GARBO GRETA (1905-1990)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Anna Christie, C. Brown

Anna Christie, C. Brown
Crédits : Hulton Getty

photographie

Le Roman de Marguerite Gautier, G. Cukor

Le Roman de Marguerite Gautier, G. Cukor
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Ninotchka, d'Ernst Lubitsch

Ninotchka, d'Ernst Lubitsch
Crédits : Metro-Goldwyn-Mayer Inc./ Collection privée

photographie


Née le 18 septembre 1905 à Stockholm, Greta Lovissa Gustafsson, qui allait devenir la mythique Greta Garbo, connut dix-sept ans de carrière prestigieuse (1924-1941) suivis d'un demi-siècle d'une réclusion totale qui, loin d'avoir altéré son mythe, l'aura conforté durablement.

Greta Garbo a envoûté des générations de spectateurs. Tous ceux qui ont entrepris d'explorer cette personnalité hors du commun, de François Mauriac à Roland Barthes, de John Bainbridge à Truman Capote, de Jacques Audiberti à Henri Agel, ont cédé au dithyrambe, abandonné la terminologie critique traditionnelle. Aucune actrice n'a bénéficié du même statut : la fascination exercée par Marlene Dietrich, par exemple, ou Marilyn Monroe s'exprime à travers des normes terrestres. Alors que, pour définir Garbo, on a volontiers recours à des métaphores telles que « la Divine » « le Sphinx d'Hollywood », ou « l'énigme éblouissante ».

Tout se passe comme si Garbo, « présente-absente » (selon le mot d'Edgar Morin), échappait à la mesure humaine. Les accidents du corps, les outrances du jeu, les aléas de la célébrité n'atteignent en rien l'essence de son « âme » : au contraire, celle-ci se révèle plus radieuse encore sous la médiocrité du masque.

De Stockholm à Hollywood

Née dans une famile modeste, orpheline à quatorze ans, Greta Gustafsson doit d'abord travailler comme vendeuse dans un grand magasin de Stockholm, au rayon des chapeaux de dame, avant de tourner dans quelques films publicitaires. Admise à l'Académie royale d'art dramatique, elle interprète bientôt le rôle de la comtesse Elisabeth Dohna dans La Légende de Gösta Berling (Suède, 1924), son premier grand succès, et l'un de ses plus beaux rôles. L'actrice y apparaît sous la domination physique et sentimentale du cinéaste Mauritz Stiller, le seul homme, dit-on, qu'elle ait jamais aimé, qui fut très vite écarté par les producteurs hollywoodiens, et dont la mort la laissa inconsolable. Cette Garbo d'avant Garbo a une existence bien réelle.

Il faut signaler a [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : docteur ès lettres, professeur émérite à l'université de Paris-I, historien du cinéma

Classification


Autres références

«  GARBO GRETA (1905-1990)  » est également traité dans :

BROWN CLARENCE (1890-1987)

  • Écrit par 
  • Claude BEYLIE
  •  • 890 mots

Clarence Brown fait partie de ces probes artisans du cinéma américain, dédaignés des historiens et des critiques sous prétexte qu'on ne trouve pas dans leur œuvre d'évidente continuité thématique, de constantes formelles, ni la trace palpable d'un auteur , au sens moderne du mot, mais seulement (et ce n'est pas rien) une parfaite connaissance du mé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clarence-brown/#i_4717

CINÉMA (Réalisation d'un film) - Photographie de cinéma

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 4 316 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La dramatisation de l'image »  : […] C'est autour de 1915 que se généralise la possibilité de recourir entièrement à l'éclairage artificiel. Il n'est guère surprenant, dès lors, que ce ne soit plus sur la côte ouest des États-Unis que se produisent de véritables révolutions en matière de photographie mais plutôt dans des pays moins favorisés par l'ensoleillement, comme les pays nordiq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-realisation-d-un-film-photographie-de-cinema/#i_4717

ÉROTISME

  • Écrit par 
  • Frédérique DEVAUX, 
  • René MILHAU, 
  • Jean-Jacques PAUVERT, 
  • Mario PRAZ, 
  • Jean SÉMOLUÉ
  •  • 19 795 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Technique et mythologie érotiques »  : […] L'érotisme ne pouvant être le paradis du cinéaste, il sera sa croix, en tout cas sa hantise, grandissant sans cesse, comme sur les affiches et dans les autres domaines de la publicité. Un film comme Benjamin (1967) double ses recettes par un sous-titre alléchant : Mémoires d'un puceau . « Civilisation du cul », affirme Godard dans Deux ou trois c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/erotisme/#i_4717

GILBERT JOHN (1899-1936)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 523 mots
  •  • 1 média

Star de l'ère du cinéma muet, l'Américain John Gilbert vit sa carrière brisée au moment du passage au parlant. John Gilbert, de son vrai nom John Cecil Pringle, naît dans une famille de modestes acteurs le 10 juillet 1899 à Logan dans l'Utah. Il fait sa première apparition sur les écrans en 1916 en tant que figurant pour le studio Inceville de Los […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-gilbert/#i_4717

NINOTCHKA, film de Ernst Lubitsch

  • Écrit par 
  • Kristian FEIGELSON
  •  • 751 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Du cinéma de prestidigitation »  : […] Ernst Lubitsch revisite le vaudeville, trame de fond de la narration filmique hollywoodienne. Il lui redonne humour et légèreté. Le film se construit sur des rapports triangulaires (Ninotchka-Léon-Swana ou Ninotchka et ses agents) ainsi que sur trois villes mythiques (Paris, Moscou et Istanbul). Paris, ville de l'amour, du champagne et de la tour E […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ninotchka/#i_4717

PARLANT CINÉMA

  • Écrit par 
  • Michel CHION
  •  • 8 151 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La voix »  : […] La révélation, par le cinéma parlant, de la voix réelle de stars que le public ne connaissait que par leur image – ainsi Greta Garbo – a créé un choc dont on se souvient encore : l'un avait une voix « trop » perchée, l'autre un accent étranger, le ou la troisième un timbre trop caractéristique par rapport à ce que suggérait son physique. Il a fall […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-parlant/#i_4717

STARS ET VEDETTES

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 3 600 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « De la légende au « mythe » »  : […] Les tendances à l' identification et au mimétisme ont été invoquées pour justifier le succès persistant de certaines étoiles, qui seraient chargées d'un impact psychologique suffisant pour résister au changement de génération. La réalité est plus complexe ; ainsi le maintien de John Wayne en tête du box-office pendant trente ans (record seulement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stars-et-vedettes/#i_4717

Pour citer l’article

Claude BEYLIE, « GARBO GRETA - (1905-1990) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/greta-garbo/