TEMPS PRÉSENT HISTOIRE DU

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une histoire inachevée

Une deuxième objection, tout aussi classique, est le manque apparent de « recul », la difficulté, voire l'impossibilité d'écrire une histoire qui serait « inachevée » car toujours en devenir. Cette objection repose sur une conception historiciste qui postule que le passé, donc le mouvement des hommes en société, ne pourrait se comprendre qu'a posteriori, une fois les protagonistes disparus, et le temps ayant fait son œuvre d'oubli.

À cette objection, on peut rétorquer d'une part qu'une telle perspective rendrait vaine toute idée de « science sociale », car ni la sociologie, ni l'économie, ni la science politique ne pourraient alors prétendre énoncer des vérités ou des interprétations sur le temps présent. D'autre part, elle suppose, de manière paradoxale, que la capacité de comprendre le passé lointain, l'altérité parfois radicale des univers du passé, serait plus grande que celle permettant de comprendre son propre monde.

En réalité, l'histoire du temps présent trouve une part de sa légitimité précisément dans le fait que les sciences sociales ont connu un très large développement au xxe siècle, et particulièrement dans son dernier tiers. En occupant le terrain de l'analyse du monde contemporain, jusque-là étudié surtout par d'autres sciences sociales, cette part de l'historiographie a voulu réintroduire, pour des périodes proches, la dimension de l'explication temporelle, c'est-à-dire la nécessité de prendre en compte les questions touchant à l'évolution, au changement, à ses rythmes, à ses causes et à ses effets. En appliquant les méthodes historiques classiques à l'histoire proche – multiplicité et croisement des sources utilisées, analyse globale de situations singulières, prise en compte du facteur temps, etc. –, les historiens du temps présent contribuent eux aussi, malgré la proximité des faits qu'ils étudient, à la nécessité d'une mise à distance relative qui, seule, permet d'accéder à une connaissance et à une compréhension de nature scientifique.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages

Écrit par :

  • : directeur de recherche au C.N.R.S., Institut d'histoire du temps présent

Classification

Autres références

«  TEMPS PRÉSENT HISTOIRE DU  » est également traité dans :

TEMPS PRÉSENT, notion de

  • Écrit par 
  • Olivier LÉVY-DUMOULIN
  •  • 1 374 mots

Le temps présent, comme objet d'histoire, désigne la période historique dont les témoins vivants peuvent encore rendre compte. […] Lire la suite

HISTOIRE (Histoire et historiens) - Vue d'ensemble

  • Écrit par 
  • Olivier LÉVY-DUMOULIN
  •  • 1 097 mots

L 'histoire comme justification de la politique, comme caution de la mémoire des groupes, l'histoire redécouverte par les autres sciences humaines et sociales sont autant de signes qui témoignent de l'actualité du travail des héritiers d'Hérodote. Les articles qui suivent entendent montrer l'état de la discipline aujourd'hui. À l'heure du règne de l'expertise et de l'interdisciplinarité, il import […] Lire la suite

HISTOIRE (Histoire et historiens) - Sources et méthodes de l'histoire

  • Écrit par 
  • Olivier LÉVY-DUMOULIN
  •  • 6 221 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le retour de l'œil et de l'oreille, pourvoyeurs de sources »  : […] Depuis la fin des années 1970, l'ouverture des pratiques historiennes au temps présent a accéléré l'entrée de nouveaux supports dans l'univers des sources historiques. Pour reprendre la démarche d'Hérodote, ce que l'historien entend et ce qu'il voit retrouve une place essentielle dans l'arsenal des sources et dans l'invention des moyens de les critiquer. Dans le cas du recours aux témoignages ora […] Lire la suite

LE RÔLE SOCIAL DE L'HISTORIEN (O. Dumoulin)

  • Écrit par 
  • Bertrand MÜLLER
  •  • 991 mots

Au cours de ces dernières décennies, les scènes d'intervention de l'historien se sont multipliées. Sans changer apparemment de costume, l'historien joue de nouveaux rôles : désormais requis comme témoin ou expert sur des scènes sociales – tribunaux, médias, commissions, etc. –, qui ne sont pas a priori celles, traditionnelles, du savoir, de la recherche et de l'enseignement. Or ces déplacements […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Henry ROUSSO, « TEMPS PRÉSENT HISTOIRE DU », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 septembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-du-temps-present/