BUDÉ GUILLAUME (1468-1540)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le « Transitus ad christianismum »

Une vie aussi studieuse, un militantisme si constant s'enracinent dans une philosophie. Non point une philosophie spéculative ; Budé considère que depuis l'avènement du christianisme toute spéculation de l'esprit est orgueilleuse et vaine. La vérité est don de Dieu. L'exercice philosophique par excellence est donc lecture, interprétation, méditation de l'inépuisable richesse de sens de l'Écriture sainte ; et cette méditation conduit à la contemplation (philotheoria), qui est elle-même comme l'anticipation de l'éternité bienheureuse. On ne saurait comprendre Budé sans référence à la mystique. Mais, en face du don de Dieu, s'offre à l'humaniste le don des hommes, l'héritage des Grecs et des Latins. Dans la mesure où elle fut associée au paganisme, cette culture classique que Budé, reprenant le vocabulaire des Pères de l'Église, désigne du mot hellenismus, est tout à la fois admirable et suspecte. La sauvegarde de l'unité d'esprit du lettré lui impose donc une réflexion sur la valeur et les fins de ses études. Certes, tous les thèmes traditionnels de la philosophie morale intéressent Budé (comme le prouve l'essai, qu'il publie en 1520 sur le « mépris des choses fortuites », le De contemptu rerum fortuitarum). Mais c'est à la philosophie de la culture qu'il revient sans cesse. Parce que, en tant que laïc, il pouvait se tenir largement à l'écart des débats théologiques qui, depuis l'apparition de Luther, détournaient l'attention des intellectuels de cette question existentielle vers des problèmes d'orthodoxie, Budé a eu le loisir de focaliser sa pensée sur ce qui était le fait primordial de la civilisation de son temps : la double renaissance des études profanes et des études sacrées, et le conflit potentiel qu'implique cette dualité culturelle. Les générations à venir s'orienteront vers des solutions de rupture ou des solutions de compromis. Le budéisme est une tentative de synthèse. Il propose l'étude comme voi [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  BUDÉ GUILLAUME (1468-1540)  » est également traité dans :

NUMISMATIQUE

  • Écrit par 
  • Jacques YVON
  •  • 4 869 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Historique »  : […] Il est difficile, sans preuve, d'affirmer que les monnaies eurent leur part dans les grandes collections de l'Antiquité, bien que le fait ne paraisse pas invraisemblable. Faut-il voir un début de collection et de recherche numismatique dans l'engouement, au dire de Pline, de certains Romains pour les monnaies fausses ? Les écrits d'Aristote et de Platon, dans l'Antiquité, de Thomas d'Aquin et de […] Lire la suite

PHILOLOGIE

  • Écrit par 
  • Paul ZUMTHOR
  •  • 4 817 mots

Dans le chapitre « La Renaissance »  : […] Cette mentalité commence à changer dès le xii e  siècle, en Italie, avec la découverte de la médecine antique (Salerne) et du droit romain (Bologne) : le recours au texte – et à un texte sûr, exigé par ces sciences (et bientôt par d'autres, en un temps où toute science est d'abord livresque) – ramène en partie à l'ancienne attitude philologique. Dès la fin du xiii e  siècle se multiplient les iden […] Lire la suite

RABELAIS FRANÇOIS (1483 env.-1553)

  • Écrit par 
  • Françoise JOUKOVSKY
  •  • 9 584 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Paroles gelées »  : […] Comme celui de l'élève Gargantua, le savoir de Rabelais est à la fois la parole vive de l'expérience et la parole gelée du livre, que l'imprimerie mettait à la disposition de tous. C'est un des sens de l'épisode des paroles gelées dans le Quart Livre  : l'événement ou la pensée doivent être figés dans le livre imprimé, afin d'être transmis, mais il faut ensuite les ramener à la vie. Ce va-et-vient […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Marie-Madeleine de LA GARANDERIE-OSTERMAN, « BUDÉ GUILLAUME - (1468-1540) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 octobre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/guillaume-bude/