BARRAUD HENRY (1900-1997)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L’homme de radio exceptionnel qu’était Henry Barraud a jeté une ombre préjudiciable sur le compositeur. Pendant une vingtaine d’années, il a en effet présidé, avec un sens de l’engagement personnel qui laissait peu de place à ses propres activités créatrices, aux destinées musicales de la Radiodiffusion française, puis de la R.T.F. et de l’O.R.T.F.

Henry Barraud naît à Bordeaux le 23 avril 1900 dans une famille de négociants en vins et travaille d'abord dans l’entreprise familiale. Puis il étudie la musique en autodidacte. Après avoir reçu quelques conseils de Julien-Fernand Vaubourgoin, il vient à Paris et entre, en 1926, au Conservatoire dans la classe d’orchestration de Louis Aubert. Mais il en est renvoyé un an plus tard. Il travaille alors la composition avec Paul Dukas, le contrepoint et la fugue avec Georges Caussade. Il s’insère progressivement dans la vie musicale très active de la capitale : pendant six ans, il est inspecteur à la S.A.C.E.M., puis il participe à la fondation d’une société musicale destinée à faire connaître la musique contemporaine, Le Triton. Il joue un rôle essentiel dans la direction artistique de ce groupe et son talent de gestionnaire artistique est vite reconnu. En 1937, il se voit confier la direction des manifestations musicales de l'Exposition universelle de Paris. Ses premières œuvres rencontrent un grand succès : Poème pour orchestre (1931), Quatre préludes pour orchestre à cordes (1928-1935), créés par Charles Münch en 1938, Trio d’anches (1935). Mais la guerre interrompt cet essor : son opéra-comique La Farce de Maître Pathelin (1938) attendra dix ans avant d’être représenté à Paris, salle Favart. Les premiers drames de la guerre lui inspirent sa meilleure œuvre pour orchestre, Offrande à une ombre (1941-1942), à la mémoire du compo [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : chef d'orchestre, musicologue, producteur à Radio-France

Classification


Autres références

«  BARRAUD HENRY (1900-1997)  » est également traité dans :

ORCHESTRE NATIONAL DE FRANCE

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 1 667 mots
  •  • 2 médias

Le 18 février 1934, le ministre français des Postes, Jean Mistler, signe le décret fondant l'Orchestre national, un ensemble de quatre-vingts musiciens dirigés par Désiré-Émile Inghelbrecht. En imposant l'exclusivité, le règlement de l'orchestre remettait en cause la pratique des remplacements, qui permettait aux instrumentistes de « jongler » entre le concert et l'opéra, l'enseignement et la mus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orchestre-national-de-france/#i_70610

Pour citer l’article

Alain PÂRIS, « BARRAUD HENRY - (1900-1997) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/henry-barraud/