TAMPA RED (entre 1900 et 1908-1981)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'importance de Tampa Red dans l'histoire du blues est considérable. Il est, avec Big Bill Broonzy, un des concepteurs du Chicago blues orchestral. Son œuvre, abondante (plus de 200 titres), s'étend sur quatre décennies et nombre de ses compositions sont devenues des standards du blues ou du rock (Don't Lie to Me, Sugar Mama, Anna Lee, Sweet Little Angel, It Hurts Me Too...), repris par quantité de musiciens. Enfin, son jeu de guitare en slide, velouté et souple, a considérablement influencé ceux de Robert Nighthawk, Earl Hooker, Muddy Waters, B. B. King, Luther Allison...

Né à Smithville, en Georgie, un 8 janvier (1900, 1903, 1904 ou 1908), Hudson Woodbridge, très tôt orphelin, est élevé par sa grand-mère, Mrs. Whittaker, qui vit dans les faubourgs de Tampa, en Floride ; Hudson adopte Whittaker comme patronyme et apprend très vite la guitare grâce à un voisin bluesman qui l'emmène avec lui dans les tavernes locales et le fait jouer sous le sobriquet de Tampa Red, en raison de son teint cuivré dû à ses origines cherokee. Bientôt, Tampa Red devient un guitariste accompli et assimile toutes les idées musicales qu'il entend : blues, jazz et, surtout, le jeu de guitare des musiciens hawaiiens, qu'il transposera en blues. Il devient adepte d'un style nostalgique, alangui et velouté qui reflète son caractère.

Tampa Red arrive à Chicago en 1922, alors que, sous l'influence d'une migration continue, une nouvelle scène musicale est en train d'émerger dans les quartiers noirs de la ville. Sa carrière professionnelle commence lorsqu'il s'associe avec le pianiste Georgia Tom Dorsey (Thomas A. Dorsey). Ils enregistrent ensemble, en 1928, des pièces de music-hall, parmi lesquelles It's Tight Like That devient célèbre. Tampa Red et Dorsey enregistrent aussi nombre de blues dans la mouvance de Leroy Carr, le créateur du blues urbain. En [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Gérard HERZHAFT, « TAMPA RED (entre 1900 et 1908-1981) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/tampa-red/