ESQUISSE D'UN TABLEAU HISTORIQUE DES PROGRÈS DE L'ESPRIT HUMAIN, Marquis de CondorcetFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Aussitôt élevée, lors de sa publication en l'an III par Mme de Condorcet et Daunou, au rang des œuvres nationales, l'Esquisse est souvent considérée, pour le contexte tragique qui a entouré sa composition, comme une œuvre de circonstance écrite quelques mois avant le décès de son auteur. Après l'échec de son projet de créer une constitution « girondine » et dénoncé en juillet 1793 par l'Assemblée pour avoir rendu un Avis aux Français sur la nouvelle Constitution rédigée par Hérault de Séchelles, Condorcet, décrété d'arrestation, se réfugie chez Mme Vernet et travaille, pour répondre aux calomnies dont il fait l'objet, sur un Fragment de justification qu'il abandonne finalement au profit d'un Tableau historique des progrès de l'esprit humain dont l'Esquisse est achevée en octobre. En réalité, la gestation de cette préface à une œuvre plus vaste dont l'auteur se réserva la rédaction jusqu'à sa mort, remonte aux notes préparatoires qu'en 1772 il consignait pour une introduction à une « Histoire de l'Académie des sciences » qui ne fut jamais écrite. Elle se rattache surtout à un fragment manuscrit datant de 1780 qui en constitue à l'évidence, pour son organisation en périodes et la parenté des thèmes exposés, une version ancienne. S'appuyant sur le rationalisme cartésien, l'empirisme de Locke et le sensualisme de Condillac qui fournissent une caution philosophique à la thèse de la perfectibilité humaine, l'Esquisse synthétise la philosophie des Lumières et témoigne de l'influence exercée sur Condorcet par le Tableau philosophique des progrès successifs de l'esprit humain et le Plan des deux discours sur l'histoire universelle de son maître et ami, Turgot.

Condorcet

Condorcet

Photographie

L'action de Condorcet pendant la Révolution française a eu moins d'influence que son œuvre de mathématicien et de philosophe, tout entière marquée par l'affirmation du progrès intellectuel et moral de l'humanité. 

Crédits : AKG

Afficher

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : docteur en sociologie, D.E.A. de philosophie, maître de conférences à l'université de Paris V-Sorbonne

Classification


Autres références

«  ESQUISSE D'UN TABLEAU HISTORIQUE DES PROGRÈS DE L'ESPRIT HUMAIN, Marquis de Condorcet  » est également traité dans :

CONDORCET MARIE JEAN ANTOINE NICOLAS CARITAT marquis de (1743-1794)

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 1 585 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le dernier des Encyclopédistes »  : […] Au xix e siècle, François Arago, à qui l'on doit une édition collective mais incomplète des Œuvres de Condorcet (1847-1849, 12 vol., soit Ar. I-XII) regrettait, dans la Biographie lue le 28 décembre 1841 à l'Académie des sciences, que celui qui avait été élu membre de cette société dès 1769, après avo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marie-jean-antoine-nicolas-condorcet/#i_32264

PROGRÈS

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 8 634 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Énoncés et démonstrations »  : […] En tant que loi objective inscrite dans les choses, nécessaire à la nature, étendue du domaine scientifique et technique au plan moral et social, enveloppant changements, transformations, devenir et impliquant un sens défini, une orientation, le progrès a reçu sa dimension proprement sociologique dans la France des Lumières, où il est demeuré associé à des aspirations plus ou moins confuses. On ne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/progres/#i_32264

Voir aussi

Pour citer l’article

Éric LETONTURIER, « ESQUISSE D'UN TABLEAU HISTORIQUE DES PROGRÈS DE L'ESPRIT HUMAIN, Marquis de Condorcet - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/esquisse-d-un-tableau-historique-des-progres-de-l-esprit-humain/