Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

ÉTAT (notions de base)

Pourquoi obéit-on ?

Le contrat théorisé par Thomas Hobbes semble pourtant laisser entièrement de côté une question essentielle : celle de l'obéissance de la majorité des individus à un petit nombre d’hommes de pouvoir. Aucun penseur n’a mieux décrit l’état paradoxal de cette obéissance qu’Étienne de La Boétie (1530-1563), dans l’unique ouvrage qu’il nous a laissé, De la servitude volontaire. « Si deux, si trois, si quatre cèdent à un seul ; c’est étrange, mais toutefois possible [...] Mais si cent, si mille se laissent opprimer, dira-t-on encore que c’est de la couardise, qu’ils n’osent se prendre à lui, ou plutôt que, par mépris et dédain, ils ne veulent lui résister ? » Tout au long de ce texte étonnant écrit à l’âge de dix-huit ans, La Boétie creuse l’énigme sans jamais la résoudre, sinon en supposant que « c’est le peuple qui s’assujettit et se coupe la gorge ».

L’obéissance d’une immense majorité à l’État est d’autant plus incompréhensible qu’ainsi que le remarquait le juriste et politologue Georges Burdeau (1905-1988) « personne n’a jamais vu l’État » (L’État, 1970). On regroupe sous ce nom des hommes de pouvoir, des institutions, des administrations, des fonctionnaires, une armée, des forces de police, bref tout un appareil dont on ne perçoit jamais que quelques facettes. Autrement dit, l’État est une idée, une représentation dans la tête des humains, « il n’existe que parce qu’il est pensé ». Sans aller jusqu’à parler de « servitude » comme le fait Étienne de La Boétie, il nous faut faire l’hypothèse d’un accord plus ou moins conscient des citoyens à accepter au-dessus d’eux une instance souveraine décidant pour partie de leur existence. Cet accord tient à la « légitimité » que les individus reconnaissent à l’État qui les gouverne. La philosophe et sociologue Hannah Arendt (1906-1975) va dans le même sens : « Tout pouvoir est de consentement », écrit-elle dans son livre Du mensonge à la violence (1972).

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : professeur agrégé de l'Université, docteur d'État ès lettres, professeur en classes préparatoires

Classification

Pour citer cet article

Philippe GRANAROLO. ÉTAT (notions de base) [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • ABSOLUTISME

    • Écrit par Jacques ELLUL
    • 4 286 mots
    ...siècle, on assiste à l'épanouissement de l'absolutisme. On peut dire qu'à cette époque la notion dépasse même celle de souveraineté. Mais à ce moment, État absolu ne veut pas dire despotisme ou tyrannie. Les auteurs contemporains opposent régulièrement les deux. L'État est absolu en ce que le pouvoir...
  • ADMINISTRATION - Le droit administratif

    • Écrit par Jean RIVERO
    • 11 861 mots
    • 1 média

    Il est tentant de donner du droit administratif, en partant d'une observation évidente, une définition concrète à laquelle sa simplicité même conférerait une quasi-universalité. Tous les États modernes ont des organes administratifs, dont les statuts et les compétences sont nécessairement fixés par...

  • AFRIQUE (conflits contemporains)

    • Écrit par René OTAYEK
    • 4 953 mots
    • 4 médias
    ...des appartenances ethniques est au cœur de la rhétorique politique officielle totalement vouée à l'exaltation de l'unité nationale et du développement. L'État se donne donc pour mission de construire la nation et se dote de l'instrument nécessaire à son accomplissement, le parti unique. Mais le changement...
  • ALIÉNATION

    • Écrit par Paul RICŒUR
    • 8 006 mots
    ...conscience de soi. Cette critique de l'aliénation idéologique rejoint celle de l'aliénation politique ; Hegel, en effet, n'a dépassé qu'en théorie la notion d' État ; son concept revêt le même caractère transcendant que l'essence de l'homme et que l'idée abstraite. L'État est l'extérieur, l'étranger par excellence,...
  • Afficher les 163 références

Voir aussi