WANKEL FELIX (1902-1988)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Ingénieur allemand, Felix Wankel est à l’origine du principe du moteur à piston(s) rotatif(s). Ayant connu au cours des années 1960 une phase d’industrialisation dans le monde automobile, ce type de moteur, aussi appelé moteur Wankel, a pu un temps être perçu comme un mode alternatif à la combustion interne à pistons traditionnels (animés d’un mouvement linéaire alternatif).

Felix Wankel

Felix Wankel

Photographie

L'ingénieur allemand Felix Wankel (1902-1988) pose ici en 1960 à côté de son invention majeure : le moteur à piston rotatif. Cette motorisation – appelée aussi moteur Wankel – a représenté au cours du XXe siècle une alternative crédible à la combustion interne traditionnelle... 

Crédits : Popperfoto/ Getty Images

Afficher

Né le 13 août 1902 à Lahr en Forêt-Noire dans le Bade-Wurtemberg (Allemagne), Felix Heinrich Wankel est un ingénieur autodidacte passionné de dessin industriel. En 1924, il installe un atelier de mécanique à Heidelberg après avoir été employé dans une maison d’édition scientifique de cette ville. En 1934, il est embauché par BMW, dans sa division aéronautique. Il établit en 1936 à Lindau, sur le lac de Constance, son institut de recherche (WVW – Wankel Versuchs Werksätten), qu'il refondera plus tard en 1951, à nouveau dans cette même ville. À partir de 1936, ses activités sont financées par l’État nazi. Lui-même adhérent de ce parti et membre des SS pendant la période hitlérienne, soutenu par Hermann Göring, il met ainsi ses compétences au service de l’armée de l’air. À l’issue du second conflit mondial, à l’image de Ferdinand Porsche, il est arrêté par les forces françaises d’occupation et ses activités sont interrompues.

Le retour de Felix Wankel à l’ingénierie civile est marqué par le perfectionnement du moteur à piston(s) rotatif(s) dont la géométrie innovante lui avait déjà permis de développer un brevet en 1936. Cette motorisation est alors jugée porteuse de solutions intéressantes qui pourraient constituer une innovation de rupture dans l’univers des moteurs thermiques. Grâce à cette technologie, le traditionnel cycle de quatre temps – admission, compression, détente-explosion, échappement – offre l’avantage d’un fonctionnement plus silencieux que celui des autres moteurs, qui présentent des vibrations plus importantes. Une taille réduite, un poids allégé et un nombre moins grand de pièces constituent aussi des atouts de ce moteur. Éprouvées su [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  WANKEL FELIX (1902-1988)  » est également traité dans :

AUTOMOBILE - Technologie

  • Écrit par 
  • Georges BRESSON, 
  • Jean-Pierre CAPET, 
  • François de CHARENTENAY, 
  • Thierry HALCONRUY, 
  • Frédéric RIVAS, 
  • Jean-Pierre VÉROLLET
  • , Universalis
  •  • 15 836 mots
  •  • 30 médias

Dans le chapitre « Les autres types de moteurs »  : […] Parmi les moteurs thermiques, le moteur à piston rotatif (mis au point dans les années 1950 par l'ingénieur allemand Felix Wankel chez N.S.U. et développé en France par Citroën), qui est un moteur à quatre temps à allumage commandé, équipe certains véhicules de la marque Mazda, seul constructeur à utiliser encore ce type de moteur. Si dans un moteur alternatif, le mouvement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/automobile-technologie/#i_56982

Pour citer l’article

Mathieu FLONNEAU, « WANKEL FELIX - (1902-1988) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/felix-wankel/