HERPÈS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

W. Griesinger, en 1857, désigna sous le vocable d'Herpes febrilis la dermatose que nous connaissons aujourd'hui. En 1912, W. Grüter reconnut son caractère infectieux en la transmettant à la cornée du lapin et en la reportant de l'œil de cet animal à celui d'un homme déjà aveugle. Il constata que le filtrat sur bougie de porcelaine des produits pathologiques déterminait également la maladie expérimentale, et en conclut à l'origine virale et non bactérienne de l'infection herpétique. En 1931, E. W. Goodpasture, A. M. Woodruff et G. J. Buddingh réussissaient la culture du virus herpétique sur la membrane chorio-allantoïque de l'œuf de poule incubé. Mais c'est le développement de la culture de cellules animales in vitro, à partir des années 1950, qui a rendu possibles les connaissances qu'on possède actuellement sur ce virus.

Le virus herpétique

Classification

La famille des Herpesviridae comprend plus de cinquante virus isolés dans la plupart des espèces vivantes. Six virus infectent l'homme : l'Herpesvirus simplex 1 et 2 (HVS), le virus varicellae-zona (VZV), le Cytomegalovirus (CMV), le virus Epstein-Barr (EBV) et le sixième Herpesvirus humain (HVHG).

Herpès

Herpès

Photographie

L'herpès atteint le plus souvent les muqueuses. Dans le cas présent, les vésicules herpétiques sont surinfectées. 

Crédits : D. Vincek/ Shutterstock

Afficher

Dans le genre Herpesvirus, l'espèce type est Herpesvirus simplex. Selon P. Wildy, W. Russel et R. W. Horne (1960), ce virus comprend un nucléoïde central, une capside et une membrane d'enveloppe. Le nucléoïde, de 77,5 ± 0,5 nm de diamètre, contient notamment l'acide nucléique viral (ADN). La capside, de symétrie cubique, présente l'aspect d'un icosaèdre régulier d'un diamètre de 105 ± 1 nm. Elle résulte de l'assemblage de 960 sous-unités protéiques asymétriques groupées en 162 capsomères. Parmi ceux-ci, 150 sont des hexamères ou hexons formés de 6 sous-unités : ils occupent les faces et les arêtes de l'icosaèdre. Les douze autres sont des pentamères ou pentons formés de 5 sous-unités. Ils sont situés sur les douze sommets. Tous ont la forme de prismes hexagonaux ou pentagonaux longs de 12 à 12,5 nm, larges de 9,5 nm, et parcourus par un canal axial d'environ 4 nm de diamètre. Enfin, l [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  HERPÈS  » est également traité dans :

EXANTHÈME

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 193 mots

Manifestation caractéristique d'infections, en général fébriles, dont le déroulement provoque, au niveau de la peau, l'apparition d'une « éruption » cutanée. La confusion est facile avec des éruptions résultant d'intoxications (en général médicamenteuses) qui ont reçu le nom de toxidermies. Toute maladie infectieuse éruptive s'en distingue cependan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/exantheme/#i_16029

ŒIL HUMAIN

  • Écrit par 
  • Jean-Antoine BERNARD, 
  • Guy OFFRET
  •  • 11 131 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Maladies de la cornée et de la sclère »  : […] La cornée est à la fois une partie de l'enveloppe fibreuse de l'œil (le reste étant la sclérotique), avec son rôle protecteur, et le premier dioptre du système optique oculaire. À ce titre, l'atteinte de la cornée peut être grave dans la mesure où elle peut entraîner l'ouverture du globe, ou encore affecter la vision ; dans ce dernier cas, une modi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oeil-humain/#i_16029

THÉRAPEUTIQUE - Chimiothérapie

  • Écrit par 
  • Michel PRIVAT DE GARILHE
  •  • 4 938 mots

Dans le chapitre « La lutte contre les maladies à virus »  : […] Les virus sont responsables de plus de 50 p. 100 des maladies humaines : soit des maladies bénignes que l'on laisse évoluer vers la guérison avec un traitement palliatif (rhinite, grippe, rougeole, rubéole, oreillons), soit des maladies graves pour lesquelles on dispose de vaccins (poliomyélite, rage, variole, fièvre jaune, hépatite virale). Enfin, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/therapeutique-chimiotherapie/#i_16029

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean DE RUDDER, Jannick CHAMBERLIN, « HERPÈS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/herpes/