DREYFUS FRANCIS (1940-2010)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Producteur et éditeur de disques, le Français Francis Dreyfus naît en 1940, au Raincy (alors en Seine-et-Oise, auj. en Seine-Saint-Denis) : il est d'origine roumaine par sa mère, et descendant du capitaine Dreyfus par son père. Il se passionne très jeune pour le jazz et l'art contemporain, obtient une licence de droit et étudie brièvement à l'Institut d'études politiques de Paris. Il écrit des articles pour Jazz Magazine et Salut les copains. En 1963, il crée la Société parisienne de promotion artistique ainsi que les éditions Labrador ; à son catalogue : Johnny Hallyday, Sylvie Vartan, Petula Clark... Il entame sa carrière de producteur en 1964, avec la bande originale du feuilleton télévisé Le Manège enchanté, qui connaît un énorme succès dans le monde entier. Francis Dreyfus est à l'origine de la découverte de très nombreux artistes français – Christophe (pour son premier label, Disques Motors), Alain Bashung, Gilbert Montagné, Bernard Lavilliers, Alan Stivell... – et étrangers – David Bowie, Cat Stevens, Pink Floyd, Ten Years After, Jimmy Cliff, T Rex... Francis Dreyfus produit les albums à succès de Jean-Michel Jarre Oxygène (1976) et Équinoxe (1978), ainsi que les spectacles monumentaux que ce dernier organise à Paris (1979), Pékin et Shanghai (1981), Houston, Lyon, pour la venue du pape (1986), Londres (1988), à La Défense (1990), au Mont-Saint-Michel, à la Tour Eiffel le 14 juillet 1995 (concert « pour la tolérance ») ; en 1997, Jarre donne une suite à Oxygène, avec Oxygène 7-13. En 1985, Francis Dreyfus crée aux États-Unis une filiale, Francis Dreyfus Music (USA), Inc. Il mène une intense activité d'éditeur dans le domaine du jazz, qui le passionne (Al Jarreau, Miles Davis, les Crusaders, David Sanborn, Rickie Lee Jones, Marcus Miller...), et pour lequel il fonde en 1991, avec Yves Chamberland, un label spécifique, Dreyfus Jazz, qui produit Michel Petrucciani, Richard Galliano, Steve Grossman, Biréli Lagrène, Eddy Louiss, Didier Lockwood, Aldo Romano, Rosario Giuliani, Jean-Michel Pilc, Ahmad Jamal, Philip Catherine... Il se consacre à une remarquable collection, Jazz Reference, qui publie une anthologie en 70 volumes, avec un son « nettoyé » pour un grand public habitué à la haute-fidélité. En 1993, il fonde son label discographique américain, Dreyfus Records, Inc. Il se montre un défenseur inlassable de sa profession au sein de l'Union des producteurs phonographiques français indépendants et de la Société civile pour la perception de la rémunération équitable. Francis Dreyfus meurt le 25 juin 2010, à Neuilly-sur-Seine.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« DREYFUS FRANCIS - (1940-2010) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 janvier 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/francis-dreyfus/