Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

HANCHE

Pathologie non traumatique

Les affections non traumatiques sont congénitales, ou acquises.

L'affection congénitale la plus courante est la luxation bilatérale que l'on doit déceler dès la naissance car elle est alors justiciable d'un traitement simple (maintien des membres inférieurs en abduction et rotation externe). Elle revêt volontiers un caractère familial.

Parmi les affections acquises, il est des lésions infectieuses : l'arthrite à staphylocoques du nourrisson ; la tuberculose, ou tumeur blanche de la hanche. D'autres, inflammatoires, sont dominées par le rhumatisme articulaire aigu.

Enfin, l'important chapitre des affections dégénératives de la hanche met au premier plan la coxarthrose ou rhumatisme chronique ankylosant. Il s'agit d'une hanche douloureuse, avec limitation progressive des mouvements ; à la radiographie, on observe d'importantes lésions osseuses : la tête fémorale s'aplatit, se condense ; le toit du cotyle est irrégulier, hypercalcifié ; l'interligne articulaire s'amincit. Des calcifications de la capsule (ostéophytes) aggravent l'ankylose, facteur d'invalidité qui peut justifier, dans certains cas, la prothèse totale de la hanche, remplaçant à la fois le cotyle et l'ensemble tête-col du fémur par un appareillage métallique articulé.

— Claude GILLOT

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : professeur à la faculté de médecine de Paris
  • : membre de l'Académie de chirurgie
  • : membre de l'Académie de chirurgie, président honoraire de l'Académie de chirurgie, professeur au Collège de médecine des Hôpitaux de Paris

Classification

Pour citer cet article

Claude GILLOT, Henri JUDET et Jean JUDET. HANCHE [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Os coxal et cavité cotyloïde - crédits : Encyclopædia Universalis France

Os coxal et cavité cotyloïde

Hanche droite : coupe frontale - crédits : Encyclopædia Universalis France

Hanche droite : coupe frontale

Autres références

  • ARTICULATIONS

    • Écrit par Claude GILLOT, André-Paul PELTIER
    • 6 073 mots
    • 4 médias
    ...tendu d'une épiphyse à l'autre. Élastique, résistante, elle maintient les os en place ; elle peut s'insérer au ras du cartilage (épaule) ou à distance (hanche). Mince et perforée au niveau de l'épaule, elle permet un jeu articulaire de grande amplitude, ce qui l'expose à la rupture en cas de luxation...
  • COXALGIE

    • Écrit par Didier LAVERGNE
    • 148 mots

    Ostéoarthrite tuberculeuse de la hanche, la coxalgie est une maladie de l'enfant et de l'adulte jeune. Elle se caractérise par la douleur au niveau de l'articulation de la hanche, avec limitation des mouvements et syndrôme de périarthrite (contracture, atrophie musculaire). Le diagnostic est essentiellement...

  • LUXATION CONGÉNITALE DE LA HANCHE

    • Écrit par Jean-Pierre ABOULKER
    • 493 mots

    Affection héréditaire de répartition géographique très inégale. En France, la Bretagne et, à un moindre degré, le Massif central sont des foyers où l'incidence de l'affection est relativement élevée. La luxation congénitale est rare ou absente dans certaines régions, mais sa fréquence tend à...

  • MEMBRES

    • Écrit par Claude GILLOT, Armand de RICQLÈS
    • 15 056 mots
    • 13 médias
    Dans le cas du membre inférieur, le fémur, os de la cuisse, est uni au bassin par une énarthrose, la hanche. Son rôle est d'orienter le pied dans la plupart des rayons de l'espace. Articulation du milieu du membre, le genou mobilise le tibia sur le fémur : elle fonctionne comme une trochléenne...

Voir aussi