Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

FTP (Francs-tireurs et partisans)

Francs-Tireurs et partisans (F.T.P.)

Francs-Tireurs et partisans (F.T.P.)

Organisation armée de résistance à l'occupation allemande de la France, durant la Seconde Guerre mondiale, les F.T.P., ou Francs-tireurs et partisans, avaient été créés par le Front national, lui-même mouvement de résistance en zone nord à partir de juin 1941 et qui était dominé par le Parti communiste. Ces maquisards conservèrent jusqu'à la fin de la guerre une indépendance de fait, même lorsque de Gaulle unifia l'ensemble des Forces française de l'intérieur sous l'autorité du général Koenig en mars 1944. Leur action fut efficace politiquement, au début, du fait de la situation d'insécurité permanente dans laquelle ils s'efforcèrent de plonger l'armée occupante, la poussant à réagir violemment et à se couper ainsi de la population ; elle le devint aussi militairement, par la suite, dans le Centre et le Sud-Ouest, où leur action retardatrice s'exerça sur les flancs des troupes allemandes rappelées vers le théâtre des opérations. Les maquis F.T.P. du Sud-Ouest mirent parfois sur pied des Comités de libération insurrectionnels, pouvoirs transitoires entre l'effondrement du pouvoir de Vichy et la mise en place des nouvelles autorités nationales. Les Milices patriotiques, issues de la résistance communiste, furent dissoutes en octobre 1944, et les F.T.P. intégrés à l'armée de De Lattre.

— Armel MARIN

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : metteur en scène, conseiller en éducation populaire et techniques d'expression

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Média

Francs-Tireurs et partisans (F.T.P.)

Francs-Tireurs et partisans (F.T.P.)

Autres références

  • AFFICHE ROUGE L'

    • Écrit par Stéphane COURTOIS
    • 2 505 mots
    • 2 médias
    À l'été de 1941, le PCF créa des groupes de combat (l'Organisation spéciale ou OS ; les Bataillons de la jeunesse) qui, au printemps de 1942, devinrent les Francs-tireurs et partisans (FTP). La MOI reçut alors l'ordre de créer ses propres FTP (FTP-MOI), et Boris Holban en fut chargé pour...
  • CHARLES-ROUX EDMONDE (1922-2016)

    • Écrit par Laurent LEMIRE
    • 813 mots
    • 1 média

    Née le 17 avril 1920 à Neuilly-sur-Seine, Edmonde Charles-Roux a commencé sa vie dans « le monde d’hier » cher à Stefan Zweig, celui des grandes capitales cosmopolites d’avant-guerre : Londres, Prague, Saint-Pétersbourg, Istanbul, Le Caire. En 1932, son père, François Charles-Roux (1879-1961),...

  • FFI (Forces françaises de l'intérieur)

    • Écrit par Armel MARIN
    • 564 mots
    • 3 médias

    Nom donné, en février 1944, à l'ensemble des forces de la résistance intérieure française. Placées, en mars, sous l'autorité du général Kœnig, commandant suprême des forces françaises en Grande-Bretagne, les F.F.I. ont un état-major national et un commandement régional, parfois départemental....

  • GRONOWSKI LOUIS (1904-1987)

    • Écrit par Charles-Louis FOULON
    • 1 383 mots
    • 1 média

    Communiste internationaliste, Louis Gronowski a été l'une des incarnations des révolutionnaires « sans patrie ni frontières » qui ont lutté pour le triomphe des principes marxistes. C'est dans cette perspective qu'il a joué un rôle majeur pendant la Seconde Guerre mondiale...

  • Afficher les 9 références

Voir aussi