FOZ CÔA, site rupestre paléolithique

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La découverte scientifique, en décembre 1994, des gravures sur rochers (rupestres) repérées dès 1992 dans la vallée du Côa, bouleversa la conception que l'on avait de l'art monumental paléolithique : elle montrait que, en Europe occidentale, cet art n'était pas seulement pariétal (sur paroi) comme dans les quelque deux cent cinquante grottes et deux à trois dizaines d'abris-sous-roche connus mais qu'il pouvait être aussi directement accessible, à l'air libre, comme la grande majorité des sites d'art préhistorique dans le monde. Le gigantesque site de Foz Côa révèle avec éclat l'importance de l'art rupestre paléolithique, déjà entrevu grâce à une poignée de sites rupestres, dont deux situés à moins de 100 kilomètres dans le bassin du Douro.

Principales grottes ornées d'Europe

Principales grottes ornées d'Europe

Dessin

Les principales grottes ornées paléolithiques d'Europe. La différence de teinte entre les bleus montre la position des lignes de côte durant le dernier maximum glaciaire, autour de – 18 000 ans 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Le Côa, affluent du Douro en rive gauche, traverse du sud au nord sur 150 kilomètres une région accidentée de collines dans le nord-est du Portugal. Sa vallée est encaissée, à versants fortement inclinés dans les derniers kilomètres avant son confluent. Là, des rochers gréseux affleurent, du rebord des plateaux aux rives de la rivière : de nombreux rochers, échelonnés sur 17 kilomètres à partir du Douro, portent des centaines de gravures bien conservées, isolées ou groupées en panneaux.

La construction d'un barrage, sur le Côa, entreprise au début des années 1990 conduisit à une prospection systématique des roches. Depuis la construction d'un autre barrage sur le Douro (en 1983), à quelques kilomètres à peine, on connaissait en effet l'existence de gravures rupestres dans la région, gravures attribuées globalement à la période protohistorique. La reconnaissance de l'ancienneté paléolithique de la plupart des gravures découvertes amena l'interruption puis l'arrêt définitif de la construction du barrage. Un parc archéologique national fut alors créé pour protéger les gravures rupestres, pour en organiser l'ouverture au public et pour en favoriser l'étude [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : docteur ès lettres et sciences humaines, professeur de classe exceptionnelle au Muséum national d'histoire naturelle, Paris

Classification


Autres références

«  FOZ CÔA, site rupestre paléolithique  » est également traité dans :

ART PRÉHISTORIQUE EUROPÉEN - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE
  •  • 413 mots

— 40000-— 35000 Des traits gravés apparaissent à la fin du Paléolithique moyen. Dus aux derniers Néandertaliens, ils témoignent de l'existence de systèmes de signes matériels. — 32000-— 28000 Datations par le carbone 14 de la grotte Chauvet (découverte en Ardèche en 1994). Ces dates prouvent une émergence précoce de l'art pariétal animalier d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-prehistorique-europeen-reperes-chronologiques/#i_85878

PORTUGAL

  • Écrit par 
  • Roger BISMUT, 
  • Cristina CLIMACO, 
  • Michel DRAIN, 
  • José-Augusto FRANÇA, 
  • Michel LABAN, 
  • Jorge MORAÏS-BARBOSA, 
  • Eduardo PRADO COELHO
  •  • 40 038 mots
  •  • 27 médias

Dans le chapitre « Le brassage des civilisations et des cultures : de la préhistoire à la formation du Portugal »  : […] La présence humaine sur le territoire actuel du Portugal remonte aux communautés nomades de chasseurs-cueilleurs, dont la date et l’origine restent incertaines. Néanmoins, des vestiges datant probablement d’un million et demi d’années furent trouvés sur le littoral, dans la région de Lisbonne et dans la vallée du Tage. Un crâne fossilisé, daté d’il y a 400 000 ans, constitue le vestige humain le p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/portugal/#i_85878

Pour citer l’article

Denis VIALOU, « FOZ CÔA, site rupestre paléolithique », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/foz-coa-site-rupestre-paleolithique/