HONGRIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

quelques données-clés.
Nom officielHongrie (HU)
Chef de l'ÉtatJános Áder (depuis le 10 mai 2012)
Chef du gouvernementViktor Orbán (depuis le 29 mai 2010)
CapitaleBudapest
Langue officiellehongrois
Unité monétaireforint (HUF)
Population9 725 000 (estim. 2019)
Superficie (km2)93 024

Du postcommunisme à l'intégration euro-atlantique

Les transformations systémiques que va connaître la Hongrie jusqu'à son entrée dans l'O.T.A.N. le 12 mars 1999, puis dans l'Union européenne le 1er mai 2004, sont à l'image de sa sortie du communisme : progressives, graduelles, bref, parfaitement maîtrisées par une classe politique rompue au compromis et une société dont la relative placidité, mais aussi la morosité, s'expliquent pour beaucoup par les souffrances du passé. Il n'y a pas d'autre révolution pour les Hongrois que celle de 1956, une révolution violemment réprimée qui, dans la conscience nationale, symbolise les débuts de la rupture « mentale » avec le communisme. La sortie de ce système, en Hongrie, a été un processus linéaire, arrivé comme à maturité à la veille de la chute du Mur de Berlin en novembre 1989 ; la période 1990-2004 s'inscrit dans une dynamique identique, l'adhésion aux structures euro-atlantiques apparaissant, somme toute, comme l'aboutissement logique d'une entrée dans la « normalité » de la démocratie parlementaire et de l'économie de marché.

Pourtant, derrière cette linéarité due en grande partie à une trajectoire économique indéniablement moins tourmentée que dans les pays voisins, la classe politique et la société connaissent des tensions qui, sans aboutir jamais à des situations d'instabilité, révèlent un état de violence contenue, parfois inquiétant. D'abord, les interrogations récurrentes, d'une part, sur l'identité d'une nation magyare toujours traumatisée par les conséquences du traité de Trianon (1920), et, d'autre part, sur le degré de compromission de ses élites durant la période communiste ; ensuite, les dérives populistes d'une partie de la classe politique ; enfin, la crispation du débat public sur la question du sort des minorités magyares vivant à l'extérieur des frontières amènent à examiner l'évolution de ce pays avec une certaine circonspection.

Outre la rapide polarisation du jeu politique autour de quelques formations clés et le caractère [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 48 pages

Médias de l’article

Hongrie : carte physique

Hongrie : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Hongrie : drapeau

Hongrie : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

Parlement à Budapest, Hongrie

Parlement à Budapest, Hongrie
Crédits : alex.ch/ Flickr ; CC-BY-SA 2.0

photographie

Hongrie : économie

Hongrie : économie
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Afficher les 19 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeur émérite à l'université de Paris-IV-Sorbonne
  • : professeur à l'université de Londres (Royaume-uni)
  • : professeur honoraire à la faculté des lettres de Budapest
  • : directeur de recherche au C.N.R.S.
  • : chargée de cours à l'Institut d'études européennes de l'université de Paris-VIII, analyste-rédactrice aux éditions de la Documentation française
  • : directrice d'études à l'École des hautes études en sciences sociales
  • : professeur des Universités

Classification

Voir aussi

Les derniers événements

Union européenne – Hongrie. Condamnation de la Hongrie par la CJUE. 18 juin 2020

La Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) censure la loi sur le financement des ONG adoptée par le Parlement hongrois en juin 2017, qui oblige les ONG hongroises à déclarer les dons venant de l’étranger d’un montant supérieur à 500 000 forints (1 444 euros). Elle juge cette mesure contraire à la liberté de circulation des capitaux au sein de l’UE et dénonce la « présomption de principe » con […] Lire la suite

Hongrie. Octroi au Premier ministre du droit de légiférer par ordonnances. 30 mars - 2 avril 2020

dans un message commun du « risque de violation des principes de l’État de droit, de la démocratie et des droits fondamentaux découlant de l’adoption de certaines mesures d’urgence » en Hongrie. Le même jour, treize délégations nationales de formations membres du Parti populaire européen (PPE) demandent à son président Donald Tusk l’exclusion du Fidesz, le parti de Viktor Orban, qui est suspendu du PPE depuis mars 2019. […] Lire la suite

Union européenne. Présentation d’un « green deal ». 11-12 décembre 2019

pour 2030 – 50 à 55 p. 100 de réduction des émissions de gaz à effet de serre, contre 40 p. 100 initialement prévus – et rallier à ce programme la Pologne, la République tchèque et la Hongrie, qui ne l’ont pas adopté. Elle envisage notamment d’adapter la politique agricole commune au « green deal […] Lire la suite

Union européenne. Condamnation de la France par la CJUE au sujet de la pollution. 24 octobre 2019

 janvier 2010 ». La Commission européenne a adressé à Paris six mises en demeure sur le sujet depuis 2009, avant de saisir la CJUE en mai 2018. En mai 2018 également, elle a agi de même à l’encontre de l’Allemagne, du Royaume-Uni, de l’Italie, de la Hongrie et de la Roumanie. La Bulgarie […] Lire la suite

Hongrie. Victoire électorale de l’opposition à Budapest. 13 octobre 2019

Gergely Karácsony, candidat unique de l’opposition, soutenu de la gauche à l’extrême droite, remporte la mairie de Budapest. Lors de ces élections municipales, le FiDeSz du Premier ministre Viktor Orbán perd plusieurs autres villes. Il s’agit de la première défaite électorale du FiDeSz depuis son arrivée au pouvoir en avril 2010. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean BÉRENGER, Lorant CZIGANY, Albert GYERGYAI, Pierre KENDE, Edith LHOMEL, Marie-Claude MAUREL, Fridrun RINNER, « HONGRIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 janvier 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/hongrie/