ROSSÉ FRANÇOIS (1945- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le compositeur français François Rossé naît à Strasbourg le 16 juin 1945. Pianiste autodidacte, ce n'est que tardivement, à l'âge de dix-sept ans, qu'il entame des études musicales, au Conservatoire de Strasbourg, où il obtient deux ans plus tard un premier prix de piano. Il décide alors de poursuivre ses études au Conservatoire national supérieur de musique de Paris, où il fréquente les classes d'Olivier Messiaen, Ivo Malec et Paul Méfano.

S'il reconnaît sa dette envers des personnalités aussi diverses que Machaut, Bach, Mozart, Rossini, Bartók, Messiaen, Ligeti, Stockhausen, Malec, Piazzolla, mais aussi envers les musiques pygmée ou indienne et le jazz, son admiration la plus vive se porte sur Xenakis, dont il considère les avancées musicales comme les plus importantes du xxe siècle.

Rossé aime à se définir comme un « trouveur » plutôt que comme un créateur. Ne possédant point d'esthétique prédéterminée, il se détermine avant tout par une éthique qui peut se résumer par une phrase de Messiaen dont il a fait une devise : « La force de l'œuvre réside dans la force de la pensée musicale. »

Structuraliste, Rossé l'est à ses débuts (Virgile, pour piano, 1977), même si une pièce comme Le Frêne égaré, pour saxophone alto (1978), s'autorise déjà quelque autonomie par son écriture issue des techniques de manipulations électroacoustiques. Rossé poursuit cette démarche avec notamment Stalactites/échos, pour deux pianos (1980), qui se veut une sorte de réplique de Mémoire/érosion de Tristan Murail (1976), jusqu'à en atteindre les limites avec une page pour dix-sept instruments, Pendularium (1981), où tous les événements sonores sont organisés autour de l'idée de l'onde sinusoïdale.

À partir de 1984, Rossé se tourne vers un primitivisme qui s'ouvre par une sorte de recherche anthropologique où il se préoccupe autant des relations en [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

  • : compositeur, critique, musicologue, producteur de radio

Classification

Pour citer l’article

Alain FÉRON, « ROSSÉ FRANÇOIS (1945- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-rosse/