FRANCEL'année politique 1997

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La droite embarrassée

À la fin de l'année 1997, la droite restait en état de choc et n'avait pas digéré sa défaite. Des mouvements de personnes ont certes affecté les états-majors, chaque dirigeant essayant déjà de se placer en vue de la présidentielle de 2002, mais aucune recomposition d'envergure ne se profile en son sein. Au-delà des critiques adressées aux premières mesures du gouvernement de gauche, aucun projet mobilisateur ne paraît se dessiner. La perspective d'un nouvel échec aux élections régionales de mars 1998 aggrave encore l'attentisme de la droite, voire sa tétanisation.

La principale évolution s'est produite au sein du R.P.R., avec la prise de pouvoir rapide de Philippe Séguin et la démission forcée d'Alain Juppé. Toutefois, plutôt que de créer un mouvement nouveau et traduisant une sensibilité unique, Philippe Séguin devait choisir de faire figurer dans l'équipe de direction l'ensemble des sensibilités. En particulier, Nicolas Sarkozy, principal lieutenant d'Édouard Balladur, obtint le poste sensible de coordonnateur et de porte-parole, la fonction de secrétaire général étant de facto supprimée. Charles Pasqua, quant à lui, quoique président du mouvement Demain la France, devenait conseiller du président en charge de la réforme des statuts. Le nouveau R.P.R. ménageait ainsi un subtil équilibre entre les courants – y compris juppéistes et chiraquiens – à l'intérieur de sa direction.

Les lendemains consensuels de cette prise de pouvoir énergique ont pu surprendre. Ils ont contribué à brouiller l'image du R.P.R. mais aussi celle de son président, qui avait habitué à des prises de position plus audacieuses. La cohabitation de courants divers (européen et nationaliste antimaastrichtien, social et libéral) contrarie une perception unifiée du parti par l'opinion et laisse planer un doute sur sa possible rénovation. La présence, à l'intérieur du R.P.R., d'adversaires de son président, prêts à le déstabiliser le moment ven [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages



Médias de l’article

Lionel Jospin

Lionel Jospin
Crédits : PA Photos

photographie

Ministres communistes, 4 juin 1997

Ministres communistes, 4 juin 1997
Crédits : PA Photos

photographie





Écrit par :

  • : président du Centre d'étude et de réflexion pour l'action politique

Classification

Voir aussi

Les derniers événements

4-25 novembre 2003 • Union européenne • Assouplissement du pacte de stabilité pour la France et l'Allemagne.

doit dépasser, pour la troisième année consécutive, la borne des 3 p. 100 du P.I.B. posée par le pacte de stabilité et de croissance de juin 1997. Le 20, la Commission exige des efforts similaires de la part de l'Allemagne. Le 25, sur l'initiative de Berlin et de Paris, le conseil des ministres [...] Lire la suite

12-31 décembre 1996 • France • Entretien télévisé du président Jacques Chirac.

. Il annonce que « 1997 sera vraiment l'année de l'emploi des jeunes ». Enfin, Jacques Chirac prône le « dialogue social » afin de « conduire, dans la sérénité, les nécessaires évolutions de la société ».  [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Nicolas TENZER, « FRANCE - L'année politique 1997 », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-l-annee-politique-1997/