MALEC IVO (1925- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La rencontre de Pierre Schaeffer à Paris en 1955 a joué pour Ivo Malec — compositeur, chef d'orchestre et pédagogue français d'origine croate, né à Zagreb le 30 mars 1925 — un rôle capital dans son évolution, et déterminant dans sa vie. Après des études universitaires et musicales très brillantes dans sa ville natale, Ivo Malec gagne sa vie comme chef d'orchestre lyrique en Yougoslavie (il se révélera un remarquable chef pour la musique contemporaine). Dès sa rencontre avec Schaeffer, il commence à collaborer aux travaux que celui-ci dirige sur la musique concrète. Malec se fixe définitivement en France en 1959, devient un des animateurs les plus solides du Groupe de recherches musicales de l'O.R.T.F. ; il est professeur de composition au Conservatoire national de Paris de 1972 à 1990.

Passionné par l'ouverture nouvelle que cela implique pour l'enrichissement et le renouvellement du langage musical, Malec s'engage tout entier dans l'apprentissage de la manipulation sonore (création du matériau brut, lois des assemblages). Il apprend à écouter d'une nouvelle manière. Persuadé du « droit d'aller plus loin » qui justifie à ses yeux les recherches de Schaeffer sur l'objet sonore, Malec va orienter sa création dans ce sens. Œuvres pour bande magnétique, bien sûr (Mavena, 1957 ; Reflets, 1961 ; Dahovi I, 1961, et II, 1962 ; Bizarra, 1972 ; Recitativo, 1980 ; Carillon choral, 1981 ; Artemisia, 1991). L'expérience acquise et les découvertes faites sur la bande vont insuffler une vie et un langage nouveaux à l'écriture instrumentale (Sigma, 1963, pour orchestre, où se glisse l'esprit du « mixage » sonore). D'autres expériences, où la bande se mêle aux instruments, les uns et les autres réagissant les uns par rapport aux autres — Tutti (1962) pour orchestre, et l'étonnante Cantate pour Elle, pour soprano, harpe et bande (1966), Attacca, concerto pour [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Brigitte MASSIN, « MALEC IVO (1925- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ivo-malec/