FRANCEL'année politique 1997

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'année politique 1997 s'est achevée comme peu l'auraient imaginé en son début. La dissolution aventureuse de l'Assemblée nationale aura débouché sur une formule nouvelle de cohabitation entre un président de droite et un Premier ministre de gauche, caractérisée par un affaiblissement inédit, et peut-être durable, de l'Élysée. En ce qui concerne les forces politiques, les élections législatives traduisent et renforcent une crise d'identité des partis de droite et donnent aux partis de gauche, singulièrement au Parti socialiste, une nouvelle jouvence qui efface la catastrophe électorale de 1993. Sur le fond, elles ont rendu possible une nouvelle expérience « socialiste », post-mitterrandienne désormais, neuve par son contexte et par les ambitions affichées.

Lionel Jospin

Photographie : Lionel Jospin

Chef de file de l'opposition de gauche qui remporte les élections législatives au soir du 1er juin 1997, Lionel Jospin est nommé Premier ministre le lendemain, inaugurant dans la vie politique française une nouvelle forme de "cohabitation". 

Crédits : PA Photos

Afficher

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages

Médias de l’article

Lionel Jospin

Lionel Jospin
Crédits : PA Photos

photographie

Ministres communistes, 4 juin 1997

Ministres communistes, 4 juin 1997
Crédits : PA Photos

photographie

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

  • : président du Centre d'étude et de réflexion pour l'action politique

Classification

Voir aussi

Les derniers événements

4-25 novembre 2003 Union européenne. Assouplissement du pacte de stabilité pour la France et l'Allemagne

Le déficit budgétaire de la France pour 2004 doit dépasser, pour la troisième année consécutive, la borne des 3 p. 100 du P.I.B. posée par le pacte de stabilité et de croissance de juin 1997. Le 20, la Commission exige des efforts similaires de la part de l'Allemagne. Le 25, sur l'initiative de Berlin et de Paris, le conseil des ministres de l'Économie et des Finances de l'Union européenne (conseil Ecofin) décide de suspendre l'application du pacte de stabilité pour la France et pour l'Allemagne. […] Lire la suite

7-21 octobre 1997 France. Début du procès de Maurice Papon pour crimes contre l'humanité

Le 7, le Syndicat national des policiers en tenue diffuse un communiqué dans lequel il demande « pardon » pour la « collaboration active d'une partie non négligeable de la police nationale dans la déportation des juifs de France » pendant l'Occupation. Le même jour, lors d'une cérémonie au mémorial du Martyr juif inconnu, à Paris, son secrétaire général, André Lenfant, exprime les « regrets éternels des policiers français ». […] Lire la suite

12-31 décembre 1996 France. Entretien télévisé du président Jacques Chirac

Le 31, présentant ses vœux aux Français, Jacques Chirac vante le « dynamisme » de la France qui est « sortie d'une longue période d'immobilisme ». Celle-ci doit réussir « son entrée dans l'avenir tout en restant fidèle à elle-même ». Le chef de l'État encourage le gouvernement à « libérer les énergies » et à accélérer la baisse des impôts. Il annonce que « 1997 sera vraiment l'année de l'emploi des jeunes ». […] Lire la suite

Pour citer l’article

Nicolas TENZER, « FRANCE - L'année politique 1997 », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/france-l-annee-politique-1997/