EUPHRONIOS (dernier quart VIe-déb. Ve s. av. J.-C.)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Peintre et, probablement, potier, Euphronios, dont le nom nous est connu par dix-huit signatures, est le plus grand des artistes athéniens appartenant à la première génération des peintres de vases qui utilisent la technique de la (ou des) figure(s) rouge(s), inventée vers ~ 530, sans doute par le Peintre d'Andokidès. Les possibilités d'expression offertes par la nouvelle technique sont telles que les meilleurs artistes travaillant dans les ateliers du quartier du Céramique d'Athènes l'adoptent immédiatement. Plusieurs noms sont attestés par des signatures : Euphronios, certes, mais aussi Euthymidès, son rival direct, Phintias, Smicros. Dans l'état actuel des trouvailles, Euphronios a signé en tant que peintre (égraphsen = a peint) six vases, dont le cratère en calice G 103 du Louvre, et son style est reconnaissable sur une vingtaine de pièces, non signées. Le nom d'Euphronios se retrouve sur douze autres vases, tous des coupes : dans deux cas, l'inscription est incomplète, le vase étant mutilé, et l'on ne peut savoir quel verbe accompagnait le nom ; dans les dix autres cas, Euphronios a signé en tant que potier (époiésen = a fabriqué), mais d'autres ont peint le décor : huit de ces coupes sont attribuées à un certain Onésimos, connu par une signature sur une coupe du Louvre (G 105) que justement signa aussi Euphronios comme potier ; une neuvième est peut-être aussi décorée par lui ; la dixième (Berlin, Staatliche Museen, no 2282) l'est par un peintre anonyme, postérieur à Onésimos et désigné sous le nom de Peintre de Pistoxénos. Le décalage chronologique entre les premières œuvres du peintre Euphronios et la coupe la plus récente signée par le potier du même nom est d'une cinquantaine d'années, si bien que l'on peut légitimement se demander s'il s'agit bien du même personnage. L'on admet cependant, en général, qu'Euphronios aurait été d'abord peintre puis, dans la seconde moitié de sa vie, peut-être à un moment où sa vue avait bais [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : ancien membre de l'École française d'archéologie d'Athènes, docteur ès lettres, professeur de civilisation grecque à la Sorbonne (Paris IV)

Classification


Autres références

«  EUPHRONIOS (dernier quart VI e -déb. V e s. av. J.-C.)  » est également traité dans :

ALLÉGORIE

  • Écrit par 
  • Frédéric ELSIG, 
  • Jean-François GROULIER, 
  • Jacqueline LICHTENSTEIN, 
  • Daniel POIRION, 
  • Daniel RUSSO, 
  • Gilles SAURON
  •  • 11 638 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'Antiquité »  : […] Le terme grec allegoria ne se rencontre qu'à partir de l'époque hellénistique dans le vocabulaire de la rhétorique pour désigner, du point de vue du créateur, une suite continue de métaphores par lesquelles celui-ci rend accessible un concept abstrait à l'imagination de son lecteur (Quintilien, Inst. or. , 9, 2, 46) ou, parfois, pour dissimuler sa pens […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allegorie/#i_4119

ATHÈNES

  • Écrit par 
  • Guy BURGEL, 
  • Pierre LÉVÊQUE
  •  • 16 981 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « La naissance et l'apogée de l'art classique »  : […] Les grandes créations du préclassicisme (Égine, Olympie, Sélinonte) ne sont pas athéniennes. Peu à peu cependant Athènes impose son art comme l'incarnation la plus modérée et la plus subtile de l'idéal classique. La politique de construction menée par Périclès et par ses successeurs dote Athènes d'une parure de marbre quasi définitive. Tous les soins sont donnés à l'Acropole (Propylées, Parthénon, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/athenes/#i_4119

BRYGOS PEINTRE DE (1er tiers Ve s. av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques MAFFRE
  •  • 1 468 mots
  •  • 1 média

La deuxième génération des peintres de vases attiques à figures rouges peut être divisée en deux groupes : ceux qui, comme le Peintre de Berlin ou le Peintre de Cléophradès, décorent surtout de grands vases (amphores ou cratères par exemple), et ceux qui, en nombre au moins égal, préfèrent se spécialiser dans la décoration de récipients plus petits, en particulier des vases à boire tels que coupes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/brygos-peintre-de/#i_4119

GRÈCE ANTIQUE (Civilisation) - Les arts de la Grèce

  • Écrit par 
  • Pierre DEVAMBEZ, 
  • Agnès ROUVERET
  •  • 18 509 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre «  L'archaïsme »  : […] Le vii e  siècle avait été période de recherches, il avait créé des formes qui traduisaient pour l'essentiel la nature même de l'hellénisme. Il restait à classer toutes ces inventions, à perfectionner des moyens d'expression encore rudimentaires, à préciser un idéal, une conception de la vie qui n'étaient encore qu'esquissés. En une centaine d'ann […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grece-antique-civilisation-les-arts-de-la-grece/#i_4119

Pour citer l’article

Jean-Jacques MAFFRE, « EUPHRONIOS (dernier quart VIe-déb. Ve s. av. J.-C.) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/euphronios/