KÜNG HANS (1928- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Théologien catholique né le 19 mars 1928 à Sursee (Suisse), Hans Küng fait ses études de philosophie et de théologie à l'Université grégorienne de Rome. Il est ordonné prêtre en 1954. Tour à tour assistant à Münster (1959-1960), professeur de théologie fondamentale (1960-1963), puis de théologie dogmatique à Tübingen, il dirige depuis 1980 l'Institut de théologie œcuménique rattaché à l'université de Tübingen. On peut distinguer différentes phases dans sa production.

Plusieurs ouvrages marquants abordent des questions de théologie œcuménique. Dans La Justification. La doctrine de Karl Barth et une réflexion catholique, Küng entend dépasser la polémique et pratiquer le dialogue interconfessionnel. Sa thèse est que pour la justification il n'y a pas de séparation dans la foi, mais différence d'accent et de langage. Appelé en tant qu'expert lors des travaux du IIe concile du Vatican, il y déploie une intense activité autour de questions d'ecclésiologie à incidence œcuménique. Dans Structures d'Église, il expose ses idées sur la structure conciliaire et l'importance des anciens conciles, y compris de conciles médiévaux comme celui de Constance (1414-1418). L'Église (1967) est une vaste synthèse dans laquelle l'auteur vise à faire œuvre de discernement, en dénonçant des déviations intervenues au cours des siècles et en remontant au message originaire du Nouveau Testament. Dans le prolongement de ces réflexions se situe Infaillible ? Une interpellation (1970). Ce livre part d'une objection fondamentale : des promesses d'assistance ont été faites par le Christ à l'Église et, pourtant, des erreurs de l'Église se sont produites. Selon l'auteur, il convient de se placer sur un plan autre que celui de l'alternative « promesses/erreurs ». Il faudrait dire que l'Église demeure dans la vérité, mais, au lieu de parler d'infaillibilité, il est préférable de parler d'indéf [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : professeur émérite de théologie de l'université de Strasbourg

Classification


Autres références

«  KÜNG HANS (1928- )  » est également traité dans :

JUSTIFICATION

  • Écrit par 
  • André DUMAS
  •  • 3 809 mots

Dans le chapitre « Débats contemporains »  : […] Le débat sur la justification n'est plus au premier plan de la réflexion théologique comme il l'a été durant tant de siècles. L'absence du mot justification dans les tables analytiques du second concile du Vatican est déjà un indice. Deux raisons à cela : d'une part l'homme sécularisé et les croyants eux-mêmes sont moins sensibles au jugement final […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/justification/#i_27000

Pour citer l’article

Raymond WINLING, « KÜNG HANS (1928- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/hans-kung/