MUSICA FESTIVAL

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Créé en 1982 à l'initiative de Maurice Fleuret, alors directeur de la musique et de la danse au ministère de la Culture, Musica, le festival international des musiques d'aujourd'hui de Strasbourg, voit sa première édition en 1983. Dirigé successivement par Laurent Bayle, Laurent Spielmann (de 1987 à 1989) et Jean-Dominique Marco (à partir de 1990), Musica a rapidement occupé une place prépondérante dans la création musicale ; il s'affirme désormais comme le premier festival international de musique contemporaine.

Réconcilier le grand public avec la musique de son temps, intégrer avant-garde et tradition, démocratiser l'accès à la création musicale, favoriser la pluridisciplinarité : par la qualité de sa programmation, Musica a pleinement atteint ces objectifs. La musique de la seconde moitié du xxe siècle est pourtant mal connue et souffre d'un ostracisme certain : souvent taxée d'hermétisme, elle fait encore peur. Le festival Musica peut se targuer d'avoir réussi à communiquer à un public qui lui est resté fidèle au cours des ans la passion pour les musiques de son temps. En présentant chaque année une centaine d'œuvres, ce festival a contribué à rendre lisible la riche aventure de la musique contemporaine en mettant en évidence ses grandes trajectoires.

Dès son origine, Musica manifeste son ambition d'apparaître comme un modèle de décentralisation d'un projet artistique d'intérêt international. Il franchit régulièrement les frontières de la France en emmenant son public en Allemagne, en Italie ou en Suisse pour certains spectacles, consacrant ainsi un nouvel espace européen. Musica se pose en champion de l'invention décloisonnée et met à l'honneur des créateurs qui font voler en éclats les filières esthétiques. Mais, parallèlement, Musica présente chaque année les œuvres les plus significatives du xxe siècle et les confronte aux tendances actuelles.

Lors de sa première édition, en 1983, le festival rend hommage à Edgar Varèse, l'un des plus grands compositeurs contemporain, le précurseur de la désintégration des timbres. Simultanément, il réhabilite deux compositeurs parmi les plus originaux du xxe siècle : l'Italien Giacinto Scelsi et le Français Jean Barraqué. Et, souhaitant ne négliger aucun des courants de la musique de son temps, il défend également la jeune génération, représentée cette année-là par Philippe Manoury et Pascal Dusapin. Déjà, le festival établit des liens avec l'Italie : plusieurs spectacles programmés à Strasbourg sont également donnés à Rome.

À partir de 1986, Musica s'ouvre à de nouvelles formes d'expression en présentant au public des œuvres qui établissent des liens entre la musique et les autres médias. Il présente ainsi en création mondiale Assai, pour orchestre, de Pascal Dusapin, dont la chorégraphie est signée Dominique Bagouet. Depuis 1986 également, Musica accueille régulièrement le compositeur français Georges Aperghis, fondateur du théâtre musical, genre encore aujourd'hui mal connu et qui présente une grande variété d'approches, à la frontière du théâtre et de l'opéra : Musica verra notamment les créations de l'opéra Tristes Tropiques en 1996, d'un spectacle inspiré par Goethe, Kafka et Klee, Zwielicht, en 1999, et du conte pour enfants Le Petit Chaperon rouge en 2002.

Dans les années 1990, Musica intègre de plus en plus l'opéra dans sa programmation, dont se détachent notamment La Confession impudique, de Bernard Cavanna (1992), et Go-gol, de Michaël Lévinas, mis en scène par Daniel Mesguich (1996). En 1995, La Rosa de Ariadna de l'Italien Gualtiero Dazzi, tragédie musicale sur un livret du poète mexicain Francisco Serrano mise en scène par Stéphane Braunschweig, révèle ce jeune compositeur de trente-cinq ans qui était jusque-là presque un inconnu, même dans les milieux de la musique contemporaine.

Chaque année, Musica donne un aperçu de la création musicale des cinquante dernières années en proposant des rétrospectives consacrées à Pierre Boulez, [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : musicologue, analyste, chef de chœur diplômée du Conservatoire national supérieur de musique de Paris, chargée de cours à Columbia University, New York (États-Unis)

Classification

Pour citer l’article

Juliette GARRIGUES, « MUSICA FESTIVAL », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 30 juin 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/festival-musica/