HERERO

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Femmes herero en costume traditionnel

Femmes herero en costume traditionnel
Crédits : F. Lemmens/ The Image Bank/ Getty

photographie

Himba

Himba
Crédits : Ted Wood/ Stone/ Getty Images

photographie


Peuple de langue bantoue, originaire d'Afrique centrale et vivant dans le centre et le nord-ouest de la Namibie, l'ethnie herero compte, au début du xxie siècle, 130 000 personnes environ. Malgré la pénétration missionnaire, les Herero restent largement fidèles à leur religion traditionnelle. Ayant d'abord subsisté essentiellement grâce aux élevages bovin, caprin et ovin, ils s'adonnent aussi aujourd'hui à l'agriculture.

Femmes herero en costume traditionnel

Femmes herero en costume traditionnel

photographie

Les Herero (Bantou), farouches résistants à la colonisation allemande du Sud-Ouest africain, au début du XXe siècle, ont été quasi anéantis. Ici, des femmes en costume traditionnel, composé de robes amples de style victorien, vont rendre hommage à leurs chefs morts sur le champ de... 

Crédits : F. Lemmens/ The Image Bank/ Getty

Afficher

Mais les Herero sont surtout célèbres pour la résistance farouche qu'ils ont opposée à la colonisation allemande dans la région centrale du Sud-Ouest africain qu'ils occupaient : la dernière révolte, menée par le chef Samuel Maharero (1856-1923), dura de 1904 à 1907 ; les Allemands durent engager une armée de plus de 20 000 Blancs pour triompher. Au cours de cette guerre d'extermination qui valut de lourdes pertes aux Allemands, les Herero furent dispersés et presque anéantis ; leur nombre passa de 97 000 à moins de 20 000. Ils n'en continuèrent pas moins à revendiquer l'indépendance de leur territoire. Lorsqu'en 1920 le Sud-Ouest africain devient partie intégrante de la République sud-africaine, ils perdent tout espoir d'autonomie, mais restent très réservés par rapport à l'Union.

Autrefois, les Herero tiraient surtout leur subsistance du lait et de la viande d'énormes troupeaux de vaches, de moutons et de chèvres qui paissaient dans la savane aux arbres rares ; après le contact avec les Européens au milieu du xixe siècle, plusieurs groupes vécurent de productions horticoles. Ils étaient à l'origine divisés en unités politiques sous l'autorité d'un chef local ; leur société s'organisait autour des familles étendues et celles-ci se composaient des membres de la lignée paternelle auxquels on rattachait aussi les parents du côté maternel. Leur organisation clanique, organisation dans laquelle chaque membre appartenait à un clan exogamique du côté paternel et à un clan exogamique du côté maternel, est inhabituelle. Un homme choisissait pour compagne préférée une personne du clan matrilinéaire de son père ; la polygynie était courante. Les fonctions sacerdotales du clan de la branche paternelle et la chefferie se transmettaient en ligne masculine ; toutefois, l'héritage du bétail se transmettait aussi bien du côté paternel que du côté maternel. Attachés au culte des ancêtres, de nombreux Herero ont adopté le christianisme, et une Église regroupant des autochtones a vu le jour.

D'autres groupes leur sont apparentés, comme les Himba, qui vivent dans la région du Kaokoveld en Namibie ainsi que dans le district de Huila en Angola.

Himba

Himba

photographie

Femme himba et son enfant, en Namibie. 

Crédits : Ted Wood/ Stone/ Getty Images

Afficher

—  Universalis

Classification


Autres références

«  HERERO  » est également traité dans :

KALAHARI

  • Écrit par 
  • Richard F. LOGAN, 
  • GEORGE BERTRAND SILBERBAUER
  •  • 3 524 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Peuples de langue bantoue »  : […] Les peuples de langue bantoue (Tswana, Kgalagadi et Herero) sont arrivés relativement tard dans le désert du Kalahari. À la fin du xviii e  siècle, les Tswana quittèrent l'ouest du bassin du Limpopo pour se diriger vers le nord et l'est du Kalahari. Les Kgalagadi migrèrent quant à eux vers le nord et l'ouest, atteignant ainsi le sud et l'ouest du Kalahari. Les Herero, menacés d'extermination par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kalahari/#i_8242

MYTHOLOGIES - Dieux et déesses

  • Écrit par 
  • Mircea ELIADE
  •  • 7 930 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le dieu lointain »  : […] La pauvreté cultuelle – c'est-à-dire surtout l'absence d'un calendrier sacré des rites périodiques – est une caractéristique de la majorité des dieux célestes. En Afrique, le grand dieu céleste, l'être suprême, créateur et tout-puissant, ne joue qu'un rôle insignifiant dans la vie religieuse de la tribu. Il est trop loin ou trop bon pour avoir besoin d'un vrai culte, et on l'invoque seulement dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mythologies-dieux-et-deesses/#i_8242

NAMIB

  • Écrit par 
  • Richard F. LOGAN
  •  • 2 402 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Population et économie »  : […] De brefs voyages d'exploration furent entrepris le long de la côte du xv e au xvii e  siècle. Walvis Bay (la « baie de la baleine ») servit de base aux navires baleiniers de la Nouvelle-Angleterre au début du xix e  siècle. Des routes directes permettaient alors aux marchands et aux missionnaires de pénétrer dans les terres à partir de Lüderitz et de Walvis Bay. Le Namib resta largement méconnu j […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/namib/#i_8242

NAMIBIE

  • Écrit par 
  • Charles CADOUX, 
  • Philippe GERVAIS-LAMBONY, 
  • Reginald H. GREEN
  • , Universalis
  •  • 7 131 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Une société multinationale »  : […] Le passé colonial de la Namibie est bref (un siècle), mais mouvementé. Ce pays, presque inconnu au xix e  siècle, est pénétré d'abord par des missionnaires, notamment ceux de la mission protestante rhénane, suivis de marchands allemands. C'est l'un d'eux (A. Lüderitz) qui pose les premiers jalons de la conquête aboutissant, en 1884, à l'établissement d'un protectorat allemand. Mais jusqu'en 1907 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/namibie/#i_8242

Pour citer l’article

« HERERO », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/herero/