CHARTE CONSTITUTIONNELLE DE MEIJI

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La « Constitution de l'empire du Grand Japon » a été promulguée le 11 février 1889, date anniversaire de l'accession au trône de l'empereur Jimmu selon la tradition, et est entrée en vigueur le 29 novembre 1890, en même temps que se tenait la première session de la Diète impériale. D'inspiration autoritaire et prussienne, et à ce titre centrée sur le principe monarchique, l'abaissement du Parlement et le strict encadrement des libertés fondamentales, cette charte octroyée de 76 articles marque cependant une étape décisive sur la voie de la modernisation des institutions entreprise depuis la proclamation de l'ère Meiji en 1868. C'est également l'introduction pour la première fois en Asie d'un système constitutionnel de type occidental. Inchangée entre 1890 et 1946, elle subit, dans sa mise en œuvre, des inflexions parlementaristes entre 1918 et 1931, et militaristes par la suite. Dans la tourmente de la défaite, cette apparente flexibilité lui sera fatale : elle sera formellement abrogée par l'entrée en vigueur de la nouvelle Constitution en mai 1947.

Mutsu-hito

Mutsu-hito

photographie

Mutsu-hito (1852-1912), empereur du Japon de 1867 à 1912 sous le nom de Meiji-Tenno, et la famille impériale. Dessin d'après une photographie. 

Crédits : AKG

Afficher

—  Éric SEIZELET

Écrit par :

  • : directeur de recherche au C.N.R.S., professeur à l'Institut national des langues et civilisations orientales

Classification

Pour citer l’article

Éric SEIZELET, « CHARTE CONSTITUTIONNELLE DE MEIJI », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/charte-constitutionnelle-de-meiji/