GUILLAUME LE TACITURNE (1533-1584)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'option définitive

Quelques mois plus tard, Philippe II envoie aux Pays-Bas le duc d'Albe, qui commence une répression impitoyable dont est victime le comte d'Egmont, ami du prince d'Orange. Guillaume se décide à l'action et prend toute sa dimension d'homme d'État. On connaît ce mot qui le peint : « Je n'ai pas besoin d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer. » Il illustre bien ce que sera désormais l'histoire de ce prince qui entreprendra des expéditions vouées à l'échec, avec des ressources insuffisantes en argent et en hommes. Il est condamné par le « Conseil des troubles », proscrit, dépossédé, et son fils aîné envoyé comme otage en Espagne. Après avoir publié une Justification, il accentue ses efforts et commence à marquer des points parce qu'il est aidé par l'ampleur de la révolte dans les provinces septentrionales.

Au début de 1572, la prise de Brielle par la flotte des Gueux de mer est déterminante, et Guillaume, pleinement engagé maintenant, en Hollande et en Zélande, vainqueur à Leyde en 1573, est reconnu par les insurgés comme stadhouder de ces deux provinces et de celle d'Utrecht. En novembre 1573, il adhère formellement au calvinisme, par conviction politique plutôt que religieuse, et deux ans après, ayant fait prononcer son divorce avec Anne de Saxe qui manifeste des troubles mentaux, il épouse Charlotte de Bourbon, fille du duc de Montpensier, récemment convertie au calvinisme. Le 8 novembre 1576, les états généraux, par la « pacification de Gand » le désignent comme stadhouder des dix-sept provinces unies, désignation de principe puisque la partie méridionale des Pays-Bas vient d'être soumise par Alexandre Farnèse, duc de Parme. Les états généraux quittent Bruxelles et se réfugient à Middelburg, puis à Delft. En janvier 1579, les provinces du Sud, par l'Union d'Arras, avaient reconnu le gouvernement espagnol, mais l'Union d'Utrecht proclame l'indépendance des provinces du Nord. Guillaume a d'abord désap [...]

Prise de La Brielle

Photographie : Prise de La Brielle

Photographie

La prise du port de La Brielle, sur l'estuaire de la Meuse, par les "gueux de mer", en 1572. Les partisans de Guillaume d'Orange parvenaient ainsi à soustraire la Zélande et la Hollande à la domination espagnole. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : professeur à la faculté des lettres et sciences humaines de Bordeaux

Classification

Autres références

«  GUILLAUME LE TACITURNE (1533-1584)  » est également traité dans :

GUEUX LES

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 945 mots
  •  • 1 média

Né de l'opposition sociale, politique et religieuse à l'autorité de Philippe II dans les Flandres et les Pays-Bas du xvi e siècle, le mouvement des « gueux » exprime à la fois le mécontentement populaire, responsable de la flambée d'iconoclasme, et les revendications des nobles et des notables calvinistes. Écrasée dans les provinces du Sud, la guérilla se développera, au nord, en une guerre de li […] Lire la suite

INSURRECTION ANTI-ESPAGNOLE EN HOLLANDE

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 224 mots
  •  • 1 média

Depuis les années 1530, la politique habsbourgeoise de réduction des libertés locales et la persécution antiprotestante créent un fort mécontentement dans les dix-sept provinces des Pays-Bas. En 1564, une première opposition, menée par de grands seigneurs catholiques (comte d'Egmont, Guillaume d'Orange) obtient le départ du cardinal Granvelle, relais du centralisme espagnol. Mais, débordée par une […] Lire la suite

PAYS-BAS

  • Écrit par 
  • Christophe DE VOOGD, 
  • Frédéric MAURO, 
  • Guido PEETERS, 
  • Christian VANDERMOTTEN
  • , Universalis
  •  • 35 581 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « 1566-1576 première phase : le soulèvement général »  : […] On peut dater le début du soulèvement de la Fureur iconoclaste qui se déchaîna à partir du mois d'août 1566. Partie de la Flandre méridionale, elle se répandit comme une traînée de poudre via Gand, Anvers, jusqu'à Middelbourg, Amsterdam et Groningue. La profanation de ce qui était sacré aux yeux des catholiques et la violence déployée amenèrent d'emblée une scission de fait : ceux qui étaient atta […] Lire la suite

PROVINCES-UNIES (1579-1795)

  • Écrit par 
  • Anne WEGENER SLEESWIJK
  •  • 1 304 mots
  •  • 1 média

Fédération « lâche » de provinces du nord des Pays-Bas formée lors de l'Union d'Utrecht (1579) et dissoute par le traité de La Haye (1795). Par l'Union d'Utrecht, les sept provinces calvinistes des Pays-Bas septentrionaux (Hollande, Zélande, Utrecht, Frise, Groningue, Gueldre et Overijssel) constituent la république des Provinces-Unies. Sous la conduite de quelques grands nobles tels que le stath […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Maurice BRAURE, « GUILLAUME LE TACITURNE (1533-1584) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 mai 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/guillaume-le-taciturne/